12 résultats
Chargement

Retour sur la vague de froid majeure de janvier 1987 en France

jeudi 20 janvier 2022

Il y a 35 ans, la France était au coeur d'une vague de froid d'ampleur remarquable. Températures glaciales, plusieurs régions paralysées par la neige... Retour sur cet événement météo marquant via notre chronique >>>

 

 

Un véritable "Moscou-Paris"

 

À la fin de la première décade du mois de janvier 1987, un puissant anticyclone se met en place sur la Scandinavie et l'ouest de la Russie, centré à plus de 1045 hPa. Ce dernier dirige un flux continental de secteur nord-est de la France, advectant un air en provenance directe de Russie. C'est ainsi que le fameux "Moscou-Paris" apporte une vague de froid majeure entre le 10 et le 22 janvier 1987 en France.

 

Configuration générale en Europe lors de la vague de froid de janvier 1987 - Météo Villes

 

 

 

La présence de basses pressions vers les Balkans a fait office de "pompe à froid" en accentuant le flux continental et en drainant l'air glacial jusqu'à l'ouest de l'Europe. Les masses d'air polaire avaient atteint la France avec des valeurs inférieures à -20°C à 850 hPa (vers 1500m) sur le nord et l'est du pays dès les 11 & 12 janvier 1987, des niveaux habituellement rencontrés sur les régions polaires et la Sibérie !

 

Masses d'air à 850 hPa (vers 1500m) le 12 janvier 1987 - réanalyse via wetterzentrale

 

 

 

Des températures glaciales

 

Partout en France, les températures s'effondrent dès la fin de la première décade de janvier 1987 mais la vague de froid sévit particulièrement en seconde décade du mois. À Paris, le thermomètre reste dans le négatif durant 9 journées consécutives entre le 11 et le 19 janvier 1987 ! Plus impressionnant encore : la capitale connaît 3 minimales inférieures à -10°C avec -12,1°C le 12 puis -11,5°C le 13 et enfin -11,3°C le 15 ! Encore plus remarquable, les maximales plafonnent à -8°C les 12 et 15 janvier !

 

Températures minimales et maximales à Paris-Montsouris en janvier 1987 - via infoclimat.fr

 

 

 

C'est dans le nord-est de la France que la vague de froid est la plus sévère. À Mulhouse en Alsace, le thermomètre reste sous le zéro durant 15 jours consécutifs entre le 8 et le 22 janvier 1987 ! Deux minimales polaires sont enregistrées les 12 et 13 janvier avec -22,1°C et -20°C ! L'après-midi du lundi 12 janvier 1987 reste historiquement froid avec une maximale de -12,1°C !

 

Températures minimales et maximales à Bâle-Mulhouse en janvier 1987 - via infoclimat.fr

 

 

 

La journée la plus froide de cette vague de froid est celle du lundi 12 janvier 1987. Les minimales descendent jusqu'à -22°C à Mulhouse, -20°C à Château Chinon (58) et -10°C à Marseille ! Ce sont les maximales qui sont les plus remarquables, se maintenant sous les -10°C sur toutes les régions de l'est ! Ainsi, on ne dépasse pas -15°C à Langres, -13°C à Saint-Étienne ou encore -12°C à Grenoble & Strasbourg !

 

Températures minimales et maximales enregistrées le lundi 12 janvier 1987 - via infoclimat.fr

 

 

 

Avec un tel froid, de nombreux cours d'eau gèlent partiellement ou totalement. Les températures sont tellement glaciales que le carburant des véhicules gèle parfois, entraînant de nombreuses pannes. La vie quotidienne est fortement perturbée durant la douzaine de jours que durera cette vague de froid.

 

La vague de froid et ses conséquences à Grenoble en janvier 1987 - via Le Dauphiné Libéré

 

 

 

 

Un froid polaire mais aussi beaucoup de neige

 

La vague de froid de janvier 1987 a également été marquée par plusieurs épisodes neigeux notables, en lien avec les anomalies dépressionnaires glissant au sud de l'anticyclone scandinave. Presque toutes les régions se sont retrouvées les pieds dans la neige. Les mesures faisaient état de 9 cm à Lyon, 10 cm à Biarritz, 14 cm à Brest & Paris, 15 cm à Bordeaux, 17 cm à Clermont-Ferrand, 20 cm à Marseille et 27 cm à Montpellier, 33 cm à Landivisiau (Finistère) et même 40 cm dans le secteur d'Aigues-Mortes (Gard) !

 

Épaisseur maximale de neige lors de la vague de froid de janvier 1987 - Chronique Météo Villes

 

 

 

L'épisode neigeux le plus marquant de cette vague de froid est sans doute la tempête de neige qui a touché le Languedoc le 14 janvier 1987 ! Les départements du Gard et de l'Hérault sont les plus touchés avec des quantités de 20 à 40 cm mais le vent violent forme des congères qui dépassent parfois le mètre, paralysant totalement la circulation !

 

Le Gard (à gauche) et Sète (à droite) croulant sous la neige le 14 janvier 1987 - via Chronique Météo Villes & Météo Thau

 

 

 

Dans le même temps, les chutes de neige concernent aussi le centre de la France ainsi que l'Île-de-France. Il tombe une dizaine de centimètres de neige sur la capitale le 14 janvier 1987 et la circulation s'en trouve rapidement paralysée, alors que le thermomètre oscille entre -10°C le matin et -5°C l'après-midi, rendant totalement inefficaces les opérations de salage !

 

Paris paralysée par la neige en après-midi du 14 janvier 1987 - via Chronique Météo Villes & RATP

 

 

 

Les Bouches-du-Rhône et notamment Marseille ont également droit à plusieurs épisodes de neige entre les 14 et 16 janvier 1987, si bien que le Vieux Port se retrouve recouvert d'un manteau blanc épais de 20 centimètres et que le thermomètre y reste constamment négatif entre le 15 et le 17 janvier, s'abaissant jusqu'à -9°C en matinée du 18 janvier ! La neige mettra plus d'une semaine à disparaître totalement sur Marseille, un fait remarquable !

 

Le Vieux Port de Marseille sous 20 cm de neige en janvier 1987 - via Chronique Météo Villes

 

 

 

Les côtes de la Manche ne sont pas en reste et les averses de neige s'y succèdent, particulièrement entre le Cotentin et le nord de la Bretagne. Il tombe 18 cm sur Cherbourg et la couche dépasse parfois les 30 cm dans le nord du Finistère ! Au pied du Mont Saint-Michel, les châteaux de neige remplacent les châteaux de sable !

 

Châteaux de neige au pied du Mont Saint-Michel en janvier 1987 - via Chronique Météo Villes

 

 

 

La vague de froid de janvier 1987 est la dernière vague de froid d'ordre exceptionnel ayant concerné la France. Elle fait partie de quatre vagues de froid exceptionnelles avec celle de janvier 1985, celle de janvier-février 1963 et celle de février 1956. Au XXIème siècle, seule la vague de froid de février 2012 a su se faire une place parmi les vagues de froid marquantes, tout en restant largement derrière les 4 épisodes pré-cités.

 

Classement des vagues de froid en France par durée et intensité - via Météo France

 

 

 

Vous pouvez vous replonger dans la vague de froid de janvier 1987 et dans toutes les autres à l'aide de notre chronique richement illustrée et unique sur le web ! >>>

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don