12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Juillet 2021 : mois le plus chaud jamais enregistré dans le monde

samedi 14 août 2021

Juillet 2021 : Un mois record

 

D'après la NOAA, le mois de juillet est généralement le mois le plus chaud de l'année sur Terre, la période estivale battant son plein sur l'hémisphère Nord. Néanmoins, ce mois de juillet 2021 est plus particulier, détenant maintenant le record du mois le plus chaud jamais enregistré dans le monde, tout mois confondu.

 

Comparaison des anomalies de températures relevées en juillet dans le monde depuis 1880 – NOAA

 

 

La température moyenne globale fut en effet établie à 16,73°C durant ce mois de juillet 2021, soit 0,93°C de plus que la moyenne du 20ème siècle (15,8°C) et 0,01°C de plus que le précédent détenteur du record, le mois de juillet 2016.

 

Anomalies de températures en juillet 2021 sur le globe – NOAA

 

 

Depuis le début des relevés en 1880, 9 des 10 mois les plus chauds ont été observés entre 2010 et 2021 et les mois de juillet durant la période 2015-2021 furent les 7 mois de juillet les plus chauds jamais enregistrés. Notons également que le mois de juillet 2021 fut le 45ème mois de juillet consécutif présentant des températures plus chaudes que la moyenne du 20ème siècle !

 

D'après le service européen Copernicus, juillet 2021 fut « seulement » le 3ème mois de juillet le plus chaud jamais enregistré sur Terre. Il n'est en effet pas rare que les deux services présentent des différences dans leurs données, la NOAA possède en effet une couverture plus limitée sur l'Arctique, ce qui pourrait expliquer les infimes écarts observés dans leur bilans climatique respectifs.

 

Anomalie de température (en °C) en Europe et dans le monde - juillet 2021 - Copernicus Climate Change Service

 

Indépendamment du classement final, le mois de juillet 2021 fut particulièrement chaud sur de nombreuses régions du monde avec des événements parfois sans précédents depuis le début des relevés météorologiques,

 

 

 

De nombreuses périodes de chaleur aux quatres coins du monde :

 

Europe : un mois de juillet trop chaud, sauf en France 

 

En Europe, juillet 2021 fut le second mois le plus chaud depuis le début des relevés et ce malgré le ressenti plutôt maussade sur la France. Comme expliqué dans un précédent article, la France a fait office d'exception durant ce mois sous un flux océanique persistant et localisé.

 

Anomalie des géopotentiels à 500hPa (5500m d'altitude) en Europe en juillet 2021 - Météo-France

 

 

A l'inverse, sur le reste du continent ce fut la chaleur qui a dominé les débats. D'après la NOAA, la température moyenne a dépassé de +2,37°C la moyenne, à 0,1°C du mois de juillet le plus chaud jamais enregistré en 2018,

 

C'est notamment entre l'Europe du Nord et de l'Est que la chaleur fut la plus intense avec des températures supérieures de 4°C au moyennes de saison sur les pays Baltes. Par exemple, on a pu relever jusqu'à 34.3°C le 5 juillet à Lakselv-Banak (Norvège) à 70.1°N, soit la valeur la plus élevée jamais observée en Europe à une telle latitude !

 

Températures maximales relevées sur le Nord de la Scandinavie le 5 juillet 2021 – Via OGIMET

 

 

L'Irlande a également enregistré son record absolu de température maximale avec jusqu'à 31,3°C à Castlederg le 21 juillet, l'Islande a connu son 2ème mois le plus chaud depuis le début des relevés, tout comme la Finlande,... Nombreux ont été les événements relatifs à la chaleur sur cette partie de l'Europe.

 

Sur le Sud du continent, la première partie du mois avait été marquée par un épisode de chaleur bref mais intense sur le Sud de l'Espagne avec les 40°C dépassés sur de nombreux secteurs et jusqu'à 45°C à Murcia le 12 juillet.


Températures maximales relevées sur l'Espagne le 12 juillet 2021 - Infoclimat

 

 

Ce fut néanmoins en fin de mois que les températures se sont envolées sur le Sud du continent, notamment entre la Grèce, la Turquie et le Sud de l'Italie. Le peuple grec assiste en effet depuis la fin du mois de juillet à sa canicule la plus intense depuis 1987 avec des températures maximales souvent supérieures à 40°C à la fin du mois de juillet. Une température minimale exceptionnelle de 34,3°C a même été relevée en Grèce sur l'île de Kalymons le 31 juillet, nouveau record continental pour un mois de juillet !

 

> En Turquie, un nouveau record national absolu de chaleur a été observé à Cizre le 20 juillet avec jusqu'à 49,1°C, battant les 48,6°C du 30 juillet 2000.

 

En conséquence de la chaleur et du temps sec, les incendies ont été particulièrement nombreux, brûlant des dizaines de milliers d'hectares de végétation sur ces région.

