12 résultats
Chargement

Prévisions météo très incertaines après Pâques 2022

mardi 12 avril 2022

 

Si le week-end prolongé de Pâques s'annonce printanier en France, les tendances deviennent particulièrement floues après ce dernier. Les tendances pour la suite du mois d'avril 2022 sont très incertaines.

 

 

Week-end de Pâques très printanier

 

Si les nuages débordent actuellement en marge d'une dépression sur l'Atlantique, une cellule anticyclonique va se renforcer entre les Açores et la Scandinavie à compter du vendredi 15 avril 2022. Le positionnement de ces hautes pressions induira la mise en place d'un flux de nord-est sur l'hexagone pour la fin de semaine, apportant un air sec propice à des journées de plus en plus ensoleillées pour le week-end de Pâques.

 

Situation à échelle continentale pour le vendredi 15 avril 2022 - via ECMWF

 

 

 

Le graphique ci-dessous montre les différents scénarios du panel du modèle américain en terme de pressions et de précipitations pour la semaine à venir (ici pour Paris). On constate que les pressions vont nettement remonter d'ici jeudi 14 avril 2022 avec une séquence anticyclonique se prolongeant jusqu'au Lundi de Pâques, avant que les pressions ne reculent par la suite. Nous allons donc vivre une séquence sèche, souvent ensoleillée et douce.

 

Pressions à Paris du 12 au 20 avril 2022 selon les différents scénarios du modèle américain - via meteociel.fr

 

 

 

 

Projections très floues après Pâques

 

Si l'on prolonge le graphique jusqu'à la fin du mois d'avril 2022, on constate qu'après le pic de hautes pressions aux alentours de Pâques, la moyenne des scénarios voit les pressions reculer assez nettement au cours de la semaine prochaine (du 18 au 24 avril). Cependant, on constate également que les scénarios divergent très fortement avec des écarts de 30 hPa entre les scénarios dès le début de la troisième décade du mois d'avril ! Cette dispersion des courbes témoigne des grandes incertitudes sur l'évolution du temps en France après Pâques...

 

Pressions à Paris du 12 au 28 avril 2022 selon les différents scénarios du modèle américain - via meteociel.fr

 

 

 

Si les incertitudes sont grandes, c'est notamment en raison d'un possible régime de NAO- pour la semaine prochaine. Plus concrètement, le régime d'oscillation nord-Atlantique négative correspond à la mise en place de hautes pressions aux hautes latitudes, faisant circuler les dépressions entre l'océan et la partie sud de l'Europe. Dans ce type de régime, la circulation zonale s'en trouve inversée : c'est à dire que les vents d'ouest sont remplacés par une domination des vents continentaux sur l'Europe.

 

Schéma d'un régime NAO- sur le continent européen - Météo Villes

 

 

Le problème du régime NAO- est qu'il force les dépressions à circuler au sud de l'anticyclone situé aux hautes latitudes. Les anomalies dépressionnaires transitant à nos latitudes circulent alors de manière assez anarchique, en lien avec un flux assez faible. Ce contexte est propice aux gouttes froides, de petites dépressions dont le comportement est très volatile. C'est la raison pour laquelle il est très délicat de proposer des prévisions fiables pour la semaine prochaine.

 

 

 

 

Des tendances très changeantes

 

Dans ce contexte, nos tendances sont soumises à de fortes évolutions après le week-end de Pâques. Ces dernières heures, les projections pour la semaine prochaine sont passées d'une tendance anticyclonique et printanière à une tendance plus mitigée avec des risques d'averses. Rien ne dit toutefois que le scénario ne revirera pas dans l'autre sens dans les prochaines heures ou jours, tant les modèles éprouvent de grandes difficultés...

 

Comparatif de la tendance pour Paris entre le lundi 11 et le mardi 12 avril 2022 - Météo Villes

 

 

 

Au delà de ce contexte propice à une fiabilité médiocre, on peut ajouter qu'une baisse des performances du modèle américain (en rouge sur le graphique ci-dessous) a été constatée assez régulièrement depuis la fin de l'année 2021. Ce dernier tend à proposer des scénarios très différents les uns des autres, davantage que son homologue européen. Il arrive qu'il projette une semaine anticyclonique le matin avant de l'envisager dépressionnaire l'après-midi. Cette instabilité ne falicite pas le travail des prévisionnistes...

 

Indice de fiabilité des modèles américain (en rouge) et européen (en bleu) fin 2021 et début 2022 - via Ryan Maue

 

 

Avec des tendances aussi évolutives, nous ne pouvons que vous conseiller de consulter régulièrement la réactualisation de nos bulletins de prévisions >>>

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don