12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Chronique 1964

Climat, météo et écarts à la normale des températures et des pluies en 1964

 

Repères historiques de l'année 1964

février 1964 : les soeurs Goitschel triomphent aux jeux olympiques d’Innsbruck
31 mars 1964 : 5 chansons des Beatles sont aux premières places du hit-parade américain
2 août 1964 : déclenchement de la guerre du Vietnam
24 octobre 1964 : ouverture des jeux olympiques de Tokyo

 

Évènements météo marquants de l’année 1964 :  Vague de froid et neige de mars, vague de chaleur de juillet, tempête du 9 octobre,

 

Janvier 1964 est calme et très sec.

 

12 janvier 1964 : le temps est calme mais les gelées sont fortes - le thermomètre affiche -13° à Orléans, -12° à Alençon et -11° à Tours.

 

Du 4 au 10 mars 1964 (Vague de froid de mars 1964, CLIQUEZ ICI) : l’hiver n’a pas dit son dernier mot… de l’air polaire accompagné de neige descend sur le nord de la France et envahit ensuite tout la pays - le 6 mars 1964, la température ne dépasse pas -5° à Château Chinon (Nièvre) et 0° à Paris - le 9 mars 1964, une tempête de neige paralyse les régions allant du Poitou au Roussillon en passant par le Massif Central - on mesure 41cm à Millau, 25cm à Perpignan, 11cm à Poitiers et 10cm à Lyon et Orange, 7cm à Montpellier.

 


La neige de début mars 1964 dans l'Ouest

 



La neige de début mars 1964 dans l'Ouest




La neige à Brest début mars 1964 qui fait le bonheur des enfants




Neige à Nîmes (ici : devant les Arènes), début mars 1964

 

Du 16 au 18 mars 1964 : à quelques jours du printemps officiel, une dernière invasion d’air très froid provoque de la neige sur Paris et toutes les régions situées entre la Seine et la Belgique.

 

13 juin 1964 : de violents orages provoquent de sérieux dégâts de la Basse Normandie au Nord Pas de Calais - un immense échafaudage s’effondre dans une rue très fréquentée de Paris.

 

21 juin (jour de l'été) 1964 : au lever du jour, des gelées blanchissent localement la campagne des régions situées au nord de la Loire.

 

Du 16 au 18 juillet 1964 : de fortes chaleurs se produisent sur toute la France - il fait partout plus de 30° et l’on atteint 39° à Montélimar, 38° à Mont de Marsan, 37° à Toulouse, Dijon et Orléans, 35° à Paris - ce court épisode caniculaire se termine par de violents orages accompagnés de rafales de vent qui atteignent 158 km/h à la Tour Eiffel et 148 km/h à Beauvais - des grêlons gros comme des balles de tennis ravagent le sud de la Champagne.




La canicule à Paris en juillet 1964… Record d’affluence de 1959 battu à la piscine Molitor

 

26 août 1964 : il fait très chaud sur les régions du nord et quelques records sont battus - on dépasse 35° à l’ombre sur l’ensemble du bassin parisien.

 

 

L’été 1964 est généralement chaud et très sec dans le sud-ouest du pays - en raison de la sécheresse, de nombreux départements sont déclarés sinistrés - les récoltes de maïs sont réduites ou anéanties.


De violents orages se produisent en juillet, notamment le 18 et le 28 juillet 1964



Les dégâts provoqués par l’orage, à Paris le 28 juillet 1964



Les rues de Bordeaux lors de l'orage du 28 juillet 1964

 

Les 7 et 9 octobre 1964 : deux violentes tempêtes balayent notamment les régions du nord-ouest - la seconde est particulièrement musclée - les vents atteignent 172 km/h à Deauville , 152 km/h à la Tour Eiffel et 148 km/h à Cherbourg - les dégâts sont très importants, y compris dans les terres - cette tempête est accompagnée de neige jusqu’à environ 600 m d’altitude.


Tempête du 9 octobre 1964 - analyse météo

 


Les effets de la tempête du 9 octobre 1964 à Fécamp

 



Les effets de la tempête du 9 octobre 1964 au Havre

 

Les 23 et 24 octobre 1964 : un coup de froid particulièrement précoce provoque de la neige jusqu’en plaine sur les régions du nord et du nord-est - cette neige fond en arrivant au sol - le mistral atteint 166km/h à Montélimar.



Premières neiges au col du Bonhomme les 23 et 24 octobre 1964



Par ailleurs, des soldats Espagnoles sont piégés par le déclenchement soudain d’une tempête de neige à Larrau (Pyrénées). 4 d’entre eux meurent de froid.

 

La descente froide très précoce des 23 et 24 octobre 1964

 

Les 1er et 2 décembre 1964: premières vraies chutes de neige du Nord pas de Calais au Massif Central - on mesure 8 cm à Paris, 13 cm à Auxerre.

 

Paris sous la neige du 2 décembre 1964

 

Matin de Noël 1964 : des pluies verglaçantes provoquent une pagaille gigantesque sur les routes de la Région parisienne.

 

Du 27 au 29 décembre 1964 : une courte mais intense vague de froid déferle sur toute la France et paralyse notamment les régions du nord-ouest - après la tempête de neige du 27 décembre 1964, les températures descendent très bas… le 29 décembre 1964, on relève -21° au Mans, -18° à Tours, -17° à Alençon et Lille, -16° à Orléans, -13° à Rennes. Un important dégel se produit en toute fin d’année.

 

Climat, météo et écarts à la normale des températures et des pluies en 1964

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don