Menu
12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Quels sont les risques de vague de froid en France pour février ?

mercredi 27 janvier 2021

À quelques jours de la fin du mois de janvier, il peut être légitime de se demander s'il existe un risque de vague de froid en France pour février 2021. Le point sur les dernières tendances et sur les précédents à cette époque de l'année.

 

Combat entre l'air froid et l'air doux

 

Nous allons assister dans les prochains jours à un combat entre l'air doux océanique et l'air froid nordique sur l'ouest du continent européen.

 

Anomalies thermiques sur les 4 semaines de février 2021 - modèle européen via ECMWF

 

Un conflit de masse d'air s'observe actuellement sur l'ouest de l'Europe. Si l'air doux venu de l'océan est en train de prendre l'avantage, l'air froid reste proche sur le centre et le nord du continent, campant sur le nord de l'Allemagne et des Pays-Bas. Ce samedi 30 janvier 2021, une dépression circulera sur la France et viendra rabattre l'air froid sur le nord de notre pays en journée du dimanche 31 janvier.

 

En début de semaine prochaine, cette bataille entre l'air doux océanique et l'air froid nordique devrait se solder par une victoire de la douceur. En effet, le flux zonal s'annonce plus incisif en raison de basses pressions bien établies sur les Îles Britanniques mais aussi et surtout du retour des hautes pressions vers les Balkans, permettant au flux océanique de s'étendre plus largement vers le centre et l'est du continent.

 

Anomalies thermiques de la masse d'air du mercredi 27 janvier au mercredi 3 février 2021 - via wxcharts.com

 

L'animation ci-dessus permet de mettre en évidence le redoux actuel mais aussi la résistance d'un air très froid sur la Mer du Nord et le nord de l'Allemagne, revenant temporairement sur l'extrême nord de la France ce week-end. On constate aussi la reprise d'un flux de sud-ouest la semaine prochaine, advectant de l'air parfois très doux sur le pays.

 

C'est ce conflit de masse d'air qui est responsable des prévisions très changeantes des derniers jours car il s'en faut de peu pour que nous basculions dans le froid ou la douceur. Cependant, les derniers scénarios semblent montrer que la douceur l'emportera sur le froid d'ici au début du mois de février.

 

 

Quelle tendance pour février 2021 ?

 

Après un mois de janvier plutôt hivernal mais sans excès, les tendances pour les semaines à venir misent sur un temps assez proches des normales pour février 2021.

 

Anomalies thermiques sur les 4 semaines de février 2021 - modèle européen via ECMWF

 

Le modèle européen mise sur un début février doux sur les deux tiers sud de la France avec une anomalie thermique de +1 à +3°C sur les 7 premiers jours du mois. En revanche, aucune tendance ne se dégage véritablement pour les trois semaines suivantes. Le scénario proposé est celui de températures globalement conformes aux normales avec donc des valeurs plutôt hivernales mais sans excès.

 

Anomalies thermiques sur les 4 semaines de février 2021 - modèle américain via tropicaltidbits.com

 

Le modèle américain est en parfait accord pour la première du mois de février qui serait plus douce que la normale en France avec un excédent thermique de +1 à +2°C. En revanche, ce dernier envisage un revirement vers une tendance froide pour la deuxième semaine (du 8 au 14) avec des déficits thermiques proches de -2°C en allant vers le nord-est. La seconde quinzaine de février serait ensuite légèrement plus froide que la normale, sans déficit prononcé.

 

Anomalies pluviométriques sur les 4 semaines de février 2021 - modèle européen via ECMWF

 

Côté précipitations, le modèle européen associe un temps perturbé et copieusement arrosé à la douceur du début février. En revanche, il n'y a pas plus d'anomalies pluviométriques que d'anomalies thermiques se dégageant pour les trois semaines suivantes. Le modèle propose ainsi un scénario dans les normales sur l'ensemble de la France.

 

Anomalies pluviométriques sur les 4 semaines de février 2021 - modèle américain via tropicaltidbits.com

 

Du côté du modèle américain, la prévision est également humide pour la première semaine du mois sous l'influence des perturbations océaniques. En revanche, le froid de la deuxième semaine de février serait associé à un temps plus sec que la normale (possible flux continental). Pour la seconde quinzaine, aucune tendance franche ne se dégage.

