12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Chronique 2010 - De Janvier à Mars

Climat et écarts à la normale des températures et des pluies en 2010

 

Évènements météo marquants de janvier à mars 2010

 

DU 31 DÉCEMBRE AU 12 JANVIER 2010 : 2EME VAGUE DE FROID DE LA SAISON


Dans la journée du 31 décembre 2010, de l’air froid déjà présent depuis quelques jours sur la Belgique, les Pays-Bas et l’Angleterre, s’infiltre sur le Nord-Pas-de-Calais et quelques chutes de neige ou pluies verglaçantes ont même lieu en cours de journée. Ce froid s’étend jusqu’à Paris dans la soirée du réveillon.
Vendredi 1er janvier 2010, quelques petites chutes de neige ont lieu sur l’IDF et surtout près des côtes de la Manche. Il tombe 5 à 10cm la nuit suivante sur l’ouest de la Seine-Maritime (jusqu’à Rouen).
Dimanche 3 janvier 2010, une perturbation traverse la moitié sud de la France et occasionne des chutes de neige sur le Poitou, le Limousin, l’Auvergne puis la région Rhône-Alpes (notamment entre Lyon et Grenoble). Dans le même temps, de l’air glacial envahit les régions du Nord, et à 23h, il fait jusqu’à -9°C à la frontière Belge alors que le lendemain matin, on mesure -11°C à Abbeville et -8°C en Ile-de-France.
Lundi 4 janvier 2010, il neige encore un peu sur l’Auvergne, Rhône-Alpes et le nord de PACA, et l’on mesure 25cm à Gap, 20cm à Grenoble, 19cm à Chambéry, 13cm à Lyon et 8cm à Clermont-Ferrand.

 

La neige à Lyon du 3 janvier 2010

Mercredi 6 janvier 2010, de fortes averses de neige ont lieu en Normandie, notamment à Honfleur où il tombe 20cm ! Une dépression (goutte froide) s’organise dans l’après-midi sur le Perche puis gagne très lentement l’Eure-et-Loir, le sud de l’IDF et le sud de la Champagne.
Jeudi 7 janvier 2010 au matin, on mesure 35cm de neige sur le mont des Avaloirs, 30cm à Alençon, 28cm à La Loupe, environ 20cm à Dreux, Chartres, le sud du 78, du 91 et du 77 ! Paris se situe juste en limite des précipitations (2cm sur le sud de Paris et presque rien au nord) alors que le 95 est totalement épargné. En soirée, une perturbation très active aborde le Sud-est et il neige jusque sur le littoral du Languedoc-Roussillon et de la Camargue. De fortes chutes de neige ont lieu dans l’arrière-pays, notamment sur le Gard, la Drôme, jusqu’à Grenoble et Lyon vers minuit.

 


La neige du 7 janvier 2010 dans l’Orne et en Eure-et-Loire - 34 cm de neige  28 cm de neige à La Loupe


Vendredi 8 janvier 2010, le réveil est glacial sur le sud de l’IDF (là où il a beaucoup neigé) avec un minimum de
-20,6°C à Brétigny-sur-Orge (record de 1985 battu !!), -18,7°C à Nangis (77), -18°c à Blandainville (28), -17.5°c à Melun (77), -16.5°c à Poinville (28), -16,1°C à Dourdan (91), -15.1°c à Rueil et Laons (28), -14,9°C à Chartres (28)
-14,6°C à Courdimanche (91) et Boigneville (91), -14.1°c à Toussus le Noble (78), -13.2°c à Orly et Nelours (77), -11.5°c à Trappes et Savigny sur Orge (91), -10,1°C à Longchamps (75).

De très fortes chutes de neige ont lieu entre Arles, Vienne et Grenoble (localement 20Cm de poudreuse vers midi). A la fin de la journée, on mesure 50cm de neige fraîche à Gap et Briançon, 35cm à Grenoble, 30cm à Orange, 20cm en Camargue et à Valence, 15cm à Montélimar ! Il neige également sur le Cotentin (notamment Valogne).



