12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Bilan : froid record, végétation endommagée et neige en plaine du 6 au 8 avril 2021

jeudi 8 avril 2021

La France vient de vivre une séquence très hivernale. Du 6 au 8 avril 2021, de nombreux records de froid ont été battus avec un gel dommageable pour la végétation. Des averses de neige ont également blanchi les plaines dans plusieurs régions.

 

Remarquable coulée d'air polaire

 

Situation à échelle continentale le mardi 6 avril 2021 - modèle européen via ECMWF

 

Durant le week-end des 3 et 4 avril 2021, un puissant anticyclone s'est formé sur le Groenland avec des pressions très élevées. Ainsi, un puissant flux de nord s'est mis en place entre la Mer de Barents et l'Islande, accentué par la formation d'une dépression hivernale sur la zone. Un important appel d'air glacial en provenance directe de l'océan Arctique a donc été observé, plongeant directement vers l'ouest de l'Europe - dont la France.

 

Animation de la masse d'air du dimanche 4 au jeudi 8 avril 2021 - via wxcharts.com

 

Si rencontrer des coulées d'air froid à cette saison n'a rien d'inédit, l'ampleur de celle-ci fut exceptionnelle. Comme le montre l'animation ci-dessus, les températures de la masse d'air à 850 hPa (vers 1500m) se sont abaissées entre -6 et -10°C du sud au nord de la France - des niveaux qui n'ont été observés qu'une seule fois lors de l'hiver 2020-2021 (sur les régions de la moitié nord durant la vague de froid de février) ! La période de retour d'une telle masse d'air au mois d'avril est proche de 30 ans.

 

 

Nombreux records de froid

 

Mardi 6 Avril 2021

 

Températures minimales du mardi 6 avril 2021 - Météo Villes

 

Les températures sont devenues négatives sur une large moitié nord de la France durant la nuit du 5 au 6 avril 2021. Au matin du mardi 6, les gelées étaient parfois sévères des régions centrales vers le quart nord-est avec des valeurs minimales souvent comprises entre -3 et -5°C. Localement, des pointes de -6 à -8°C ont été observées. Ce fut le cas à Rueil en Eure-et-Loir où on a mesuré -8,0°C, battant le record de froid du 8 avril 2003 (-7,5°C).

 

Carte des records de froid du mardi 6 avril 2021 au matin - Météo Villes

 

Records de froid du mardi 6 avril 2021 au matin - Météo Villes

 

La carte ci-dessus montre que les records de froid du 6 avril 2021 se concentraient entre la vallée de la Loire et celle de la Somme. Parmi les valeurs notables, la station de Beauvais a enregistré une minimale de -6,9°C, battant le record de -5,4°C datant du 20 avril 2017 - une valeur d'autant plus remarquable que cette même station battait un record de chaleur 6 jours plus tôt avec 24,8°C le 31 mars (soit une baisse de 31,7°C) !

 

Le record le plus ancien a avoir été battu ce 6 avril 2021 est celui d'Orléans dans le Loiret. La température s'est abaissée jusqu'à -5,4°C au petit matin, effaçant l'ancien record de -4,5°C. Ce dernier résistait depuis près de 43 ans puisqu'il datait du 30 avril 1978 !

 

 

Mercredi 7 Avril 2021

 

Températures minimales du mercredi 7 avril 2021 - Météo Villes

 

Les gelées se sont étendues à la quasi-totalité du territoire français en matinée du mercredi 7 avril 2021, n'épargnant généralement que les villes situées sur le bord de mer. D'une manière générale, les températures sont descendues entre 0 et -5°C du sud-ouest au nord et à l'est de la France. La valeur la plus basse mesurée en plaine fut de -7,8°C à la station d'Auberive en Haute-Marne !

