12 résultats
Chargement

Sécheresse exceptionnelle en Espagne, au Portugal et en Italie

lundi 11 juillet 2022

Le Brenta, fleuve du nord de l'Italie, est complètement à sec en ce début juillet 2022 ! - via France 3

 

Si l'on parle beaucoup de la sécheresse en France ces derniers mois, la situation est parfois encore plus critique en Espagne, au Portugal ainsi qu'en Italie. Petit tour d'horizon de ce difficile début d'été 2022...

 

 

 

Péninsule ibérique : sécheresse et forte canicule

 

La péninsule ibérique fait face à une sécheresse importante en ce début d'été 2022. La semaine dernière, un immense incendie s'est produit durant plusieurs jours du côté de Venta del Moro dans la Province de Valence en Espagne. Les flammes ont ravagé quelques 1.300 hectares dans le secteur. Si cet incendie a fait l'actualité, d'autres départs de feu sont régulièrement constatés en Espagne depuis plusieurs semaines.

 

Important incendie à Venta del Moro en Espagne la semaine dernière - via Bombers de Valencia

 

 

 

Si la France a bénéficié d'un mois de juin 2022 humide en raison de nombreux orages, ce ne fut pas vraiment le cas de l'Espagne où seules les régions du nord-ouest du pays ont profité d'un mois bien arrosé. De vastes régions du sud, du centre et de l'est du territoire ont subi un nouveau déficit pluviométrique. Or, la sécheresse ne date pas d'hier en Espagne et au Portugal où le déficit thermique est très important depuis le début de l'hiver dernier. Côté espagnol, juin 2022 fut également très chaud dans le nord et l'est du pays.

 

Anomalie de précipitations en Espagne au mois de juin 2022 - via AEMet

 

 

 

Du point de vue des incendies, c'est au Portugal que la situation est la plus critique ces derniers jours. Dans la région de Lisbonne, d'importants brasiers sont en cours alors que les températures sont étouffantes. C'est dans le secteur de Caneças que les incendies sont les plus virulents, atteignant des zones habitées. 29 personnes ont été blessées, dont 12 pompiers et 17 civils. L'Union Européenne a indiqué avoir déployé des renforts. Notons qu'il n'est tombé que 13 mm de pluie sur Lisbonne depuis le 1er mai dernier, soit en près de deux mois et demi !

 

Habitants luttant contre le feu à Caneças près de Lisbonne (Portugal) le dimanche 10 juillet 2022 - photo Mario Cruz / EPA

 

 

 

Pour ne rien arranger, les ibériques assistent au début d'une nouvelle canicule de forte intensité. Alors qu'il faisait déjà 43°C à Badajoz dimanche 10 juillet 2022, des valeurs atteignant et dépassant les 45°C sont prévues ces prochains jours dans certaines régions du sud et de l'ouest de l'Espagne ainsi que sur de vastes zones du centre du Portugal. Cette canicule exceptionnelle fait suite à une autre canicule remarquable qui avait touché la péninsule ibérique le mois dernier. Dès la mi-juin 2022, les températures étaient montées à 43°C dans la région de Séville !

 

Températures maximales en Espagne et au Portugal du lundi 11 au lundi 18 juillet 2022 - via wxcharts.com

 

 

C'est la journée du jeudi 14 juillet 2022 qui devrait enregistrer les valeurs les plus exceptionnelles côté Espagne et Portugal. On prévoit autour de 42°C dans le centre-ville de Madrid et environ 45°C à Séville ! C'est dans le secteur de Badajoz qu'il devrait faire le plus chaud avec des températures pouvant s'envoler jusqu'à 47°C !

 

Températures maximales prévues en Espagne pour le jeudi 14 juillet 2022 - via ElTiempo.es

 

 

 

 

Italie : un manque d'eau criant

 

Après avoir essuyé des températures remarquablement chaudes à la fin du mois derniers (les premiers 40°C à Rome et Milan en juin), l'Italie a retrouvé des valeurs un peu plus raisonnables ces derniers jours mais les deuxième et troisième décades de juillet 2022 s'annoncent très chaudes. Outre les températures, c'est la sécheresse qui fait l'actualité en Italie et plus particulièrement dans le nord du pays où elle atteint des niveaux très inhabituels et inquiétants.

 

Sécheresse superficielle des sols en Italie au lundi 11 juillet 2022 - via windy.com

 

 

 

Comme pour l'Espagne et le Portugal, cette sécheresse ne date pas d'hier et perdure depuis le mois de décembre 2021. Hiver, printemps et début d'été ont tous été bien trop secs sur de vastes régions italiennes. À Turin, le cumul est de 183 mm depuis le début de l'année 2022 alors que nous devrions arriver à 400 mm à cette époque de l'année. Par conséquent, le Pô - plus important fleuve italien long de 652 kilomètres - atteint un niveau historiquement bas et n'est plus navigable en de nombreux points. De vastes portions du fleuve se sont transformées en plages de sable...

 

Le Pô subit la sécheresse et affiche un niveau historiquement bas début juillet 2022 - via France 3

 

 

 

Toujours dans le nord de l'Italie, le Brenta - fleuve de 160 kilomètres de long - est complètement à sec depuis quelques temps ! Comme le montre l'image ci-dessous, on peut traverser le lit du fleuve sans rencontrer d'eau. Ce dernier est censé arroser les plaines de Vénétie avant de se jeter dans la mer Adriatique. En 70 ans de mesures, jamais une situation aussi dramatique n'avait été observée dans la région !

 

Le Brenta, fleuve du nord de l'Italie, est complètement à sec en ce début juillet 2022 ! - via France 3

 

 

 

 

La remontée de l'anticyclone des Açores en cause

 

Une récente étude s'est penchée sur le rôle du changement climatique sur la ceinture anticyclonique des Açores et vient confirmer ce dont nous avons déjà parlé sur Météo Villes : il y a une extension nette des hautes pressions vers le nord au fil des décennies. Ainsi, l'Espagne, le Portugal, la France ou l'Italie se retrouvent de plus en plus fréquemment sous l'influence de l'anticyclone des Açores avec une pluviométrie qui s'en trouve fortement affectée. Les cartes ci-dessous montrent que la ceinture anticyclonique s'élargit et remonte notamment vers le golfe de Gascogne et l'ouest de la Méditerranée, réduisant fortement la pluviométrie du Portugal au nord de l'Italie.

 

Déplacement de l'anticyclone des Açores et évolution de la pluviométrie entre 1950-1979 et 1980-2007 - via Cresswell-Clay

 

 

 

Cette étude s'est également intéressée de plus près à la dynamique de l'anticyclone des Açores lors de la saison hivernale, pour voir si une extension anormale et très au nord comme celle observée durant l'hiver 2021-2022 tend à se multiplier. Or, la courbe en rouge du graphique ci-dessous vient confirmer que le nombre d'hivers marqués par un anticyclone des Açores anormalement étendu augmente nettement depuis le siècle dernier, signe de modifications climatiques notables.

 

Nombre d'hivers sur 100 ans avec anticyclone des Açores anormalement étendu - via Cresswell-Clay

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don