12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Chronique 1926

Ecarts à la normale 1926

 

Repères historiques

Depuis 1925, les soirées parisiennes vivent au rythme des « années folles »Le Charleston devient une danse à la mode
27 janvier : Naissance de la télévision
5 décembre : mort de Claude Monet
10 décembre : Aristide Briand , prix Nobel de la paix

 

 

 

Evènements météo marquants de l’année

 

Début janvier : des inondations désastreuses se produisent sur une grande partie de la France, notamment dans le nord-ouest - La ville de Caen est dévastée par la crue de l’Orne - La Belgique, la Hollande et une partie de l’Allemagne sont également très touchées - il s’agit là bas de véritables drames nationaux.





Caen - 05 janvier 1926 : La rue Saint-Jean et le passage Bellivet au centre de la partie la plus commerçante de la ville.


La rue Bosquetville, à Charleroi (Belgique), envahie par les eaux.

 

 

Du 13 au 20 janvier : vague de froid - pas de dégel sur la plupart des régions - il fait jusqu’à -13° à Clermont Ferrand, -14° à Toulouse et Amiens.








La neige en Région Parisienne (sur les hauteurs de Saint-Germain)

 

 

 

 

Février est au contraire incroyablement doux - c’est le mois de février le plus doux depuis 1874 à Paris - aucune gelée n’est observée en plaine sur l’ensemble de la France - une vague d’extrême douceur et même de chaleur est observée du 2 au 6 février - les températures dépassent partout les 15° et atteignent 25° à Pau, 23° à Toulouse, 21° à Vesoul, 20° à Lons le Saunier et 19° à St Malo.

 

 

 

Du 20 au 26 février, la douceur exceptionnelle revient - le temps est même estival sur certaines régions et l’on dépasse largement 20° dans le sud-ouest avec 26° à Bordeaux, 25° à Pau, 23° à Toulouse et 22° à Foix.

 

 

Du 1er au 3 avril : nouvelle vague de chaleur - il fait plus de 25° sur les trois-quarts du pays (27° en Champagne).

 

 

30 avril : un violent vent d’autan provoque des dégâts à Toulouse.

 

 

16 et 17 mai : l’hiver revient dans le massif central où certaines régions sont isolées par la neige - on mesure jusqu’à 50cm à St Flour (800m d’altitude) et 1m dans les montagnes du Forez.

 

 

9 juin : une tornade ravage le nord-ouest de Paris, notamment les secteurs de Montmagny et Mantes la Jolie.

 




Les effets de la tornade dans la région de Mantes-la-Jolie
 

12 juin : une autre tornade détruit 5 maisons à La Ferrière, dans le Jura - on signale également d’importants dégâts à Mulhouse.

 

3 juillet : un orage d’une rare violence inonde la partie basse de Sarcelles (banlieue nord de Paris).

 

 

Du 21 au 23 octobre : c’est l’hiver avec 2 mois d’avance - des flocons de neige sont observés sur le littoral de la mer du nord, les frontières du nord-est et le bassin de la Seine où il ne fait pas plus de 5° l’après-midi.

 

Octobre et Novembre : les épisodes pluvieux se succèdent sur l’Est de la région PACA. Les cumuls atteignent entre 600 et 1000mm en 8 semaines sur le département (maximum de 1010mm en 2 mois à Venanson).

La Roya, la Tinée, la Vésubie, le Paillon et l’Esteron subissent des crues dévastatrices durant plusieurs semaines successives. Le 24 Novembre, les précipitations déstabilisent un pan de montagne à Roquebilière, 20 maisons sont ensevelies par le glissement et 19 personnes perdent la vie. La valeur relevée à Venanson de 750mm au mois de Novembre serait un record de précipitations en 1 mois pour les Alpes-Maritimes.

 

Glissement de terrain meurtrier à Roquebilière suite aux fortes pluies - Via Delcampe.net

 

Du 21 au 25 décembre : vague de froid - les chutes de neige sont presque généralisées - on mesure 6cm à Perpignan - le matin de Noël, le thermomètre indique -19° à Clermont-Ferrand.


En haut : Les glaçons emprisonnant les péniches dans le canal St-Martin
En bas : Aux Buttes-Chaumont, on casse la glace sur les bords du lac pour empêcher les enfants de s'aventurer dessus.

 

 

Ecarts à la normale 1926