12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Juillet 2019 : mois le plus chaud de l'ère météorologique moderne

vendredi 16 août 2019

Le Programme Européen de Surveillance de la Terre "Copernicus" avait d'ores et déjà annoncé la couleur il y a une dizaine de jours (voire notre actualité dédiée >>). Désormais, la NOAA (Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique) confirme un bilan implacable : Juillet 2019 est le mois le plus chaud (tous mois confondus) de l'ère météorologique moderne à l'échelle mondiale, soit en 140 ans de mesures !

Jusqu'alors, le mois de plus chaud depuis le début de ces relevés (1880) s'était produit en août 2016, elle-même année la plus chaude dans le monde.

Image d'illustration pour Juillet 2019 : mois le plus chaud de l'ère météorologique moderne

 

L'anomalie de juillet 2019 par rapport à la moyenne observée au cours du 20ème siècle atteint +0.95°C. Au total, 9 des 10 mois de juillet les plus chauds depuis 1880 ont été enregistrés depuis 2005 (seul 1998 est dans le lot). Le top 5 est tout simplement composé des... cinq dernières années (2015-2016-2017-2018-2019).

Fait encore plus incroyable, Juillet 2019 poursuit une série incroyable : il devient le 415e mois consécutif au dessus de cette moyenne du 20ème siècle, soit 34 ans et 7 mois !

Image d'illustration pour Juillet 2019 : mois le plus chaud de l'ère météorologique moderne

Nous pouvons toutefois différencier les valeurs mesurées en fonction de la surface rencontreée (continent ou océan). Au dessus des terres, l'anomalie atteint +1.23°C, contre +0.84°C au dessus des océans (soit une anomalie mondiale de +0.95°C).

Ce mois a été marqué par des températures élevées sur de nombreuses régions du monde : l'ouest de l'Europe (et sa canicule exceptionnelle >>), le sud de l'Asie, la moitié sud de l'Afrique, le nord de l'Océan indien ou encore l'Alaska, sans être totalement exhaustif.

Nous parvenons à trouver tout de même quelques zones avec des anomalies négatives : des températures plus fraîches que la moyenne sur l'ouest du Canada et des Etats-Unis, l'ouest ainsi que l'extrême Est de la Russie, divers secteurs de la Chine, de l'Indonésie, ou encore des zones océaniques (sud de l'océan indien, sud-est du Pacifique...). Mais à l'inverse de la chaleur, toutes ces zones n'ont battu aucun record de froid notable (seules quelques localités de Finlande ont observé des records de fraîcheur).

Image d'illustration pour Juillet 2019 : mois le plus chaud de l'ère météorologique moderne

 

Voici un récapitulatif des principaux évènements sur la planète lors de ce mois de juillet 2019. Un récapitulatif trusté par des évènements liés aux température élevées (chaleur ou fonte des glaces), puisque seul l'ouragan Barry parvient à sortir du lot (records de pluviométrie dans l'Arkansas et en Lousiane).

Image d'illustration pour Juillet 2019 : mois le plus chaud de l'ère météorologique moderne

Vous pouvez retrouver le bilan complet de ce mois, ainsi que des mois précédents sur le site de la NOAA >>

Image d'illustration pour Juillet 2019 : mois le plus chaud de l'ère météorologique moderne