12 résultats
Chargement

Nouvelle situation de blocage anticyclonique sur la France, le retour de la sécheresse ?

lundi 4 juillet 2022

 

Le débit du Verdon est très bas sur le Sud-Est de la France avec des conséquences pour les activité touristiques de la région - Photographie :  Fabrice Roubaud

 

 

 

Le retour de l'anticyclone des Açores :

 

Après un mois de juin particulièrement instable sur la France, les hautes pressions font leur retour par l'Atlantique et le temps calme et sec s'impose de nouveau durant cette semaine du 4 au 10 juillet 2022.

 

Animation des géopotentiels sur l'Ouest de l'Europe du 4 au 10 juillet 2022 – Modèle GFS via WX CHARTS

 

 

Si quelques orages localement forts circulent encore aujourd'hui entre le Massif-Central et les Alpes, le temps sec va reprendre le dessus pour le reste de la semaine sur la quasi-totalité des régions françaises avec une absence remarquée de précipitation, une première depuis de nombreuses semaines.

 

 

Animation des cumuls de précipitations sur 24h du lundi 4 au lundi 11 juillet 2022 – Modèle GFS via WX CHARTS

 

 

 

Ces hautes pressions et ce temps sec pourront d'ailleurs perdurer assez durablement sur le pays, les principaux modèles de prévisions faisant perdurer ce temps calme et anticyclonique au moins jusqu'à la mi-juillet sur la quasi-totalité de la France, les hautes pressions restant dominantes sur l'Ouest de l'Europe.
 

 


Anomalies de pression et de précipitations sur l'Ouest de l'Europe durant la semaine du 11 au 17 juillet 2022 – ECMWF

 

Ainsi, le temps sec semble parti pour durer sur notre pays avec un temps bien plus calme que ce que nous avons pu connaître durant le mois de juin, une absence de précipitation qui soulève de nouveau la question de la sécheresse sur notre pays.

 

 

Qu'en est-il de la sécheresse sur la France actuellement ?

 

 

Le mois de juin 2022 fut particulièrement instable sur la majorité notre pays avec une succession de salves orageuses parfois virulentes ayant entraîné un nouveau record de foudroiement mensuel. Aucun mois de juin n'avait été plus foudroyé que ce mois de juin 2022 depuis 1989 d'après les données de météorage avec 206 229 impacts de foudre, battant largement les 172 608 impacts de juin 1993. Ces orages se sont montrés bien plus récurrents entre l'Aquitaine et le Jura, secteurs les plus orageux en France puis la seconde partie du mois de mai 2022.

 

 

Densité de foudroiement sur la France durant le mois de juin 2022 – Météorage

 

 

Si la grêle a provoqué le plus de dégâts les précipitations ont été également très excédentaires sur ces régions sous ces orages à répétition. Juin 2022 fut en effet le 9ème mois de juin le plus humide sur la période 1959-2022 avec un excédent très net entre le Centre-Ouest et le Nord-Est du pays en passant par le Centre et une large partie du Nord de la France.

 

A l'inverse, le Sud-Est est une nouvelle-fois resté à l'écart de l'instabilité avec un déficit parfois marqué sur les abords de la Méditerranée et la Provence, déficit également présent sur l'extrême Nord où l'instabilité fut bien moins récurrente.
 

 

Rapport à la moyenne mensuelle de référence (1991-2020) des cumuls de précipitation sur la France durant le mois de juin 2022 – Météo-France

 

 

La situation s'est donc améliorée au niveau de la sécheresse sur de nombreuses régions en raison des vagues d'orages successifs, notamment de l'Aquitaine aux régions centrales où les sols se montraient même bien humides à la fin du mois de juin.

