12 résultats
Chargement

Un risque de canicule sur la France après la mi-juin ?

mercredi 8 juin 2022

 

Dans les prochains jours, la première canicule de 2022 va toucher l'Espagne et le Portugal. Certains scénarios envisagent l'extension de ces très fortes chaleurs vers la France. Quels sont les risques ? Éléments de réponse.

 

 

Première canicule de 2022 sur la péninsule ibérique

 

La péninsule ibérique se prépare déjà à subir sa première canicule de l'année 2022. Dans les prochains jours, de l'air bouillant venu du Maghreb va remonter sur le Portugal et sur l'Espagne. En cause, une goutte froide venant s'isoler au sud des Açores et contribuant à favoriser la remontée d'air très chaud du nord de l'Afrique vers la péninsule ibérique. La chaleur débordera - dans des proportions moindres - sur le sud de la France tandis que l'influence océanique freinera la hausse des températures sur les régions du nord (flux d'ouest en lien avec l'anticyclone sur le proche-Atlantique).

 

Situation à échelle continentale pour le dimanche 12 juin 2022 - via ECMWF

 

 

 

L'animation de la masse d'air est particulièrement éloquente. Dès ce vendredi 10 juin 2022, les températures à 850 hPa (vers 1500 mètres d'altitude) seront comprises entre 20 et 25°C sur la quasi-totalité de l'Espagne et du Portugal. Des valeurs à 28°C sont modélisées ce week-end des 11 & 12 juin dans le sud de l'Espagne, des niveaux impressionnants et témoignant d'une masse d'air bouillante !

 

Masses d'air à 850 hPa (vers 1500m) du jeudi 9 au mardi 14 juin 2022 - via wxcharts.com

 

 

 

Les premiers 40°C de la séquence sont attendus dès vendredi 10 juin 2022 dans le sud-ouest de l'Espagne et la moitié sud du Portugal. Ce seuil sera atteint sur de plus vastes régions durant ce week-end des samedi 11 et dimanche 12 juin 2022. On attend des valeurs de l'ordre de 43°C en Andalousie dans la région de Séville ! Les températures devraient être au moins aussi chaudes lundi 13 juin.

 

Modélisation des températures maximales en Espagne du jeudi 9 au jeudi 16 juin 2022 - via wxcharts.com

 

 

Des doutes apparaissent à partir du mardi 14 juin. Selon le modèle américain, la canicule pourrait encore s'intensifier avec des pointes de 43 à 45°C modélisées. Le scénario du modèle européen, quant à lui, envisage une légère intrusion d'air océanique faisant baisser les températures de quelques degrés (sans mettre fin aux fortes chaleurs pour autant).

 

 

 

 

Une menace pour la France après la mi-juin ?

 

Comme nous venons de l'évoquer, il existe des incertitudes sur l'évolution de la canicule ibérique à compter du mardi 14 juin. Celle-ci réside dans l'évolution d'une goutte froide venant s'isoler vers les Açores. Sur le scénario du modèle américain (à gauche), cette goutte froide resterait dynamique en s'isolant au large du Portugal. Elle servirait alors de pompe à chaleur en propulsant l'air nord-africain jusqu'en France. En revanche, le scénario du modèle européen (à droite) voit la goutte froide se résorber, si bien qu'un faible flux océanique garderait l'avantage avec une masse d'air tempérée au nord de la France et modérément chaude au sud.

 

Projections du modèle américain et du modèle européen pour le vendredi 17 juin 2022 - via meteociel.fr

 

 

 

Par conséquent, les différences entre les scénarios sont ÉNORMES et il est pour l'heure très difficile de faire une prévision fiable à partir de la mi-juin. Comme les fortes chaleurs seront bien ancrées sur l'Espagne, le moindre flux de sud contribuerait à les faire envahir la France. C'est le scénario du modèle américain (à gauche) avec des valeurs de 36°C dans le sud-ouest et 38°C dans le Languedoc le vendredi 17 juin. Sur le modèle européen (à droite), les températures seraient tout juste de saison car le flux océanique garderait l'avantage.

 

Températures du vendredi 17 juin 2022 selon le modèle américain et le modèle européen - via meteologix.com

 

 

 

Le diagramme probabiliste ci-dessous illustre parfaitement l'ampleur des incertitudes. Il montre les différents scénarios des températures minimales et maximales à Toulouse jusqu'au samedi 18 juin prochain. On constate que les barres deviennent très étendues dès le mardi 14 juin, ce qui signifie qu'il y a de gros écarts entre les scénarios les plus frais et les scénarios les plus chauds. Pour le vendredi 17 juin 2022, le scénario le plus frais du panel envisage 18°C à Toulouse tandis que le scénario le plus chaud modélise 40°C ! Cela témoigne de la fiabilité médiocre des prévisions.

 

Probabilités de températures à Toulouse du mercredi 8 au samedi 18 juin 2022 - via ECMWF

 

 

 

 

La saison du risque de canicule est proche

 

Il était auparavant admis que le véritable risque de canicule n'apparaissait qu'à la toute fin du mois de juin en France mais le réchauffement climatique tend à étendre ce risque dès la mi-juin. Nous approchons donc de la période à risque et il conviendra de surveiller les modélisations avec attention. D'ailleurs, l'une des canicules les plus intenses survenues en France s'était produite au mois de juin 2019, lors de la dernière décade.

 

Carte de vigilance canicule publiée le jeudi 27 juin 2019 - via Météo France

 

 

 

Preuve qu'il n'est pas utile d'être en juillet pour subir des températures écrasantes, le record de chaleur en France a été enregistré au mois de juin, lors de cette canicule de 2019. En journée du vendredi 28 juin 2019, la barre des 45°C fut dépassée dans l'intérieur du Languedoc ! On avait relevé 45,9°C à Gallargues-le-Montueux (Gard) et 46,0°C à Vérargues (Hérault) ! Ces 46°C restent à ce jour le record national de chaleur français.

 

46°C dans le Languedoc le vendredi 28 juin 2019 ! - via Météo France

 

 

Vous pouvez consulter notre article sur les vagues de chaleur majeures ayant touché la France au mois de juin >>>

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don