Menu
12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Retro météo 2020 : les événements climatiques marquants en France

jeudi 31 décembre 2020

L'année 2020 s'achève. L'occasion de revenir sur les événements climatiques ayant fait la une en France au cours des 12 derniers mois. Plusieurs épisodes majeurs ont marqué cette année atypique.

 

La liste ci-dessous est non-exhaustive : la totalité des évènements de l'année 2020 et les actualités dédiées sont à retrouver sur notre chronique >> (abondamment illustrée et répertoriant les principaux événement météo année par année en France depuis 1900).

 

Du 21 au 24 janvier : aiguat majeur

 

Crue de l'Aude inondant certains quartiers de Limoux le mercredi 22 janvier 2020 - via Mireille Robert

80 à 100 cm de neige à Font Romeu vers 1700m le mercredi 22 janvier 2020 - via Météo Pyrénées

 

Le premier mois de l'année 2020 avait été marqué par un épisode méditerranéen très important sur le Roussillon. Cet "aiguat" avait apporté des inondations et des chutes de neige spectaculaires. Les cumuls de pluie ont atteint 476 mm en l'espace de 72 heures à Arles-sur-Tech (66), causant les crues majeures de l'Aude et de l'Agly.

 

En montagne, des quantités de neige remarquables sont tombées avec des cumuls allant jusqu'à 1m75 de neige en seulement 3 jours dans le massif du Canigou ! Au cours de l'épisode, la neige s'est temporairement abaissée jusqu'à 300 mètres d'altitude.

 

9 & 10 février : tempête Ciara

 

Carte des rafales maximales de la tempête Ciara sur le nord de la France - Météo Villes

Toit d'une école arraché par la tempête Ciara à Saint-Dié-des-Vosges le 10 janvier 2020 - photo David Valence

 

Dans un hiver assez pauvre en tempête, l'événement venteux le plus important de la saison survient les 9 et 10 février 2020. La tempête Ciara frappe d'abord le nord de la France avec des bourrasques de vent atteignant 165 km/h à Barfleur (Cotentin) et 181 km/h au Markstein sur les crêtes vosgiennes ! Le toit d'une école est littéralement arraché à Saint-Dié-des-Vosges. 130.000 foyers sont privés d'électricité.

 

La tempête Ciara gagne ensuite le bassin méditerranéen en se concentrant sur la Corse où les rafales atteignent des niveaux remarquables. On mesure 219 km/h au Cap Corse et 206 km/h à Cagnano ! Des dégâts sont observés sur l'île et les vents violents attisent même un incendie qui brûle 70 hectares de végétation en Haute-Corse.

 

 

16 février : tempête Dennis

 

Écume de mer sur une plage de Quiberon (Morbihan) le 16 février 2020 - photo Nicolas Bauby

Températures maximales au sud-ouest le dimanche 16 février 2020 - Météo Villes

 

Une semaine après Ciara, la tempête Dennis frappe le nord-ouest de la France le 16 février 2020. D'intensité plus classique, elle donne tout de même des rafales à 130 km/h sur les côtes de la Manche. Dans les terres, on enregistre des rafales de 120 km/h à Laval, 115 km/h à Angers, 113 km/h à Caen et 112 km/h à Rouen. Une très forte houle cause des submersions marines.

 

Dans le sud-ouest, la tempête entraîne un effet de foehn responsable d'une chaleur exceptionnelle. Les températures s'envolent à des niveaux estivaux en après-midi du 16 février 2020. On mesure jusqu'à 28,3°C à Oloron-Sainte-Marie et 27,7°C à Navarrenx dans les Pyrénées-Atlantiques !

 

 

Hiver 19-20 : le plus chaud jamais observé

 

Bilan chiffré de l'hiver 2019-2020 en France - Météo Villes

La Pointe du Surgatte (1805m) sans neige dans les Pyrénées le 23 février 2020 - photo Dorian Dziadula

 

L'hiver météorologique 2019-2020 fut le plus doux jamais observé en France avec une anomalie thermique à échelle nationale de +2,7°C sur les mois de décembre 2019, janvier 2020 et février 2020 ! La fin de saison en montagne est compliquée. Fin février 2020, la neige est quasiment absente dans les Pyrénées, même aux altitudes élevées. On mesure des valeurs de 18°C à 1500 mètres d'altitude !

