12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Chronique 1984

Climat, météo et écarts à la normale des températures et des pluies en 1984

 

Repères historiques de l'année 1984

27 juin 1984 : la France est championne d’Europe de football
juillet 1984 : Carl Lewis est la star des jeux olympiques de Los Angeles
31 octobre 1984 : Indira Gandhi est assassinée
4 novembre 1984 : débuts de Canal +
Grave crise en Nouvelle Calédonie
Les CD arrivent sur le marché

 

Évènements météo marquants de l’année 1984 :

 

 

8 février 1984 : que d’agitation! Des vents très violents balayent tout le pays, y compris les régions habituellement protégées - les rafales atteignent 166 km/h à Bastia, 159 km/h à Millau, 144 km/h à Dieppe, 141 km/h à Nevers, et 105 à 130 km/h en région parisienne où la forêt de Compiègne (Oise) est ravagée.




La tempête du 8 février 1984 sur les côtes de la Manche

 

Au cours de cette même journée du 11 février 1984, les Alpes sont ensevelis sous d’énormes quantités de neige - le bilan est de 11 morts et 7 blessés - en 2 jours, il tombe 1m26 de neige à Bourg St Maurice (850 m d’altitude) - très nombreuses avalanches.



25 février 1984 : 5 skieurs meurent, emportés par une avalanche sur le Grand-Collon, près de Grenoble.

 

 

Les 1er et 2 avril 1984 : ce n’est pas un poisson et pourtant, la neige recouvre toutes les régions du nord et du centre - on mesure 4cm en région parisienne.

 

 

Du 21 au 24 avril 1984 : le printemps se fait pardonner - il laisse même la place à l’été et une véritable vague de chaleur concerne toute la moitié ouest - on atteint 30° à Dax, 29° à Cognac, 28° à Rennes et Auxerre, 27° à Angers et 26° à Paris.

 

 

 

Du 28 mai au 4 juin 1984 : comme l’année précédente, un coup de froid est enregistré à quelques semaines de l’été - les 3 et 4 juin 1984, il neige au dessus de 500m d’-altitude sur le nord des Alpes - on mesure 1cm de neige à Bourg-St Maurice (850m d’altitude), 40cm à Val d’Isère et 58cm de neige à Villard-de-Lans (à 1050m d’altitude, dans le Vercors) - le 4 juin 1984, il ne fait pas plus de 14° à Nice.



Le 4 juin 1984, la course cycliste du Dauphiné Libéré est perturbée par la neige dés 800 m d’altitude.

 

 

Les 10 et 11 juillet 1984 : de fortes chaleurs sont suivies par une vague orageuse d’une intensité très rarement observée, dans l’est - le 11 juillet 1984, alors que le thermomètre indique 39° à Chambéry, une ligne d’orages de grêle se forme en soirée du Lyonnais à la Lorraine - il ne s'agit pas d'une tornade mais d'un "Downburst” (violent courant descendant) dévaste l’ouest des Vosges où des forêts sont entièrement rasées - les rafales estimées sont de l’ordre de 200 et 250 km/h et en raison de l’étendue des dégâts, les habitants de la petite commune de Mirecourt doivent camper pendant plusieurs jours en attendant les réparations - on compte 6 morts et plusieurs dizaines de blessés sur toute la France - Dijon et Cormeilles sont mitraillées par des grêlons qui atteignent parfois la taille d’un citron. Article sur les terribles orages des 11 & 12 juillet 1984 en France et en Allemagne >>>



Vue d’avion de la forêt de Mirecourt après les rafales descentes du 11 juillet 1984; comme si des pas de géant l’avaient écrasé (on voit ici l'impact des rafales descentes du nuage)



La forêt de Mirecourt vue du sol après les rafales descentes du 11 juillet 1984



Certaines maisons de Mirecourt sont détruites à 50 % après les rafales descentes du 11 juillet 1984

 

Les rafales de vent descentes surpuissantes (et non la tornade) du 11 juillet 1984 ont totalement rasé des parties entières de forêt dans les Vosges




Zones touchées par la grêle et les violentes rafales de vent du 11 juillet 1984
 

 

Du 23 au 30 juillet 1984 : les fortes chaleurs qui touchent le sud-ouest, remontent sur toute la France dans la journée du 30 juillet - il fait 37° à Toulouse, 36° à Auxerre et 35° à Paris - le 25 juillet, une tempête de poussière balaye Ajaccio alors qu’un très violent orage éclate à Brétigny sur Orge (Essonne).

 

 

4 octobre 1984 : les restes du cyclone « Hortense » provoquent des vents très violents et des dégâts dans le sud-ouest - des rafales de vent à 252 km/h sont enregistrées au Pic du midi (2800 m d’altitude), on relève par ailleurs 140 km/h sur la base militaire de Cazaux, 126 km/h à Millau et 116 km/h à Bordeaux.

 

 

16 novembre 1984 : un deuxième cyclone (Chloé) vient mourir sur le Poitou-Charentes et le Bordelais - d’importants dégâts sont signalés sur le bassin d’Arcachon où les vents atteignent 140 km/h.



Tempête Chloé du 16 novembre 1984 - analyse météo à 6hTU

 

 

Les 22 et 23 novembre 1984 : 2 tempêtes balayent la moitié nord du pays - celle qui souffle dans la nuit du 23 au 24 novembre 1984 est particulièrement violente - elle provoque d’importants dégâts et des inondations sur les côtes de la Manche - des tonnes de galets sont projetés par les vagues à Etretat (Seine Maritimes) - les vents dépassent parfois 130 km/h dans les terres et 150 km/h à 175 km/h sur le littoral - le centre de Landernau (Finistère) est sous les eaux - le bilan est de 5 morts et 200 millions de francs de dégâts.



Tempête de la nuit du 23 au 24 novembre 1984 sur les côtes de la Manche

 

Tempête de la nuit du 23 au 24 novembre 1984 : Un chapiteau n’a pas résisté au vent dans le Nord de la France... Un véritable cyclone est passé sur la Bretagne

 

 

Climat, météo et écarts à la normale des températures et des pluies en 1984

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don