Menu
12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Gelées tardives : jusqu'à quelle date et comment s'en protéger ?

mercredi 7 avril 2021

La France est soumise à des conditions anormalement froides pour un mois d'avril. Des giboulées neigeuses sont observées dans le nord du pays. Comment se forment ces averses typiques du début du printemps ?

 

Jusqu'à quand peut-il geler ?

 

Date des dernières gelées en France - Météo Villes

 

Le gel est encore fréquent au cours du mois d'avril, sauf sur les régions bordant l'océan et la Méditerranée où les dernières gelées sont plutôt observées au mois de mars. Du sud-ouest jusqu'au Nord, il peut généralement geler jusqu'à la fin du mois d'avril. Des valeurs négatives peuvent encore être observées en première quinzaine de mai du Massif Central au nord-est. En plaine, le risque devient très limité à la mi-mai.

 

C'est la raison pour laquelle les Saints de Glace - les 11, 12 & 13 mai, sont souvent utilisés en guise de repère temporel. On estime qu'au delà de ces dates, les jardiniers peuvent s'en donner à cœur joie et mettre en terre les plantes qui craignent le gel, car le risque devient minime.

 

Records mensuels de froid ce mercredi 7 avril 2021 - Météo Villes

 

Comme nous venons de le voir plus haut, observer des valeurs négatives au début du mois d'avril n'a rien d'exceptionnel. En revanche, les valeurs que nous observons actuellement le sont véritablement. Si des valeurs de 0 à -2°C sont encore fréquentes à cette saison, des valeurs de -5 à -8°C sont sensiblement plus rares, constituant même pour certaines villes des records pour cette époque de l'année !

 

C'est ainsi que des records mensuels de froid pour un mois d'avril ont été battus ce mercredi matin. Ce fut le cas à Rouvroy-les-Merles (60) avec -6,6°C, à Bégaar (40) avec -5,6°C, à Chalon-sur-Saône (71) avec -5,4°C, à Gourdon (46) avec -4,8°C, à Dole (39) avec -4,2°C et même à Nîmes (30) avec +0,2°C. Cette liste est non-exhaustive car les villes qui la complètent sont trop nombreuses pour toutes être citées. Hors records, il a fait jusqu'à -7,8°C à Auberive (52) et -7,2°C à Bérulle (10) !

 

D'autres records avaient été battus en matinée du mardi 6 avril et il est possible que certains records tombent en matinée du jeudi 8 avril. Un bilan complet sera proposé dans notre article de demain.

 

Braseros dans les vignobles bourguignons le 14 avril 2019 - photo Vincent Dancer

 

Malheureusement pour les cultivateurs, ces derniers printemps leur ont mené la vie dure. Les épisodes de gelées tardives ont été fréquents. En 2019, des gelées dommageables étaient survenues les 13 et 14 avril. La situation avait été encore plus dramatique en 2017 avec des gelées très étendues entre le 19 et le 22 avril. Avec le gel actuel, ces sont désormais 3 des 5 derniers printemps qui ont connu des épisodes de gelées tardives et dommageables.

 

 

Comment protéger les cultures du gel printanier ?

 

C'est à cette saison que la végétation est la plus vulnérable, car en plein éveil. Pour les arbres fruitiers, fleurs et bourgeons sont particulièrement à risque. S'ils gèlent, le fruit ne se développera pas et la récolte de toute une saison peut être perdue en quelques heures... Il existe cependant des techniques pour lutter contre ce gel dévastateur.

 

 

Les bougies ou "braseros"

 

Braseros dans les vignes de Chablis (Yonne) le 6 avril 2021 - photo Titouan Rimbault

 

L'une des techniques les plus répandues est celle des braseros qui consiste à installer des "bougies" ou "chaufferettes" dont les flammes vont permettre de réchauffer l’atmosphère à proximité immédiate des vignes ou autres arbres fruitiers. En augmentant la température de quelques précieux degrés, cette technique est plutôt efficace pour limiter les effets du gel mais elle nécessite un investissement important.

 

 

Les bottes de paille

 

Botte de paille en feu dans les vignes du Lot-et-Garonne le 7 avril 2021 - photo La Dépêche

 

Outre les bougies, une technique assez proche consiste à utiliser des bottes de paille. Ces bottes sont installées aux abords immédiats des parcelles à protéger. En y mettant le feu, celles-ci vont dégager la chaleur mais aussi de la fumée. Cette fumée permet d'augmenter de quelques degrés la température de l'air et vient donc limiter les effets néfastes du gel sur les cultures. Là aussi, cette technique nécessite que les producteurs restent mobilisés toute la nuit.

 

 

L'aspersion d'eau

 

Aspersion d'eau sur les vignes du Chablisien le 7 avril 2021 - photo Jérémy Faillat

 

L'aspersion est une autre technique très répandue et efficace. Elle consiste à arroser les vignes avec de l’eau. Ainsi, les bourgeons sont emprisonnés dans la glace sans que l’eau qu’ils contiennent ne gèle (phénomène de surfusion). La température du bourgeon reste alors de 0°C et il n'est pas exposé à l'air ambiant qui peut descendre bien en dessous.

 

Cette technique est toutefois délicate car les cocons de glace ne doivent pas dégeler trop vite. Il faut donc arroser les parcelles jusqu’à ce que la température redevienne positive. L'aspersion est donc très gourmande en eau, en plus de nécessiter des installations conséquentes.

 

 

L'hélicoptère

 

L'hélicoptère peut également être utilisé pour brasser et réchauffer l'air au sol - photo Hélène Schonbeck

 

Méthode plus insolite et utilisée par certains viticulteurs : l'hélicoptère ! L'engin est utilisé au dessus des vignes et vole à très basse altitude, permettant de brasser l’air au niveau du sol et ainsi de le réchauffer. Cette méthode, en plus d'être coûteuse, pose des questions environnementales car l'engin est gourmand en kérosène. Néanmoins, elle s'avère efficace.

 

Après deux nuits éprouvantes pour les cultivateurs, de nouvelles gelées marquées sont attendues durant la nuit du jeudi 8 avril 2021. Les températures remonteront sensiblement vendredi mais d'autres matinées fraîches avec risque de gel sont d'ores et déjà entrevues la semaine prochaine...

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don