 

3 mars 2020 : tempête Myriam

 

Chute d'un arbre dans le centre de Pau (64) le 3 mars 2020 - photo David Le Déodic

 

Le printemps météorologique débute par un temps agité. Après un premier coup de vent le 1er mars, la tempête Myriam frappe le sud-ouest de la France le 3 mars 2020. De puissantes rafales soufflent sur les Landes et les départements pyrénéens. On mesure jusqu'à 143 km/h à Messanges sur la côte landaise. Pau & Tarbes avec 127 km/h et Biarritz avec 129 km/h battent leurs records mensuels de vent. Les chutes d'arbres sont fréquentes.

 

25 mars 2020 : neige en Méditerranée

 

Neige à Cardo sur les hauteurs de Bastia le 25 mars 2020 au matin – photo Jean-Pierre Dussol

Neige au Plan d'Aups dans le nord du Var durant l'après-midi du 25 mars 2020 - photo Météo-Varoise

 

Des conditions froides dominent sur la France. Si le froid est sec sur les trois quarts du territoire, de l'instabilité se manifeste en Méditerranée avec des averses de neige observées jusqu'en plaine, notamment sur la côte orientale de la Corse (jusqu'à Bastia). Sur le continent, l'arrière-pays est également enneigé (notamment le Var et le Languedoc).

 

Mars-avril 2020 : remarquablement sec et doux

 

Paris dépasse les 25°C du 8 au 12 avril 2020, du jamais vu si tôt dans la saison ! - Météo Villes

Carte de l'indice d'humidité des sols agrégé par département au 20 avril 2020 - via Météo-France

 

Alors que la France se retrouve confinée à cause de l'épidémie de coronavirus, l'anticyclone s'installe durablement sur la France et le soleil se met à briller durant de longues semaines. D'abord froides en flux de nord-est, les températures s'envolent ensuite vers des niveaux quasi-estivaux avec une précocité impressionnante. Paris dépasse les 25°C durant 5 jours consécutifs du 8 au 12 avril 2020 - du jamais vu si tôt dans la saison !

 

Les taux d'ensoleillement atteignent des niveaux records dans plusieurs régions, particulièrement sur la moitié nord de la France. Le soleil brille parfois plus en 3 à 4 semaines qu'au cours d'un mois de juillet normal ! Par conséquent, une sécheresse se développe aux quatre coins de la France et les agriculteurs sont inquiets.

 

9 au 12 mai 2020 : déconfinement raté !

 

Inondations sur la commune d'Arbis en Gironde ce lundi 11 mai 2020 au matin - via Météo Pyrénées

Évolution de la température entre le dimanche 10 et le lundi 11 mai 2020 à Strasbourg - via infoclimat

 

Enfermée depuis de longues semaines, la France se voit déconfinée sous un temps épouvantable - un comble après de longues semaines de soleil et de douceur ! Entre le 9 et le 12 mai 2020, une succession de fortes pluies accompagnées d'orages intéresse la quasi-totalité du pays. C'est au sud-ouest qu'il pleut le plus avec des cumuls allant jusqu'à 302 mm au barrage du Vintrou (Tarn) et des inondations importantes (notamment en Gironde et dans les Landes).

 

Ironie du sort, c'est la journée du déconfinement (le lundi 11 mai 2020) qui est la plus exécrable de toutes. Alors que certains habitants du sud-ouest ont les pieds dans l'eau, la ville de Strasbourg voit sa température s'effondrer de 23°C en l'espace de 24 heures, passant de près de 28°C à seulement 5°C !

 

20 au 23 mai 2020 : très chaude Ascension

 

Températures maximales du jeudi 21 mai 2020 (jeudi de l'Ascension) - Météo Villes

 

Après une période de temps frais et perturbé à partir du déconfinement, les français retrouvent des conditions nettement plus favorables au cours de la dernière décade du mois de mai. Du 20 au 23 mai 2020, une chaleur estivale s'installe sur le pays. C'est le jeudi de l'Ascension (21 mai) qui s'avère être le plus chaud. Il fait 30,5°C à Paris - le dépassement des 30°C le plus précoce depuis 22 ans dans la capitale !

 

Dans le sud de la France, les températures grimpent jusqu'à 31,8°C à Béziers, 31,7°C à Perpignan et 30,7°C à Bordeaux. Le nord n'est pas oublié avec des maximales de 30,1°C à Angers, 29,3°C à Lille ou encore 29,1°C à Rouen.

