12 résultats
Chargement

Où en est la sécheresse en France après ce mois de juin 2022 orageux ?

mercredi 29 juin 2022

Important incendie vers Opoul dans les Pyrénées-Orientales ce mardi 28 juin 2022 - via Sécurité Civile

 

 

Juin 2022 a rompu une série de 5 mois plus secs que la normale en raison d'une succession de vagues orageuses. Où en est l'état de la sécheresse en France après ce mois instable ?

 

 

 

Nombreux orages et enfin de vraies pluies

 

Ce mois de juin 2022 a été chaud mais également très orageux en France ! Avec environ 200.000 impacts de foudre, il a battu assez largement l'ancien record de foudroiement pour un mois de juin, lequel était de 172.606 impacts en juin 1993. Ces statistiques sont calculées depuis 1989. La carte ci-dessous montre que toutes les régions - ou presque - ont été concernées par les orages. Les nombreuses vagues orageuses ont été souvent virulentes, accompagnées de grêle et de pluies intenses.

 

Carte des impacts de foudre en France du 1er au 29 juin 2022 - carte meteo60.fr

 

 

 

Avec cette activité orageuse soutenue, de nombreuses régions françaises ont enregistré des précipitations copieuses. Certaines stations ont largement dépassé le cumul habituel d'un mois de juin. C'est le cas de La Rochelle avec 114 mm en juin 2022 contre 31 mm lors d'un mois de juin normal, de Lyon avec 119 mm contre une normale de 76 mm ou de Dijon avec 129 mm contre une normale de 68 mm. Le cas de Clermont-Ferrand est d'autant plus intéressant car on relève 190 mm en juin 2022 alors qu'il n'y était tombé que 71 mm durant les cinq premiers mois de l'année ! Soulignons toutefois qu'il a peu plu vers le golfe du Lion ainsi qu'en Corse : moins d'1 mm à Ajaccio, 5 mm à Marseille et 8 mm à Montpellier...

 

Cumuls de précipitations en juin 2022, arrêtés en date du mercredi 29 juin 2022 - Météo Villes

 

 

 

Ainsi, le mois de juin 2022 a rompu la série remarquable des cinq premiers mois de l'année sensiblement plus secs que la normale en France. L'excédent pluviométrique à échelle nationale sera le plus élevé des 12 derniers mois puisqu'il faut remonter à juillet 2021 pour retrouver une anomalie humide aussi prononcée. Bien évidemment, cette statistique vaut pour une moyenne à échelle de l'hexagone et ne tient pas compte des disparités régionales. D'ailleurs, l'anomalie humide de ce mois de juin 2022 est loin d'être exceptionnelle mais elle tranche avec le mois de mai 2022 historiquement sec que nous avons vécu.

 

Rapport à la normale des précipitations en France de juin 2021 à juin 2022 - via Météo France

 

Il est également important de préciser que les précipitations orageuses sont loin d'être les plus efficaces pour lutter contre la sécheresse. Souvent trop brèves et trop intenses, ces pluies ruissellent fortement et une part conséquente termine donc dans les canalisations sans avoir eu le temps de pénétrer le sol.

 

 

 

 

Où en est la sécheresse en cette fin juin 2022 ?

 

Avec ce mois de juin 2022 instable et orageux, des précipitations parfois copieuses ont été observées Après une relative amélioration de la sécheresse des sols en première décade de juin, une nouvelle aggravation était survenue jusqu'au 18 juin en raison de la canicule intense et précoce. Le dernier tiers du mois fortement orageux a contribué à améliorer la situation, de manière sensible du nord de l'Aquitaine aux régions centrales où les sols sont parfois plus humides que la normale à cette saison, mais de façon nettement moins franche ailleurs où l'humidité des sols reste souvent déficitaire.

 

Indice d'humidité des sols par rapport à la normale du 1er au 26 juin 2022 - via Météo France

 

 

 

Les régions septentrionales et celles de l'est conservent une situation préoccupante en raison de précipitations moins copieuses qu'ailleurs en ce mois de juin 2022. Ainsi, l'amélioration est vraiment relative sur ces zones où le déficit d'humidité des sols reste assez net. C'est par exemple le cas du département de l'Isère. La courbe ci-dessous montre que la charge en eau des sols de surface est remontée légèrement, s'éloignant des niveaux records d'il y a une dizaine de jours tout en restant à un niveau nettement déficitaire.

 

Indice d'humidité des sols en Isère du 15 mai au 27 juin 2022 - via Serge Taboulot / Météo France

 

 

 

C'est toutefois dans l'extrême sud-est que la situation est la plus délicate. Malgré le passage orageux qui a donné des pluies parfois copieuses mardi 28 juin 2022 sur les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, le Var et les Alpes-Maritimes, le cumul moyen de pluie sur les six premiers mois de l'année sur PACA n'est que de 188 mm, ce qui en fait le premier semestre le plus sec dans la région depuis au moins 1959, assez largement devant l'ancien record de 219 mm du premier semestre 1982 !

 

Cumul de pluie sur PACA au 1er janvier au 28 juin de 1959 à 2022 - via Gaétan Heymes / Météo France

 

 

 

Quasiment épargnée par les vagues orageuses de ce mois de juin 2022 mais concernée par une chaleur excessive, la Corse est l'une des régions les plus sèches de France. La situation est critique depuis la mi-mai avec un indice d'humidité des sols qui ne fait que baisser et s'approcher des records bas depuis un mois et demi ! Et aucune vague pluvieuse n'est en vue sur l'île de beauté...

 

Indice d'humidité des sols en Corse-du-Sud du 1er mai au 24 juin 2022 - via Serge Taboulot / Météo France

 

 

 

 

La menace plane toujours

 

Malgré les récentes précipitations orageuses, l'humidité des sols est encore déficitaire dans de nombreuses régions et la situation ne devrait pas s'améliorer. Si la journée du jeudi 30 juin 2022 s'annonce instable, l'anticyclone s'approchera par l'ouest dès le début du mois de juillet 2022. D'ailleurs, les hautes pressions devraient s'installer franchement à proximité des Îles Britanniques en première décade de juillet, influençant largement la France avec un temps souvent sec sur notre territoire.

 

Modélisation de l'anomalie de pressions en première décade de juillet 2022 - via ECMWF

 

 

 

Selon les projections à long terme, cette tendance sèche pourrait bien s'inscrire dans la durée au cours du mois de juillet 2022, comme l'envisage le modèle européen ci-dessous. Si tel était le cas, la sécheresse pourrait rapidement s'accentuer de nouveau, alors qu'elle reste à des niveaux marqués dans certaines régions.

 

Anomalies pluviométriques pour le mois de juillet 2022 - modèle européen via ECMWF

 

 

 

Preuve que la sécheresse reste sévère dans certaines régions, une dizaine d'incendies ont été observés dans les Pyrénées-Orientales entre les 28 et 29 juin 2022. Le plus important brasier a touché le secteur d'Opoul en réduisant en cendres plus de 1.100 hectares ! Cet impressionnant brasier n'était toujours pas maîtrisé ce mercredi en fin de journée...

 

Important incendie vers Opoul dans les Pyrénées-Orientales ce mardi 28 juin 2022 - via Sécurité Civile

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don