Menu
12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Vers une météo plus douce en seconde quinzaine d'avril 2021 ?

jeudi 15 avril 2021

La première quinzaine d'avril 2021 s'est montrée très fraîche en France, ponctuée de nombreuses gelées matinales. Va-t-on vers un temps plus doux pour la seconde quinzaine du mois ? Éléments de réponse dans notre article.

 

Une seconde quinzaine très sèche

 

Anomalies de précipitations pour les deux semaines à venir - modèle européen via ECMWF

 

La tendance anticyclonique devrait se prolonger et même s'affirmer en seconde quinzaine d'avril. Une barrière de hautes pressions devrait maintenir une nette domination des Açores vers la Scandinavie en passant par la Mer du Nord, dirigeant un flux continental sec en France. Sans surprise, le modèle européen met en évidence des anomalies sèches assez nettes pour les deux semaines à venir, lesquelles s'atténueraient au sud-est à la fin du mois.

 

Anomalies de précipitations pour les deux semaines à venir - modèle américain via tropicaltidbits.com

 

Le modèle américain propose un scénario très semblable à celui de son homologue européen. Nous devrions connaître un déficit pluviométrique important la semaine prochaine, un peu moins important à la fin du mois en raison de la présence d'anomalies instables en Espagne, pouvant déborder sur les régions méridionales de la France.

 

Modélisation des cumuls de précipitations entre le 15 et le 27 avril 2021 - via wxcharts.com

 

Dans le détail, la modélisation des pluies en seconde quinzaine d'avril 2021 est particulièrement éloquente. Sur l'animation ci-dessus, valable pour les 12 prochains jours, on constate que pratiquement aucune précipitation ne concernerait la France, faisant de notre pays le plus sec d'Europe au cours de cette période. Ces perspectives sont une mauvaise nouvelle après un mois de mars trop sec et une première quinzaine d'avril trop peu arrosée...

 

 

Températures : la hausse semble se profiler

 

Anomalies de températures pour les deux semaines à venir - modèle européen via ECMWF

 

Après une première quinzaine d'avril 2021 très fraîche, beaucoup attendent avec impatience le retour des températures printanières. Si nous resterons jusqu'en milieu de semaine prochaine sous l'influence d'un flux de nord-est frais, ce dernier pourrait virer au secteur est à sud-est aux alentours du 22 avril, apportant une hausse sensible du thermomètre. Il convient toutefois de préciser que des scénarios plus frais (liés à des gouttes froides) existent. Il faudra donc confirmer cette prévision.

 

Ainsi, le modèle européen modélise une semaine prochaine proche des normales, bien qu'elle serait surtout divisée en deux parties : une première fraîche et une seconde printanière. Le réchauffement interviendrait d'abord par le sud-ouest de l'hexagone. La fin du mois d'avril 2021 enregistrerait ensuite des températures supérieures aux normales et très printanières.

 

Anomalies de températures pour les deux semaines à venir - modèle américain via tropicaltidbits.com

 

Le modèle américain, lui aussi, envisage cette hausse sensible des températures en France. Ce dernier s'attend à un réchauffement dès le milieu de la semaine prochaine, entraînant une troisième décade d'avril 2021 très douce et printanière en France. Les températures moyennes sur 10 jours seraient alors situées 2 à 3°C au dessus des normales, bien loin de la première quinzaine fraîche.

 

Cependant, certains scénarios du modèle américain entrevoient un temps plus frais à cause de gouttes froides dans les parages du pays. Ces phénomènes étant très volatiles, il est impossible de prévoir leurs positions à cette échéance, ce pourquoi la fiabilité est encore limitée.

 

Prévisions des températures à Bordeaux du 15 au 23 avril 2021 - Météo Villes

 

Comme dit plus haut, la hausse des températures se ferait surtout sentir en seconde partie de semaine prochaine, débutant par le sud-ouest de la France où on parlerait de réchauffement puisque les certaines prévisions s'attendent à des valeurs de 25°C en fin de semaine prochaine (10 à 12°C de plus sur une semaine) ! Le nord et l'est de la France, quant à eux, retrouveraient une grande douceur.

 

Cette tendance sera à confirmer dans les prochains jours, compte tenu du fait qu'il existe encore des scénarios plus frais comme nous l'avons expliqué plus haut.

 

 

Et pour mai 2021 ?

 

Modélisation des anomalies de températures en mai 2021 - modèle européen via EFFIS

 

Le réchauffement attendu pour la dernière décade d'avril 2021 ouvrirait la porte à un mois de mai 2021 plus chaud que la normale en France. Selon le scénario du modèle européen ci-dessus, les anomalies seraient nettes avec des valeurs de 1 à 1,5°C au dessus des normales sur l'ensemble du mois. Si ce scénario se vérifiait, le mois de mai nous offrirait sans doute des périodes estivales.

 

Modélisation des anomalies de températures en mai 2021 - modèle américain via NOAA

 

Le scénario du modèle américain mise, lui aussi, sur un scénario plus chaud que la normale pour le mois de mai 2021, bien que les anomalies soient un peu moins prononcées (plutôt de l'ordre de +0,5 à +1°C). Suffisant à nous offrir de très belles journées printanières ou pré-estivales.

 

Côté précipitations, une tendance plus sèche que la normale se dessine pour les régions du nord tandis que le mois serait plus neutre en allant vers le sud.

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don