 

Printemps 2020 : le plus ensoleillé en France !

 

Rapport à la normale de la durée d'ensoleillement au printemps 2020 - Météo Villes

 

Si les Français se souviendront certainement du printemps 2020 pour sa pandémie et son confinement, les annales de la météo s'en rappelleront comme étant le plus ensoleillé jamais observé en France ! Ce sont toutefois les régions du nord qui ont tiré la moyenne vers le haut avec des excédents d'ensoleillement remarquables de 40 à 60% sur 3 mois tandis que le sud du pays se situait plutôt dans les normales.

 

Fait historique de ce printemps 2020 : la station la plus ensoleillée est une ville septentrionale avec plus de 800 heures de soleil en 3 mois - du jamais vu ! Il s'agit de la station du Touquet (Pas-de-Calais) avec un cumul total de 810 heures, bien au delà de certaines stations méditerranéennes (724h à Nîmes, 710h à Montpellier, 692h à Nice) !

 

3 juin 2020 : violents orages en Île-de-France

 

Orage de grêle à Créteil et station de métro parisien inondée le soir du 3 juin 2020 - captures Twitter

 

Après un week-end de la Pentecôte très chaud, de nombreux orages éclatent en France durant la journée du 3 juin 2020. L'Île-de-France est durement frappée en soirée avec des cellules particulièrement vigoureuses. Créteil est balayée par un puissant orage de grêle qui cause des dégâts et recouvre les sols. Une heure plus tard, l'orage atteint le centre de Paris où on mesure des intensités pluviométriques temporairement supérieures à 500 mm/h et de la grêle. Des rues et stations de métro se retrouvées inondées.

 

12 juin 2020 : épisode cévenol inédit !

 

Cumuls de pluie du 12 juin 2020 et dégâts à Saint-André-de-Majencoules (30) - via meteociel.fr et Préfet du Gard

 

Un peu moins de 2 semaines après le début de l'été météorologique, un véritable épisode cévenol survient le vendredi 12 juin 2020 ! Alors que ces derniers sont plus que rares à cette saison, il présente une intensité inédite pour un mois de juin avec des cumuls en 24 heures de 434 mm à Vialas (48), 341 mm à Villefort (48) et 309 mm au Mont-Aigoual (30) ! Les principaux cours d'eau cévenols débordent en causant des dégâts mais sans faire de victime.

 

En parallèle de cet épisode cévenol, Ajaccio en Corse est frappé par un orage de faible dimension mais qui stationne pile au dessus de la ville en déversant des trombes d'eau ! Les lames d'eau radar donnent des estimations de 100 à 120 mm en 2 heures sur le nord-est de la ville ! Des inondations catastrophiques touchent plusieurs quartiers (notamment celui des Salines), transformant les rues en véritables torrents et emportant de nombreux véhicules.

 

Juillet 2020 : le plus sec jamais observé !

 

Rapport à la normale du cumul de pluie en juillet 2020 en France - Météo Villes

 

Sans être remarquablement chaud, le mois de juillet 2020 est en revanche remarquablement sec ! Avec un déficit pluviométrique national de -77%, il détrône très largement juillet 1964 et son déficit de 59%. De très nombreuses villes terminent avec un cumul mensuel inférieur à 10 mm et certaines ne reçoivent même pas la moindre goutte de pluie durant les 31 jours du mois !

 

Avec ce cruel manque de pluie et un ensoleillement supérieur à la normale de 21%, la sécheresse de surface revient en force dans de nombreuses régions et les agriculteurs souffrent. Les arrêtés restreignant l'usage de l'eau se multiplient au fil des semaines.

 

Fin juillet 2020 : chaleur torride

 

Températures maximales en France le vendredi 31 juillet 2020 - Météo Villes

 

Pour clôturer un mois historiquement sec, des chaleurs caniculaires envahissent la France à la fin du mois de juillet (sur la période allant du 27 juillet au 1er août). C'est le vendredi 31 juillet 2020 qui s'avère le plus étouffant avec des températures maximales qui s'établissent entre 35 et 40°C sur les trois quarts du territoire ! On mesure 39,2°C à Paris, 39,9°C à Lyon et 40,2°C à Vichy. Cette journée du vendredi 31 juillet 2020 est d'ailleurs l'une des plus chaudes jamais enregistrée en France au cours d'un mois de juillet !