 

Carte des records de froid du mercredi 7 avril 2021 au matin - Météo Villes

 

Records de froid du mercredi 7 avril 2021 au matin - Météo Villes

 

Avec des gelées aussi étendues, les records de froid ont été battus aux quatre coins de la France, du Cotentin jusqu'aux départements du sud-est. Parmi les valeurs les plus remarquables, on notait -5,6°C à Bégaar dans le département des Landes mais également -4,9°C à Tusson en Charente et -2,6°C à Orthez dans le Béarn.

 

Même les départements méditerranéens étaient concernés par ces records de froid. La station de Seillans dans le Var a battu le sien avec -1,4°C au petit matin. Le record de Nîmes a également été battu d'un dixième avec une minimale de +0,2°C ce 7 avril 2021, devant les +0,3°C du 14 avril 1998.

 

 

Jeudi 8 Avril 2021

 

Températures minimales du jeudi 8 avril 2021 - Météo Villes

 

La matinée du jeudi 8 avril 2021 fut la plus froide de la période sur les régions de la moitié sud et particulièrement sur le quart sud-est du territoire où ont été relevées les valeurs les plus basses, descendant parfois jusqu'à -5°C sur les plaines de l'arrière-pays méditerranéen avec des pointes sous les -10°C sur le Massif Central et les Alpes. En revanche, mes gelées n'ont quasiment pas concerné le tiers nord grâce à la présence de grisaille durant la nuit.

 

Carte des records de froid du jeudi 8 avril 2021 au matin - Météo Villes

 

Records de froid du jeudi 8 avril 2021 au matin - Météo Villes

 

Comme l'illustre la carte ci-dessus, les records de froid ont été nombreux sur la moitié sud. On a relevé jusqu'à -7,4°C à Saint-Étienne, battant les -7°C du 8 avril 2003. On notait aussi -6,5°C à Romans (26), -6,4°C à Nexon (87) ou encore -6,2°C à Tusson (16). Des records sont aussi tombés en montagne : -15,9°C à Tignes (73) à 2084m, -11,4°C à Barcelonnette (04) à 1155m ainsi qu'à Saugues (43) à 945m, -11,2°C à Coltines (15) à 979m ou encore -10°C à Valdrôme (26) à 790m !

 

Le gel a fait des dégâts sur l'arrière-pays méditerranéen, n'épargnant que la frange littorale. Des records ont été battus à Montclus dans le Gard et à Prades-le-Lez dans l'Hérault avec une minimale de -5,5°C ! Dans le Vaucluse, Avignon a pulvérisé son record de froid avec -4,2°C contre -1°C le 5 avril 2019. Pour la première fois, Nîmes dans le Gard et Sartène dans le sud de la Corse ont enregistré une valeur négative en avril avec respectivement -0,7°C et -1,9°C !

 

 

Lourds dégâts sur la végétation

 

Vignes endommagées par le gel à Aniane dans l'Hérault le 8 avril 2021 - photos Mas Laval via Instagram

 

Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes, arrière-pays méditerranéen ou encore sud-ouest... Nombreuses sont les régions où les cultures ont souffert du gel. Les dégâts sont importants dans les vignes où certaines parcelles affichent jusqu'à 100% de bourgeons gelés. Les photos ci-dessus ont été prises à Magalas dans l'Hérault où les températures de -5°C en matinée du 8 avril 2021 ont eu de lourdes conséquences.

 

D'une manière générale, les dégâts sont importants et rares sont les secteurs à ne pas en avoir subi. La plupart du temps, les pertes dans les vignes sont de l'ordre de 50 à 80% (quand ce n'est pas 100%) et même ceux qui avaient engagé de lourds moyens pour lutter contre le gel ne sont pas toujours parvenus à leurs fins. Il faudra encore attendre quelques jours pour mesurer avec précision l'ampleur des dégâts, mais l'ambiance est au pessimisme...

