12 résultats
Chargement

Enneigement en montagne : Temps calme et manteau neigeux globalement stable en cette fin janvier 2022

vendredi 21 janvier 2022

Les hautes pressions persistent depuis la seconde décade du mois de janvier sur la France et devraient perdurer au moins jusqu'en début du mois de février avec une situation de blocage n'évoluant que très peu sur une large partie Ouest de l'Europe.


Situation atmosphérique du 21 janvier 2021 sur l'Ouest de l'Europe – ECMWF, modifié par Météo-Villes


 

En conséquence, les précipitations restent globalement faibles voire quasiment absentes sur de nombreuses régions, tout comme la neige sur nos reliefs. Une situation qui pourrait s'avérer inquiétante si des chutes de neige parfois abondantes n'avaient pas été observées au début de l'année 2022.


 

Toutefois, la présence de l'anticyclone ne rime pas forcément avec une forte diminution du manteau neigeux, la masse d'air restant globalement « fraîche » en altitude, ne favorisant donc pas une fonte massive de l'or blanc.


 

Un manteau neigeux stable sur nos massifs :


 

Vosges :


 

Comme pour la plupart des massifs, les fortes chutes de neige de la période allant du 7 au 10 janvier ont permis de retrouver une épaisseur du manteau neigeux correcte après une période bien plus douce entre la fin d'année 2021 et le début du mois de janvier 2022. On relève ainsi en moyenne entre 25 et 35cm en bas des pistes des stations de la région, parfois plus de 60cm sur les crêtes du relief.

 

Un manteau neigeux satisfaisant en somme, entretenu par des températures restant globalement de saison en altitude et de faibles chutes de neige en marge de dégradations plus franches circulant sur l'Est de l'Europe.


 

Comparaison à la station de la Bresse dans les Vosges entre le 29 décembre 2021 et le 21 janvier 2022 - webcam Skaping


 

Relevés du manteau neigeux :

 

Crêtes du Markstein (68 - 1184m) : le 29/12 = 16 cm / le 10/01 = 69cm / le 21/01 = 54cm

Le Ballon d'Alsace (90 - 1153m) : le 29/12 = 12 cm / le 10/01 = 73cm / le 21/01 = 60cm

La Bresse (88 - 772m) : le 29/12 = 0 cm / le 10/01 = 30cm / le 21/01 = 27cm


 


 

Jura :


 

Ce massif avait également beaucoup souffert de l'important redoux entre la fin d'année 2021 et le début d'année 2022 mais les chutes de neige abondantes l'ayant suivi ont permis de rapidement retrouver des quantités de neige plus qu'acceptables après le 10 janvier. La situation n'évoluant pas depuis, le manteau neigeux reste globalement stable à l'échelle du massif avec en général entre 10 et 20cm entre 800 et 1000m d'altitude, parfois 30 à 35cm au-dessus et jusqu'à 60-70cm sur les sommets les plus hauts.


 

Quelques petites chutes de neige ont également été observées ces derniers jours dès 400-500m d'altitude, venant ajouter jusqu'à plus de 5cm sur certains secteurs.


5 cm de neige à Lomont-sur-Crête (25) le 20 janvier 2022 – Alex 25 via Infoclimat.fr

 

 

L'ambiance est donc bien hivernale sur les stations de la région même si le manque de précipitation de ces dernières semaines commence à se faire sentir, notamment aux altitudes les plus basses


Comparaison des pistes de la station de Montoisey (Ain) entre le 30 décembre 2021  et le 21 janvier 2022 - webcam Skaping


 

Relevés du manteau neigeux :

 

La Boissaude-Rochejean (25 - 1222m) : le 29/12 = 8 cm / le 10/01 = 38cm / le 21/01 = 25cm

La Pesse (39 - 1133m) : le 29/12 = 0 cm / le 10/01 = 39cm / le 21/01 = 32cm

Pontarlier (25 - 831m) : le 29/12 = 0 cm / le 10/01 = 15cm / le 21/01 = 15cm


 


 

Alpes :


 

Comme pour les précédents massifs la période douce de la fin d'année 2021 avait commencé à entamer l'épaisseur du manteau neigeux pour le début d'année 2022, la pluie se retrouvant jusqu'à plus de 2500m d'altitude. Toutefois, les chutes de neige abondantes ayant suivi cette période dès la moyenne altitude ont permis de retrouver des valeurs satisfaisantes sur de nombreux secteurs, notamment sur le Nord du massif.

On retrouve en général entre 70 et 80cm sur le Nord des Alpes entre 1200 et 1800m d'altitude, plus de 2m au sommet des pistes, ce qui reste un bon enneigement hivernal.


 

Comparaison au Grand Bornand (Haute-Savoie) entre le 29 décembre 2021  et le 21 janvier 2022 - webcam Skaping

 


 

 Toutefois, comme pour le Jura, certains secteurs commencent à souffrir du manque de précipitation, c'est notamment le cas sur le Sud du massif où la neige est restée quasiment absente depuis le début de l'année en raison notamment de cumuls particulièrement bas, parfois inférieurs à 1mm sur le Mercantour.