 

Du 5 au 13 août 2020 : canicule exceptionnelle !

 

Carte de vigilance canicule valable les 8 et 9 août 2020 - Météo France

 

Après un mois de juillet remarquablement sec, un épisode de canicule majeur survient sur la France du 5 au 13 août 2020. Les trois quarts du pays sont en alerte mais c'est dans le nord du pays que l'épisode caniculaire s'avère le plus durable et le plus difficile à vivre - car également associé à un pic de pollution à l'ozone. Durant cette canicule, les températures grimpent jusqu'à 41,9°C dans les Landes mais c'est plus la répétition des journées et des nuits torrides qui rend l'épisode éprouvant.

 

Cette canicule d'août 2020 est moins importante que celle de 2003, sauf pour l'extrême nord de la France. Dans les départements du Nord, du Pas-de-Calais et de la Somme, un tel épisode caniculaire n'a pas de précédent dans l'histoire récente. Ainsi, Lille reste au dessus de ses seuils de canicule pendant 7 jours et 7 nuits consécutives (19 à 23°C la nuit, 34 à 37°C le jour) - du jamais vu pour la ville !

 

Août 2020 se classera au 3ème rang des mois d'août les plus chauds en France et cette canicule aggravera sensiblement la sécheresse engendrée par un juillet très sec. À la mi-août, on compte 83 départements français concernés par des restrictions d'eau !

 

 

Du 12 au 18 septembre 2020 : nouvelle vague de chaleur !

 

Carte de vigilance canicule valable les 8 et 9 août 2020 - Météo France

 

Une énième vague de chaleur survient en plein coeur du mois de septembre. Du 12 au 19 septembre 2020, les thermomètres s'affolent en France et atteignent des niveaux historiques aussi tard dans la saison. Les journées du 14 et du 15 septembre 2020 sont remarquables et et de nombreux records mensuels sont battus dans le centre et le nord du pays.

 

Le 14 septembre 2020, dépasse la barre des 35°C à Angers, Bourges, Poitiers, Nevers, Tours ou encore Le Mans. Encore plus impressionnant, le thermomètre atteint 35,1°C à Lille le 15 septembre 2020. La ville pulvérise son record pour un mois de septembre et atteint les 35°C pour la première fois au delà d'un 25 août - soit 3 semaines plus tard !

 

19 et 20 septembre 2020 : épisode cévenol dans le Gard

 

Pont détruit à Saint-André-de-Majencoules (Gard) le 19 septembre 2020 - photo pompiers du Gard

 

Après une période de temps anormalement chaud, une dégradation importante se met en place les 19 et 20 septembre 2020. Elle se focalise surtout sur les Cévennes gardoises qui subissent un épisode pluvieux important bien que peu étendu géographiquement. Il tombe jusqu'à 550 mm en l'espace de 24 heures dans la région de Valleraugue. Ces pluies remarquables emportent le pont de Saint-André-de-Majencoules et engendre des inondations-éclair à Valleraugue et Anduze où les dégâts sont notables.

 

23 septembre 2020 : tornade en Charente-Maritime

 

La tornade vue depuis les environs de Rochefort ce 23 septembre 2020 - capture Snapchat

Dégâts considérables causés par la tornade sur le camping de Port-des-Barques (17) - photo L. Texier

 

Le temps agité se prolonge en dernière décade du mois de septembre. Le 23 septembre 2020, une importante trombe marine se forme au large de l'Île d'Oléron en Charente-Maritime. En plein après-midi, cette puissante trombe touche terre sur Oléron, devenant ainsi une tornade. Le phénomène repasse ensuite au dessus de l'océan avant d'atteindre le continent et de frapper fortement Port-des-Barques, Fouras et Saint-Laurent-de-la-Prée (17).

 

Le sud de l'Île d'Oléron (commune du Château-d'Oléron) et la commune continentale de Port-des-Barques sont durement frappé par la tornade avec des dégâts importants. Le phénomène tourbillonnaire classé EF2 génère des rafales de 180-200 km/h ! Sur son passage, il arrache des arbres et endommage de nombreuses toitures. Les installations du camping de Port-des-Barques ont été fortement endommagées. Un camping-car a même été renversé !

