12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Les inondations majeures en période estivale : Un phénomène peu fréquent

vendredi 16 juillet 2021

L'Allemagne et la Belgique durement touchées ces derniers jours :

 

Les inondations sont nombreuses ces derniers jours entre le Centre de l'Europe et le Nord-Est de la France en raison de fortes pluies persistantes et durables. Les dégâts sont particulièrement nombreux sur l'Allemagne et la Belgique ou plus de 100 personnes ont malheureusement perdu la vie depuis le milieu de semaine.

 

Consultez notre précédent article relatant de cet épsiode exceptionnel >>>

 

Ce vendredi 16 juillet au matin, un glissement de terrain majeur a concerné la localité d' Erftstadt près de Cologne en Allemagne, plusieurs centaines de personnes seraient portées disparues et de très nomrbeuses victimes supplémentaires seraient à déplorer.

 



Glissement de terrain majeur à Erftstadt (Allemagne) en matinée du vendredi 16 juillet 2021 - Via twitter @BezRegKoeln

 

 

Les précipitations persistantes à l'origne de ces nombreuses inondations ont été provoquées par une goutte froide stagnant depuis plusieurs jours sur l'Europe centrale, bloquée entre deux masses d'air plus chaudes et stables situées d'une part sur l'Atlantique et d'autre par sur l'Est du continent. 

 

Analyse de la situation sur l'Europe ce vendredi 16 juillet 2021 - Modèle ECMWF, modifié par Météo-Villes

 

Ainsi, cette masse d'air dépressionnaire a stationné sur les environs de l'Allemagne depuis le milieu de semaine après avoir traversé la France, provoquant des précipitations régulières et parfois intenses sur ces secteurs durant plusieurs jours. Ces pluies ont engendré des cumuls localement très importants, dépassant les 150 à 170mm en 72h entre l'Est de la Belgique et l'Ouest de l'Allemagne (maximum de 182.4mm à Markischer Kreis). Des cumuls aussi importants à cette période de l'année ont une période de retour de plus de 100 ans sur ces secteurs ! 

 

Cumuls de pluie en 72h sur l'Allemagne entre les 12 et 15 juillet 2021 - via DWD

 

 

Inondations de plaine : Plus fréquentes en période hivernale

 

Si certains secteurs ont été concernés par des orages diluviens provoquant une montée des eaux extrêmement rapide et des inondations dites "torrentielles", la plupart des crues résultant de ces pluies sont définies comme des inondations de plaine par débordements de cours d'eau à la cinétique plus lente, ce qui est particulièrement peu fréquent en période estivale. 


Différences entre inondations torrentielles et inondations de plaine - EauFrance

 

Les inondations de plaines sont généralement observées en période hivernale suite à des précipitations persistantes et plus ou moins fortes sur le bassin versant d'un cours d'eau. Celles-ci présentent une cinétique bien plus lente que les inondations torrentielles, avec une montée des eaux progressive et une onde de crue se propageant durant parfois plusieurs jours le long d'un cours d'eau jusqu'à son exutoire.

 

En février 2021, c'est notamment le Sud-Ouest du pays qui fut touché par des inondations de plaines particulièrement marquées mais dont la cinétique est restée lente, ce qui est typique de la période hivernale. 

 

La crue de la Dordogne, à Marmande, le 4 février 2021  - Via TF1/LCI

 

En été, les inondations torrentielles se montrent plus réccurentes car résultant d'orages stationnaires et/ou diluviens déversant d'importantes quantités de précipitations sur une zone plus localisée. Ce fut par exemple le cas à Beauvais le 21 juin 2021 au soir avec un orage stationnaire ayant déversé près de 100mm en moins de 3 heures sur la commune et ses alentours, engendrant de nombreuses inondations et coulées de boue. 

 


Graves inondations à Beauvais en fin de soirée du lundi 21 juin 2021 - photos amateurs Facebook

 

Il est donc plus rare d'observer des inondations de plaines majeures durant la période estivale car les pluies étendues et persistantes se font en général bien moins fréquentes et les précipitations les plus fortes sont généralement observées sous orage, donnant des cumuls bien plus localisés et sur un court laps de temps. Il est en effet atypique que les perturbations parviennent à se succéder durant l'été, encore plus à stagner sur un même secteurs plusieurs jours durant comme ce fut le cas cette semaine. 

 

 

 

Inondations majeures en été : Des exemples par le passé 

 

L'aspect exceptionnel de cette situation réside d'une part par l'intensité et l'aspect durable des pluies entre le Nord-Est de la France, la Belgique et l'Allemagne, mais également par la fréquence particulièrement faible de ce type d'épisode en période estivale. Les exemples sont en effet peu nombreux par le passé, notamment avec une telle intensité. A contrario, les inondations de plaines sont récurrentes en période hivernale dans toute l'Europe et surviennent chaque année avec plus ou moins d'intensité. 

 

 

Juin 2016 : Nombreuses inondations sur le Nord de la France 

 

Suite à des perturbations successives et importantes entre le mois de mai et le début du mois de juin, de nombreux cours d'eau du Nord de la France entrent en crue au début de l'été météorologique. Les inondations de plaine sont nombreuses et le maximum est atteint à Paris entre le 3 et le 4 juin, la Seine atteignant un niveau particulièrement élevé de 6.10m, exceptionnel pour la période. 

 

Crue de la Seine à Paris le 4 juin 2016, voie Georges Pompidou vue du Pont de Sully - Météo-Villes
 

 

 

Juin 2013 : Inondations majeures sur l'Europe

 

Entre la fin du mois de mai et le début de l'été météorologique, de fortes précipitations successives ont concerné le centre de l'Europe, notamment entre le Sud-Est de l'Allemagne, l'Ouest de la République-Tchèque et l'Autriche avec des cumuls dépassant les 100 à 150mm sur de larges secteurs. 