 

Braseros à Loriol-sur-Drôme dans la nuit du 8 avril 2021 pour sauver les abricotiers - photo Léo Lespets

 

Outre les vignes, la plupart des cultures ont subi les dégâts du gel. C'est notamment le cas des domaines d'abricotiers dans le sud-est où les pertes sont importantes. Dans la Drôme et l'Ardèche, certains domaines estiment avoir perdu 80% de leurs futures récoltes. Les cultivateurs expliquent que les fruits étaient déjà sortis et que le gel les a fait virer à la couleur brune, preuve d'une mort prématurée.

 

Fleurs de pommiers brûlées par le gel à Argenteuil (Val-d'Oise) le 7 avril 2021 - via Firmin76 sur Twitter

 

Particulièrement vulnérables au gel, les pommiers en fleurs ont également beaucoup souffert des températures des derniers jours. Dans certaines régions, l'ensemble des fleurs présentes sur les arbres ont été brûlées par le gel et sont amenées à tomber, réduisant à néant les espoirs de récolter des fruits. La photo ci-dessus, prise à Argenteuil en périphérie de Paris, montre que même une température de -2 à -3°C suffit à faire des ravages.

 

 

Averses de neige en plaine

 

Températures de la masse d'air à 850 hPa (≈1500m) le mercredi 7 avril 2021 à 00h - via wxcharts.com

 

En altitude, les températures atteignaient -6 à -10°C vers 1500m. Ces niveaux sont dignes des coulées d'air polaire survenant au beau milieu de l'hiver, en janvier ou en février. Il est rare de rencontrer de telles valeurs aussi tard dans la saison et c'est pourquoi les averses n'ont eu aucun mal à se produire sous forme de neige en plaine, tenant parfois au sol sur le nord, le centre et l'est de la France.

 

Réveil sous la neige à Rocourt près de Liège (Belgique) ce 6 avril 2021 - photo Max Paillot

 

C'est en Belgique, plus proche des basses pressions sur la Mer Baltique, que l'instabilité fut la plus importante. Par conséquent, les averses de neige se sont succédées le mardi 6 avril 2021 et jusqu'en matinée du mercredi 7, blanchissant fréquemment les sols. Une fine pellicule de neige a temporairement blanchi Bruxelles mais c'est dans le secteur de Liège que les cumuls furent les plus importants, atteignant parfois 5 à 10 cm le matin du 6 avril !

 

Réveil blanc à Rouen le 7 avril 2021 par une température de -3,8°C ! - photo Stéphanie Boutin

 

Alimentée par l'humidité de la Manche, la Normandie a été l'une des régions les plus touchées par les averses neigeuses durant la nuit du 6 au 7 avril 2021. Ainsi, de nombreuses villes se sont réveillées sous un petit manteau blanc le matin du mercredi 7. Ce fut notamment le cas de Rouen, blanchie par 2 à 3 centimètres de neige et où le thermomètre affichait -3,8°C au réveil - des conditions dignes du cœur de l'hiver !

 

Paysages enneigés à La Vèze dans le Doubs le matin du 7 avril 2021 - photo Sylvia Robelot

 

Dans la nuit du 6 au 7 avril, les averses neigeuses ont également touché les Hauts-de-France, l'Île-de-France, le Grand-Est, le Centre, la Bourgogne-Franche-Comté ainsi que le nord et l'est de Rhône-Alpes. Sur ces régions, certains secteurs ont eu droit à un réveil blanc, en témoigne le cliché ci-dessus pris à La Vèze juste à coté de Besançon dans le Doubs.

 

Èze (arrière-pays niçois) blanchie par la neige à 600m le matin du 7 avril 2021 - photo Jérémie Gaillard

 

Le sud-est de la France n'a pas été épargné ! En matinée du mercredi 7 avril 2021, des giboulées ont concerné la côte d'Azur. De la neige roulée a été signalée jusque sur certaines portions du littoral et la neige tombait jusqu'à Grasse (limite pluie/neige vers 250-300 mètres). L'arrière-pays niçois a rapidement blanchi, comme le montre la cliché ci-dessus pris vers 600 mètres d'altitude - scène atypique au mois d'avril !

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don