 

Dévastation suite à un incendie de forêt majeur entre le 22 et le 25 juillet 2021 en Sardaigne - Sentinel 2


 

Amérique : le Nord-Ouest du continent sous la fournaise 

 

Sur le continent américain, c'est notamment entre l'Ouest des Etats-Unis et le Sud-Ouest du Canada que la chaleur fut la plus marquée. Après une canicule historique à la fin du mois de juin, les valeurs sont restées très élevées, notamment durant la première partie du mois.

 

Si des températures de nouveau exceptionnelles ont été relevées, la valeur la plus marquante fut sans aucun doute les 54,4°C relevés à Furnace Creek (Vallée de la Mort) le 10 juillet, nouveau record mondial de chaleur fiable.


Températures maximales entre le 4 et le 11 juillet à Furnace Creek (Vallée de la Mort)  NOAA

 


 

Durant la même période, la station de Stovepipe Wells (Vallée de la Mort) a également battu un plusieurs records avec une température minimale de 42°C (record Nord-Américain) et une température moyenne quotidienne de 47,9°C le 11 juillet, un nouveau record mondial là aussi.
 

 

Ces coups de chauds intenses se sont montrés particulièrement récurrents depuis le mois de juin sur le Nord-Ouest du continent américain, si bien que de nombreuses stations de cette région ont relevé leurs mois de juin et juillet 2021 les plus chaud depuis plus de 50 ans !

 


Stations ayant observé leur mois de juin et juillet les plus chauds depuis le début des relevés – Brian Brettschneider


 

Afrique : Chaleur intense et durable au Nord

 

En Afrique, c'est notamment sur le nord du continent que la chaleur fut la plus forte. En première partie de mois le Maroc et l'Algérie ont été concernés par un dôme de chaleur très marqué et de nombreux records de températures ont été observés comme par exemple 49,9°C à Adrar (Algérie) le dimanche 18 juillet 2021, record absolu de la région et température provisoirement la plus élevée de l'année 2021 pour le continent.


 

Températures maximales sur le Nord-Ouest de l'Afrique ce dimanche 18 juillet 2021 – Infoclimat

 

 

Asie : des secteurs particulièrement chauds 

 

Du côté du continent asiatique, la chaleur fut également marquée selon les secteurs avec une vague de chaleur intense entre entre l’Iran, le Kazakhstan et le Turkménistan durant la première quinzaine, un nouveau record absolu de chaleur (40,6°C) à Taiwan le 25 juillet et surtout une vague de chaleur exceptionnellement intense et durable au Japon en seconde partie de mois.

 

La région est restée « bloquée » dans une situation de hauts-géopotentiels favorables à de fortes chaleurs durant plus de 2 semaines avec de très nombreux records de températures battus durant cette période. Le Nord du pays fut particulièrement concerné avec de ce fait le mois de juillet le plus chaud jamais enregistré depuis le début des mesures (1877).

 

Ecart à la normale des températures moyennes sur le Nord du Japon en juillet 2021 – JMA

 

 


Océanie : Trop doux voire chaud pour la période

 

Juillet 2021 fut même plus chaud que la normale en Océanie, une partie du continent étant pourtant en pleine période hivernale. En Australie, la température moyenne fut supérieure de +1.77°C à a normale, soit le 4ème mois de juillet le plus chaud depuis le début des relevés en 1909. La fin du mois fut d'ailleurs très chaude sur le territoire Nord avec un nouveau record mensuel de température de 37.9°C le 30 juillet à Bradshaw, améliorant le précédent record établi quelques jours plus tôt. 

 

Températures maximales relevées le 30 juillet 2021 dans le Nord de l'Australie - OGIMET

 

Ainsi, juillet 2021 fut classé dans le top 3 des mois de juillet les plus chaud de l'histoire du pays en Australie méridonale, occidentale et dans les territoires du Nord, plutôt le 7ème mois de juillet le plus chaud dans le Queensland. En Nouvelle-Zélande, juillet 2021 fut le 6ème mois de juillet le plus chaud depuis le début des relevés (+1.1°C). 

 

 

Bilan : 

 

Les vagues de chaleur ont donc été très nombreuses et surtout intenses sur de nombreux secteurs du globe durant ce mois de juillet 2021, ce qui explique largement le fait que celui-ci soit considéré comme le mois le plus chaud jamais enregistré par la NOAA.

 

Anomalies de températures dans le monde durant le mois de juillet 2021 – NOAA

 

La tendance semble claire, les périodes chaudes sont de plus en plus récurrentes et intenses sur de larges partie du globe, concernant toujours plus de régions autrefois épargnées et se montrant toujours plus fortes. Si la France a connu un été relativement maussade jusqu'à présent, le constat en est malheureusement tout autre sur le reste de la planète.

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don