 

 

Évolution de l'indice d'humidité des sols par rapport à la normale du 1er au 26 juin 2022 - via Météo France

 

 

La situation reste toutefois délicate ailleurs, notamment entre le Nord, le Nord-Est et surtout le Sud-Est de la France. Les pluies orageuses ont en effet permis d'améliorer la situation en surface sur ces secteurs mais les sols restent majoritairement secs en profondeur, le déficit initial étant globalement trop important.

 

 

Intensité de la sécheresse en surface et en profondeur sur la France ce lundi 4 juillet 2022 – Via Windy

 

 

 

En effet, c'est notamment sur le Sud-Est de la France et la région PACA que la sécheresse est la plus prononcée en ce début juillet avec une humidité des sols restant inférieure de 30 à 60% aux normales, parfois 80% sur le Var et certains secteurs des Bouches-du-Rhône.

 


Rapport à la normale de l'indice d'humidité des sols sur la région PACA en ce début juillet 2022 – Météo-France

 

 

Sur cette région, le premier semestre 2022 fut le plus sec enregistré depuis 1959 avec un cumul moyen de seulement 188mm, battant l'ancien record de 219mm en 1982. La période de recharge hivernale s'était d'ailleurs déjà montrée trop sèche et la situation ne semble pas partie pour s'améliorer.

 

En conséquence, les nappes souterraines et les réserves d'eau sont basses à très basses sur la quasi-totalité de la région, avec de très nombreuses restrictions d'eau et des conséquences sur l'activité agricole mais également touristique.

 

L’étang du Pourra dans les Bouches-du-Rhône est quasiment à sec en ce début d'été 2022 – Via Twitter @FIRECHASER131

 

 

 

Quelle évolution dans les prochains jours sous les hautes pressions ?

 

Avec le retour des hautes pressions, les précipitations vont rester globalement anecdotiques sur la France au moins jusqu'à la mi-juillet. Ce temps sec sera également accompagné d'une chaleur globalement estivale, plus marquée sur le Sud du pays en raison de l'influence d'une masse plus chaude stagnant sur le Sud de l'Europe. Sur le Nord du pays, la chaleur devrait se montrer plus limitée sous un faible flux de Nord/Nord-Ouest tempérant l’atmosphère.

 

Animation des températures à 850 hPa du 4 au 11 juillet 2022 – Modèle GFS via WX CHARTS

 

 

La chaleur et le soleil auront de nouveau pour conséquence d'assécher de nouveau rapidement les sols sur une grande partie de la France, au moins jusqu'à la mi-juillet, avec une intensité de sécheresse repartant de nouveau à la hausse sur de nombreuses régions d'ici la mi-juillet.

 

Intensité de la sécheresse envisagée sur la France au 13 juillet 2022 – Via Windy.com

 

 

Si cette sécheresse se montrera logiquement plus limitée sur les régions les plus touchées par les pluies et les orages de ces dernières semaines (entre Aquitaine et Centre notamment). Ailleurs la situation deviendra une nouvelle-fois plus inquiétante, notamment en profondeur où, comme expliqué précédemment, les précipitations du mois de juin n'ont souvent pas été suffisantes pour combler le déficit accumulé au printemps.

 

Ainsi, la sécheresse pourrait de nouveau rapidement s'accentuer sous le soleil et la chaleur estivale d'ici la mi-juillet. Si les précipitations du mois de juin pourront permettre de limiter les risques de manque d'eau entre le Sud-Ouest, le Massif-Central et certains secteurs du Centre, la situation s'annonce plus compliquée ailleurs, notamment sur le Nord-Ouest, le Nord-Est et surtout sur le Sud-Est.

 

Le lac de Serre-Ponçon (05) est très en-dessous de son niveau normal en ce début juillet 2022 – Le Deauphiné

 

Le manque d'eau devient très inquiétant sur la région PACA qui vit actuellement l'une des pires sécheresse de son histoire après un automne trop peu pluvieux, un hiver trop peu neigeux et le premier semestre le plus sec depuis 1959 et le temps sec et chaud envisagé dans les prochains jours devrait encore empirer la situation.

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don