 

 

2 octobre 2020 : catastrophique tempête Alex

 

Énormes dégâts à côté de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes) le 03 octobre 2020 - photo Jaime Marrades

Dégâts majeurs le long de la Vésubie le 3 octobre 2020 - via France 3 Côte d'Azur

 

Le 2 octobre 2020, la tempête Alex génère du très mauvais temps sur l'ensemble de la France. Si des vents tempétueux soufflent en Bretagne, ce sont les Alpes-Maritimes qui font rapidement la une de l'actualité. Des pluies d'ampleur historique frappent la région. On bat le record de pluie en 24h dans les Alpes-Maritimes avec 500 mm à Saint-Martin-Vésubie !

 

Des crues d'ampleur catastrophique touchent la basse vallée de la Tinée, la Vésubie, la Roya et la basse vallée de l’Esteron où des portions de villages sont ravagées ! Plus de 100 maisons sont rasées et plusieurs ponts sont emportés. Les villages de Saint-Martin-Vésubie et Breil-sur-Roya sont défigurés et coupés du monde durant plusieurs jours. Ces crues historiques font 9 morts (et plusieurs disparus jamais retrouvés) et causent des dégâts incommensurables !

 

20 et 21 octobre 2020 : tempête Barbara

 

Remontées mécaniques endommagées à Saint-Lary-Soulan (65) le 22 octobre 2020 - photo Pierre Nathanaël Shall

Dégâts après la tempête à Pau en matinée du 22 octobre 2020 - via Sud-Ouest

 

Les 20 et 21 octobre 2020, la deuxième tempête de l'automne frappe la France. Les vents tempétueux soufflent dans le domaine de l'autan, le relief du Massif Central, le Lyonnais, les pré-Alpes et particulièrement les Pyrénées où une rafale de 217 km/h est mesurée à Iraty (64) à 1427 mètres d'altitude ! Les rafales de vent déferlent vers le piémont. Des records pour un mois d'octobre ont été battus à Bagnères-de-Luchon (31) avec 139 km/h mais aussi à la Pointe de Socoa (64) dans le Pays Basque avec 131 km/h !

 

On relève aussi 155 km/h aux Sauvages (69), 113 km/h à Clermont-Ferrand, 111 km/h à Toulouse-Blagnac et 102 km/h à Lyon. Dans le même temps, ce puissant vent de sud entraîne une envolée des températures. On mesure jusqu'à 26,2°C à Biarritz et même 28,4°C à Grenoble - Le Versoud !

 

Fin décembre 2020 : inondations et neige abondante

 

Crue de la Midouze à Tartas le 11 décembre 2020 - photo Guy Bop

 

Le début de l'hiver météorologique est marqué par un temps particulièrement agité et relativement froid. Un épisode de verglas touche la Lorraine, l'Alsace et la Franche-Comté le 1er décembre 2020. Au sud-ouest, le courant océanique dépressionnaire apporte une succession spectaculaire d'averses. Durant la première semaine du mois, il tombe jusqu'à 241 mm de pluie à Capbreton dans les Landes et plusieurs cours d'eau du sud-ouest entrent en crue !

 

Fin décembre 2020 : inondations et neige abondante

 

Crue de la Midouze à Tartas le 30 octobre 2020 - photo Thibault Toulemonde

Neige à Salers et Laveissière (Cantal) les 29 et 30 décembre 2020 - via Instagram

 

La fin du mois de décembre est froide et très agitée sur la France. Le sud-ouest du pays reçoit de nouveau des quantités de pluie exceptionnelles et de nouvelles inondations surviennent sur les mêmes tronçons que ceux concernés en début de mois. Certaines crues sont importantes comme à Tartas où la Midouze déborde pour la 3ème fois en 2020 ! Ce mois de décembre est le plus pluvieux jamais observé dans le sud de l'Aquitaine avec plus de 490 mm à Capbreton dans les Landes !

 

Avec les températures froides et cette importante agitation, tous les massifs français reçoivent d'importantes quantités de neige, à tel point que le risque d'avalanches devient important jusque dans les Vosges et le Jura. C'est toutefois le Massif Central qui reçoit les quantités de neige les plus spectaculaires. Il tombe plus d'un mètre de neige par endroits, notamment dans le Cantal où certains villages sont coupés du monde en raison des routes ensevelies sous des congères de 2 mètres de haut !

 

 

L'équipe de Météo Villes vous adresse ses meilleurs vœux pour cette année 2021 :-)

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don