 

Cumuls de précipitations en 72h sur le centre de l'Europe au début du mois de juin 2013 - Wikipedia

 


En conséquence, de nombreux cours d'eau entrent en crue sur ces régions, notamment le Danube, l'Elbe, le Vltava et la Saale, engendrant de très nombreux dégâts et plus de 25 victimes sur les abords de ces fleuves. Une situation déjà exceptionnelle compte tenu des cumuls recensés, accentuée par sa survenue au début de l'été météorologique. 

 

Inondations à Magdeburg (Allemagne) en bordure de l'Elbe début juin 2013 - AFP

 

 

Début juillet 2014 : Fortes pluies et inondations sur les Pyrénées-Atlantiques 

 

Alors que le début de l'été se montre orageux sur une bonne partie du pays, de fortes précipitations durables engendrent d'importants cumuls de précipitations sur les Pyrénées-Atlantiques entre le 3 et le 4 juillet avec jusqu'à 109mm en 24h à Bustince (64). A l'inverse des orages parfois forts circulant sur les autres régions et engendrant des ruissellements et coulées de boues localisées, ces précipitations  touchent des secteurs bien plus étendus : 

 

Cumuls de précipitations sur le Pays-Basque entre le 3 et le 4 juillet 2014 - Météo-Villes

 

Suite à ces fortes pluies, de nombreux cours d'eau de la région entrent en crue et une personne est emportée par les eaux. Les interventions des secours sont fréquentes aux abords des cours d'eau, certains ayant vu leur niveau augmenter de 3 à 4m en quelques heures

 

Inondations sur les Pyrénées-Atlantiques le 4 juillet 2014 - Météo 64

 

 

Août 2006 : une mi-août automnale et très pluvieuse sur le Nord de la France

 

Après un mois de juillet globalement calme et chaud, le mois d'août 2006 se montre bien plus maussade et perturbé avec une succession de perturbations plus ou moins actives, notamment sur le Nord du pays. Entre le 12 et le 13 août, une dépression circule entre l'Angleterre et la Champagne et provoque des pluies abondantes au Nord de la Seine et notamment sur le Nord-Pas-de-Calais. Les cumuls atteignent par exemple 112mm à Licques (62) en 24h et 176mm en 48h.

 

En conséquence, de nombreux cours d'eau sortent de leur lit et les inondations sont particulièrement nombreuses dans les plaines du Pas-de-Calais, secteur le plus durement touché. Des campings sont évacués à Tournehem et Polincove (62) et l'eau monte de plus d'1m dans les communes de Hames-Boucres, Andres ou Licques.

 

Inondations estivales majeures dans le Pas-de-Calais les 12 et 13 août 2006 - Météo-Villes

 

 

Août 2005 : Pluies estivales dilluviennes en Europe-Centrale

 

Au mois d'août 2005, une large partie de l'Europe est concernée par un temps particulièrement perturbé et pluvieux. En marge d'une dépression stationnant dans le Golfe de Gênes, les précipitations se succédent durant plusieurs jours, notamment entre la Roumanie, la Suisse, l'Autriche et l'Allemagne.

 

Réanalyse de la situation atmosphérique en août 2005 sur l'Europe - Via Wetterzentrale

 

De très nombreuses inondations sont observées en raison de cumuls dépassant parfois les 3 mois de précipitations en une semaine. La plupart des cours d'eau de ces régions ont de ce fait débordé de façon plus ou moins virulente selon les secteurs. 

 

Dégâts suite aux débordement de la rivière Berzerva près de Banat (Roumanie) à la fin du mois d'août 2005 - Via Wikipedia

 

Si les dégâts sont nombreux, le bilan humain est lui particulièrement lourd avec plus de 60 victimes, 31 en Roumanie, 6 en Suisse, 5 en Autriche et en Allemagne et 20 entre la Moldavie et la Bulgarie. Ces inondations sont les plus importantes à avoir touché cette région depuis 1999 et leur caractère exceptionnel est d'autant plus accentué que celles-ci se sont produites en pleine période estivale

 

 

Août 2002 : L'Europe sous les eaux en plein été

 

Suite au passage de 2 dépressions successives dans le Golfe de Gênes, d'importantes inondations ont concerné l'Europe-Centrale à la mi-août 2002. Les fortes précipitations très étendues ayant concerné ces régions ont en effet provoqué le débordement de plusieurs cours d'eau majeurs comme l'Elbe ou le Danube. L'Elbe fut le plus réactif aux pluies, voyant sont niveau augmenter de 2.50m à 9.50m en une semaine en Allemagne. 
 

Image satellite montrant l'ampleur des inondations sur l'Elbe en août 2002 - NASA

 

De nombreux secteurs ont été dévastés par ces inondations et les dégâts sont estimés à près de 25 milliards d'euros, près de 110 personnes ont également perdu la vie dont près d'une cinquantaine entre l'Allemagne et la République-Tchèque, les plus durement touchés. 

 


Débordement du Vltava à Prague à la mi-août 2002 - Wikipedia

 

 

>> L'épisode que vient donc de connaître une partie de l'Allemagne, du Bénélux et de la France est donc peu fréquent en cette période de l'année, résultant d'une succession de périodes perturbées sur cette partie de l'Europe depuis la fin du mois de juin couplé à une perturbation active et stationnaire plusieurs jours durant. Si ce phénomène s'est déjà produit par le passé, notamment en Europe Centrale, les inondations de plaines restent un aléa atypique en cette période mais pouvant se montrer tout aussi destructeur qu'en hiver, si ce n'est pulus. 

 

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don