12 résultats
Chargement

Fortes pluies sur les Cévennes et le Languedoc du 11 au 14 mars 2022

vendredi 11 mars 2022

Une situation favorables aux abondantes précipitations :

 

Après des mois particulièrement secs, la situation devient plus perturbée en cette fin de semaine sur le Sud de la France. Une zone dépressionnaire s'approche de la France par l'Atlantique, induisant la mise en place d'un flux d'Est/Sud-Est très humide près du Languedoc-Roussillon.

 



Situation atmosphérique du samedi 12 mars 2022 sur l'Europe – ECMWF, modifié par Météo-Villes

 

Ce flux maritime s'annonce persistant jusqu'en début de semaine du 14 au 21 mars sur les régions citées précédemment, la situation n'évoluant qu'assez peu en altitude.

 

En conséquence, la situation sera favorable à la remontée de pluies parfois fortes sur le secteur tout au long du week-end et jusqu'en début de semaine prochaine, apportant des cumuls parfois très importants, notamment près des Cévennes.

 

Animation des cumuls de précipitations du 11 au 15 mars 2021 – Modèle Arpège via WX CHARTS

 

 

Maximum d'intensité à prévoir près des Cévennes :

 

Comme souvent dans ce type de situation, les Cévennes seront en ligne de mire et devraient observer les cumuls les plus notables. Les modélisations font état de valeurs pouvant dépasser les 300-400mm, notamment sur les reliefs de l'Hérault et du Nord-Ouest du Gard. 

 

Cumuls de précipitations envisagés jusqu'au mardi 15 mars 2022 – Modèle Arpège via meteociel.fr

 

C'est donc sur les contreforts des Cévennes que les cumuls s'annoncent les importants avec un épisode cévenol notable pour la saison. A noter égaiement que la neige tombera en abondance au-dessus de 1000m d'altitude avec plus de 40-50cm possibles, soit la plus grosse chute de l'hiver au début du printemps.

 

Compte tenu des valeurs attendues d'ici le début de semaine prochaine, des réactions de cours d'eau seront à craindre sur ces secteurs. Toutefois, les sols se montrent particulièrement secs pour la saison sur le secteur et devraient être capables d'absorber une grande partie des précipitations tombant dans les prochains jours.

 

Indice d'humidité des sols au 1er mars 2022 sur la France et écart à la moyenne 1981-2010 – Météo-France

 

Pour rappel, les précipitations hivernales ont été très déficitaires sur le Languedoc-Roussillon, on a par exemple pu relever seulement 63mm entre le 1er décembre et le 1er mars à Bédarieux dans l'Hérault contre une moyenne de 300,3mm ou encore 124,5mm au Vigan dans le Gard contre une moyenne de 403,1mm. Les cumuls attendus en 72h pourraient donc atteindre 3 à 4 fois la quantité tombée durant tout l'hiver !

 

Ce manque d'eau a été observé sur tous le relief des Cévennes depuis le début de la saison hivernale et devrait donc permettre de réduire sensiblement le risque de crues importantes sur ces régions.



L'autre élément important est également l'absence d'instabilité pour cette dégradation. Contrairement aux épisodes cévenols observés durant l'automne, le risque d'orage restera particulièrement limité et les intensités horaires devraient rester raisonnables tout au long de l'épisode, ce qui devrait éviter des réactions rapides des cours d'eau et de leurs affluents.

 

Crue de l'Hérault en Novembre 2011 – Sebaas via infoclimat.fr 

 

 

Les plaines du Languedoc également touchées ce week-end :

 

Outre la phase cévenole, la plus active de cette dégradation, les plaines du Roussillon devraient également recevoir d'importantes quantités de précipitations durant le week-end. Si les précipitations les plus fortes concernent d'abord les reliefs, les intensités vont peu à peu se renforcer dès la nuit de vendredi 11 à samedi 12 mars sur les plaines de l'Hérault, de l'Aude et des Pyrénées-Orientales.


Sur ces secteurs, le vent marin va en effet venir buter contre les premiers reliefs et engendrer de très fortes précipitations successives jusqu'au passage du front principal en fin de journée de dimanche.

 

Vent marin très humide favorable aux importants précipitations sur les plaines languedociennes – Météociel.fr

 

 

Ainsi, si les cumuls les plus importants seront observés sur les Cévennes, les régions allant du littoral des Pyrénées-Orientales à l'arrière-pays de Béziers en passant par les Corbières devraient également observer de fortes précipitations durables entre samedi 12 et dimanche 13 en fin de journée.

 

Cumuls de précipitations envisagés jusqu'au dimanche 13 mars 02h00 sur le Languedoc-Roussillon – Modèle arome via meteociel.fr

 

Déjà, les prévisions du modèle arome de Météo-France envisagent des cumuls importants sur les secteurs cités précédemment d'ici le début de nuit de samedi à dimanche. Les précipitations devraient ensuite perdurer en journée de dimanche avec possiblement plus d'une cinquantaine de millimètres supplémentaires.

 

Là encore, l'aspect très sec des sols engendré par le manque de pluies de la saison hivernal permettra de limiter le risque de crues importantes. Les cumuls sont en effet restés faibles entre le 1er décembre et le 1er mars sur le secteur.

 

  • Narbonne : 68mm contre une moyenne de 185mm
  • Perpignan : 80mm contre une moyenne de 174mm
  • Lézignan-Corbières : 86mm contre un de 201mm

 

Encore une fois, l'aspect orageux restant absent ou très limité, les intensités horaires devraient rester acceptables et la montée des cours d'eau globalement assez lente.

 

Si des pluies sont encore attendues sur ces régions jusqu'en début de semaine prochaine, leur intensité devrait diminuer dès dimanche soir, mettant fin à la phase la plus active de la dégradation.

 

Animation des précipitations du 11 au 16 mars 2022 – Modèle GFS via WX CHARTS

 

 

Si cet épisode s'annonce notable au niveau des cumuls attendus, le manque d'eau de ces derniers mois devrait permettre de limiter ses conséquences hydrologiques, bien que des inondations soient tout de même possibles. En conséquence, Météo-France plaçait ce vendredi 11 mars l'Aude et l'Hérault en vigilance orange à partir de samedi 12 mars 06h00 : 

 

Carte de vigilance du vendredi 11 mars 2022 - Météo-France

 

 

>> Dans tous les cas, ces pluies s'annoncent particulièrement bénéfiques pour une région restée à l'écart durant la saison hivernale. Celles-ci devraient permettre une recharge globalement efficace des ressources en eau de la région avant le début de la saison estivale.

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don