 

En conclusion : Le début du mois de février sera probablement doux et arrosé puis un refroidissement pourrait intervenir en deuxième semaine de février avec moins d'agitation. Cette semaine serait alors la plus froide du mois mais il existe des divergences notables sur l'ampleur du refroidissement : les déficits modélisés à ce jour évoquent bien plus un froid modéré qu'une "vague de froid". La seconde quinzaine serait ensuite dans les normes.

 

Il est important de rappeler que ces tendances à plusieurs semaines sont à prendre avec un certain recul car elles sont suceptibles d'évoluer.

 

 

Froid en février : quelques exemples

 

Il ne faut pas remonter bien loin pour retrouver des épisodes de froid ou de neige au cours du mois de février. En terme de neige, le dernier fait marquant s'est produit en février 2018. Niveau froid, il faut remonter à février 2012.

 

Février 2018

 

Neige abondante sur le Trocadéro à Paris le soir du 6 février 2018

 

Le dernier épisode neigeux majeur survenu au cours d'un mois de février remonte à 2018. La neige touche d'abord les régions du Massif Central le lundi 5 février puis c'est un épisode de grande ampleur qui s'étend du Maine à la Champagne durant la journée du mardi 6 février.

 

Au réveil le 7 février 2018, 15 cm de neige recouvrent la région parisienne. On mesure 20 cm dans les Yvelines et jusqu'à 30 cm dans l'Eure-et-Loir ! Des embouteillages records se forment autour de Paris où de nombreux automobilistes dorment dans leur véhicule ou l'abandonnent. Le matin du 8 février, on relève jusqu'à -13,7°C dans les Yvelines, -10°C à Reims et Orléans.

 

 

Février 2012

 

À Decize dans la Nièvre, la Loire est en grande partie prise par la glace le 8 février 2012

 

Il y a bientôt 9 ans, la France était concernée par une vague de froid d'intensité remarquable (la plus forte depuis 1987) ! L'air glacial débarque sur la France dès la toute fin janvier 2012 et va alors s'installer durant près de 2 semaines sur notre pays, s'accompagnant de plusieurs épisodes neigeux.

 

Dans de nombreuses régions, aucun dégel n'est observé durant 7 à 10 jours et les températures nocturnes s'abaissent régulièrement sous les -10°C. Le dimanche 12 février 2012, on relève jusqu'à -12°C dans le sud-ouest, -15°C à Metz, Évreux & Troyes et -17°C à Luxeuil ! Plusieurs cours d'eau se figent dans la glace, comme la Loire dans le centre de la France ou encore la Saône jusqu'à Lyon.

 

 

Février 1991

 

Du traîneur à Brest et Nice sous la neige en février 1991

 

Il y a 30 ans, une vague de froid s'abattait sur la France durant la première quinzaine du mois de février. C'est entre le 4 et le 15 février 1991 que les températures sont les plus froides. Elles descendent souvent à -10°C sur toute la moitié nord du pays. On mesure -12°C à Paris, -14°C à Strasbourg, -15°C à Reims et jusqu'à -20°C à Luxeuil.

 

Cette vague de froid est aussi marquées par plusieurs épisodes neigeux. Les plus conséquents touchent la Normandie et la Bretagne. On circule à traineau dans le port de Brest sur une vingtaine de centimètres de neige ! Les flocons blanchissent également la côte d'Azur, notamment la ville de Nice.

 

 

Février 1956

 

Bordeaux et Saint-Raphaël sous 50 cm de neige en février 1956 !

 

Février 1956 fut le mois le plus froid observé en France au cours du 20ème siècle ! Une vague de froid d'ampleur exceptionnelle avait touché l'ensemble du pays tout au long du mois. Plusieurs tempêtes de neige surviennent au cours du mois, marquant notamment l'Aquitaine et la côte d'Azur qui reçoivent parfois 50 à 80 centimètres, paralysant les activités durant de nombreux jours !

 

La Saône près de Lyon et la Seine près de Melun totalement gelées en février 1956 !

 

Au delà de la neige, les températures descendent à des niveaux remarquablement bas : -17°C à Paris & Marseille, -19°C à Toulouse, -21°C à Lyon, -22°C à Agen, -25°C à Nancy ! Ces sévères gelées sans dégel diurne durent plusieurs semaines, si bien que la plupart des grands fleuves ne sont plus que des étendues de glace !

 

Vous pouvez consulter notre chronique >> pour tous les événements climatiques du passé.

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don