 


Cumuls de précipitations en janvier 2022 sur la France Météo-France


 

Relevés du manteau neigeux :

 

Le Grand Bornand (74 - 1430m) : le 29/12 = 100 cm / le 10/01 = 108cm / le 21/01 = 91cm

Allant (73 - 1684m) : le 29/12 = 75 cm / le 10/01 = 95cm / le 21/01 = 78cm

Chamrousse (38 - 1700 m) : le 29/12 = 74 cm / le 10/01 = 85cm / le 21/01 = 69cm

l'Alpe-d'Huez (38 - 1860m) : le 29/12 = 72 cm / le 10/01 = 108cm / le 21/01 = 84cm

Orcières (05 - 2294m) : le 29/12 = 71 cm / le 10/01 = 86cm / le 21/01 = 67cm

Péone (06 - 1784m) : le 29/12 = 18 cm / le 10/01 = 12cm / le 21/01 = 11cm


 


 

Massif-Central :


 

Ce massif était celui qui avait le plus souffert de la vague de douceur de la fin décembre 2021 avec un important lessivage du manteau neigeux jusqu'aux sommets de la région. Là encore, la période perturbée et surtout plus fraîche entre le 7 et le 10 janvier a permis de retrouver des conditions hivernales bien plus « acceptables » mais restant plus limitées que sur les autres reliefs français.



On retrouve en effet entre 15 et 20cm en moyenne en bas des pistes de ski de la région, parfois jusqu'à plus de 40cm sur les sommets. Dans l'ensemble, les conditions sont donc bien plus hivernales qu'en toute fin d'année 2021 et l'air frais restant présent en altitude permet de maintenir le manteau neigeux assez stable sur la plupart des stations.


 

Comparaison à la station du Lioran (Cantal) entre le 29 décembre 2021 et le 21 janvier 2022 - via lelioran.com


 

Relevés du manteau neigeux :

 

Col de Prat-de-Bouc (15 - 1405m) : le 29/12 = 0 cm / le 10/01 = 47cm / le 21/01 = 36cm

Chastreix (63 - 1385m) : le 29/12 = 18 cm / le 10/01 = 35cm / le 21/01 = 13cm

Superbesse (63 - 1287m) : le 29/12 = 1 cm / le 10/01 = 28cm / le 21/01 = 20cm


 


 

Pyrénées :


 

Les Pyrénées subissent bon nombre de dégradations activement pluvieuses et neigeuses en altitude depuis le début de l'hiver avec un manteau neigeux très important précédent l'épisode de grande douceur de la fin décembre. Si l'épaisseur de neige avait parfois marqué une baisse importante durant cette période, la dégradation pluvio-neigeuse qui suivi a permis de conserver des quantités de neige globalement abondantes dès la moyenne altitude.


 

On retrouve en moyenne entre 40 et 70cm entre 1200 et 1800m d'altitude plus de 150 à 170cm au sommet des pistes de la région. L'Est du massif reste toutefois plus à l'écart en raison de l'absence de précipitations durant ce mois de janvier, ce qui n'a pas permis au manteau neigeux de se reformer après l'important épisode de redoux de la fin d'année 2021.


 

Comparaison aux chalets d'Iraty (Pyrénées-Atlantiques) entre le 12 et le 29 décembre 2021 - via lelioran.com


 

Relevés du manteau neigeux :

 

Pic du Soum-Couy (64 - 2142m) : le 29/12 = 136 cm / le 10/01 = 162cm / le 21/01 = 160cm

Cauterets (65 - 1535m) : le 29/12 = 89 cm / le 10/01 = 95cm / le 21/01 = 91cm

Aston (09 - 1781m) : le 29/12 = 54 cm / le 10/01 = 54cm / le 21/01 = 68cm

Targassonne (66 - 1600m) : le 29/12 = 3 cm / le 10/01 = 0cm / le 21/01 = 0cm

 


 

A quand le retour des chutes de neige ?


 

Les conditions anticycloniques semblent se maintenir au moins jusqu'à la fin du mois de janvier sur l'Ouest de l'Europe avec de ce fait des précipitations restant quasiment absentes sur la majorité de la France. Peu d'espoir de neige supplémentaire donc sur la quasi-totalité de nos massifs.

 

Accumulations de précipitations neigeuses jusqu'au 30 janvier 2022 – skipass

 


 

La situation pourrait toutefois se débloquer pour le début du mois de février avec une possibilité de reprise du flux océanique. Toutefois la situation restera à confirmer dans les prochains jours, les hautes pressions ne restant jamais bien loin de notre pays et les scénarios plus perturbés restant encore sensiblement minoritaires.


Scénario plus perturbé envisagé par le run de 00z du modèle GFS pour le 4 février 2022 –  WX CHARTS

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don