12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Notre réflexion après les vigilances rouges du week-end et de lundi

mardi 5 octobre 2021

Les derniers jours ont été rythmés par les intempéries, engendrant deux alertes rouges en Loire-Atlantique et dans les Bouches-du-Rhône. Ces alertes suscitent le débat. Retour sur les raisons de leur déclenchement.

 

Loire-Atlantique : alerte rouge mais peu de conséquences

 

Carte de vigilance émise le samedi 2 octobre 2021 à 18h00 - Météo France

 

C'était en fin d'après-midi du samedi 2 octobre 2021 : Météo France passait le département de la Loire-Atlantique du niveau orange au niveau rouge en raison des cumuls de pluie exceptionnels et du risque d'inondations, alors même qu'une perturbation très active ondulait sur le nord-ouest de la France depuis le début de journée et ne devait s'évacuer qu'au lendemain matin.

 

Cumuls de pluie sur 24h selon le modèle AROME au matin du samedi 2 octobre 2021 - via meteociel.fr

 

Situé en pleine rivière atmosphérique (air tropical chargé en humidité), le nord-ouest de la France était exposé à un risque de précipitations très abondantes en journée du samedi 2 octobre 2021 et jusqu'en fin de nuit suivante. Les modèles misaient sur des cumuls au plus haut sur les Pays de la Loire et particulièrement sur la Loire-Atlantique avec des projections de 70 à 100 mm de manière généralisée avec très localement 110-120 mm ! De telles quantités d'eau sur 24h étaient inédites pour cette région !

 

Cumuls de pluie des 24 dernières heures le dimanche 3 octotre 2021 à 08h - via Météo France

 

Dans les faits, l'épisode pluvieux s'est déroulé exactement comme prévu avec près de 24 heures de pluie sur les Pays de la Loire. Lorsque l'accalmie fut venue dimanche matin, il était tombé plus de 70 mm sur de nombreuses villes du nord et de l'ouest des Pays de la Loire et les cumuls les plus élevés étaient enregistrés en Loire-Atlantique. Ainsi, la station de Nantes-ville enregistrait 102,3 mm et la station amateur de Carquefou, située au nord-est de la ville, relevait même 112,4 mm !

 

Indice d'humidité des sols du 30 septembre 2021, avant l'épisode pluvieux majeur - via Météo France

 

Des quantités de plus de 100 mm en moins de 24 heures sur la Loire-Atlantique sont tout à fait exceptionnelles. La période de retour d'un tel événement est proche de 100 ans, raison pour laquelle Météo France a choisi d'activer la vigilance rouge. Certains prévisionnistes nous confiaient que les conséquences d'un tel épisode étaient difficiles à anticiper, car aucun précédent ne permettait d'apporter un retour sur expérience.

 

Dans les faits, la réaction des cours d'eau fut assez limitée et les inondations sont restées discrètes. Il faut dire que nous avons assisté à un épisode de pluies durables mais pas spécialement intenses (cumuls moyens de 5 à 10 mm par heure), permettant aux canalisations de gérer une grande partie de l'eau tombée. De plus, les sols étaient plus secs que la normale avant l'épisode pluvieux, comme le montre la carte ci-dessus. Ils possédaient donc une importante capacité d'absorption de ces pluies, ayant réduit le danger.

 

 

Bouches-du-Rhône : une alerte rouge mal comprise

 

Carte de vigilance émise le lundi 4 octobre 2021 à 06h00 - Météo France

 

Dès le début de matinée du lundi 4 octobre 2021 : Météo France décidait d'activer la vigilance rouge pluie & inondations sur le département des Bouches-du-Rhône, alors même que des orages diluviens affectaient la région de Marseille depuis la fin de nuit et que les inondations se multipliaient. Les prévisions orageuses pour l'ensemble de la journée de lundi constituaient un facteur aggravant.

 

Importantes inondations le matin du lundi 4 octobre 2021 sur les quartiers nord de Marseille - via Victor Fatalis

 

Au moment où Météo France déclenche l'alerte rouge dans les Bouches-du-Rhône, plusieurs quartiers de Marseille sont sous les eaux. Dans les quartiers nord et est de la ville, des inondations importantes sont observée avec des dégâts notables sur les habitations. Ils sont consécutifs aux orages diluviens observés en fin de nuit avec des cumuls atteignant 174 mm à Marseille-Vaudrans et 160 mm à Cassis, des valeurs exceptionnelles ! On constate que seul l'est du département a été touché par ces orages diluviens.

 

Cumuls de pluie sur 12h selon le modèle AROME au matin du lundi 4 octobre 2021 - via meteociel.fr

 

Au delà des inondations déjà constatées le matin, le modèle AROME prévoyait une nouvelle salve pluvio-orageuse très virulente pour l'après-midi du lundi 4 octobre 2021, modélisant des cumuls supplémentaires de 70 à 150 mm sur l'est des Bouches-du-Rhône, visant les zones ayant déjà reçu plus de 150 mm et étant déjà partiellement sous les eaux ! C'est en raison de ces prévisions alarmantes sur des secteurs déjà rendus vulnérables que l'alerte rouge a été déclenchée - un choix parfaitement compréhensible.

 

Cumuls de pluie dans le sud-est sur les journées du dimanche 3 et du lundi 4 octobre 2021 - via infoclimat.fr

 

Finalement, les orages diluviens ne repasseront plus sur les Bouches-du-Rhône durant l'après-midi du lundi 4 octobre 2021 mais ils concerneront surtout le département du Var et plus particulièrement le secteur de Brignoles où on estime les cumuls à plus de 250 mm en l'espace de quelques heures seulement ! Ce léger décalage vers l'est par rapport à la prévision matinale a permis à l'est des Bouches-du-Rhône d'échapper à un second épisode orageux qui aurait pu s'avérer dangereux mais a durement frappé le secteur de Brignoles qui ne s'attendait pas à des orages aussi diluviens.

 

Le secteur de Brignoles (Var) sous les eaux le lundi 4 octobre 2021 - via JT France 2

 

S'il est vrai que le secteur de Brignoles dans le Var aurait pu justifier une vigilance rouge, on constate également sur la carte située plus haut que la zone concernée par les cumuls remarquables s'avère restreinte. Dans un contexte d'épisode méditerranéen où les cellules orageuses sont multiples et circulent de manière anarchique, il est quasiment impossible de prévoir dans quels secteurs vont s'abattre les orages les plus dangereux. C'est pourquoi le suivi en temps réel est impératif.

 

Cibler avec précision les zones nécessitant une vigilance maximale est une tâche particulièrement ardue pour les météorologues. De plus, on observe de fortes disparités au sein d'un même département (parfois à quelques kilomètres seulement) dans ce type de situation. C'est la raison pour laquelle les services de Météo France travaillent au développement d'une future vigilance infra-départementale, qui permettra de placer certaines zones d'un département en alerte, et non plus le département tout entier.

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don