35 cm de neige en plaine dans l’Isère le 8 janvier 2010


Samedi 9 janvier 2010, la neige du Sud-est remonte vers le nord et bascule vers l’ouest. De faibles chutes ont notamment lieu sur l’IDF en matinée et surtout de la région Midi-Pyrénées à Rhône-Alpes puis Bourgogne, Franche Comté et Alsace où il tombe 2 à 10cm supplémentaires. A Lyon, la couche atteint parfois 25cm (banlieue). A Paris, il tombe seulement 1cm mais la couche reste épaisse sur le sud de l’IDF. On mesure 8cm à Toulouse et 30 à 60cm entre le Tarn et le département de l’Hérault. Il neige également beaucoup sur le centre du Cotentin, le Finistère et les Côtes-d’Armor.

 


Plus de 60cm mesurés aux Martys, petit village à 900 m d’alti. situé dans l’Aude le 9 janvier 2010 (source: meteo81)

 


Une congère de 1,70m dans le sud des Yvelines le 9 janvier 2010 !


Lundi 11 janvier 2010, la température descend à -24°C à La Mure (38), -20°C à Mouthe, -16,6°C à Grenoble - Le Versoud (record de froid de ces 10 dernières années) et -14,7°C à Rodez.
Mardi 12 janvier 2010 après-midi :  une perturbation Atlantique annonçant un redoux provoque des pluies verglaçantes en Bretagne, sur les Pays de la Loire, la Basse-Normandie puis 3 à 7cm de neige en Haute-Normandie, Centre, IDF (la neige arrive vers 23h30 à Paris), Bourgogne, Limousin, Auvergne, une partie de Rhône-Alpes puis toutes les régions du Nord et du Nord-est dans la nuit et la matinée suivante. Ensuite, le dégel est général mais la remontée des températures est très lente…



Blois sous la neige, avant le dégel généralisé... le 12 janvier 2010

 



Mercredi 20 janvier 2010 : Une perturbation arrive par l’ouest alors que l’air froid a eu de nouveau le temps de se réinstaller sur les régions du Nord et de l’Est. De la pluie verglaçante tombe sur la Haute-Normandie, la Picardie, l’IDF (mais pas Paris), une partie de la Champagne et de la Bourgogne ainsi que le Lyonnais. Il neige dans les vallée des Alpes (notamment Grenoble) alors que ce n’était pas prévu.



20 janvier 2010 : Les pluies verglaçantes dans l’Essonne

 



Du 25 janvier 2010 au 2 ou 4 février 2010 : 3EME VAGUE DE FROID


Le froid qui concernait depuis quelques jours le Benelux, l’Allemagne, les pays Scandinaves et toute la partie centrale et orientale de l’Europe, revient par les régions du Nord dans la soirée. Le 26 janvier 2010, les températures ont de la peine à dépasser 0°C sur les trois-quarts de la France (souvent 1/-1°C), et en soirée, une partie de la Basse Vallée du Rhône connaît des chutes de neige imprévues.
Le 27 janvier 2010, la matinée est très froide dans le Nord et le Nord-est avec des températures comprises entre -5 et -10°C.
Le 28 janvier 2010 : Le courant bascule au nord et l’air devient plus humide. Quelques faibles chutes de neige ont lieu entre Lyon et la Lorraine.
Le 29 janvier 2010 : Une perturbation très active traverse quasiment toute la France et provoque des chutes de neige en Champagne-Ardenne, Lorraine, Bourgogne, Franche-Comté et au sud de l’Alsace. La neige tient surtout au-dessus de 300m d’altitude.
Nuit du 29 au 30 janvier 2010 : A l’arrière de la perturbation, l’air froid d’altitude envahit la France par le Nord, et cette instabilité occasionne des averses de neige parfois fortes et imprévues (notamment de la Normandie au Centre ainsi que sur l’IDF). Il neige également sur le NPC et le Nord-est.



Neige imprévue dans le Loiret (photo Infoclimat)


31 janvier 2010 : La matinée est souvent très froide avec quelques pointes à -14°C à Aurillac et -11°C à Nevers. Des averses de neige très localisées et parfois fortes blanchissent une partie de la Côte d’Azur (entre St-Raphaël et Nice, notamment vers Mandelieu et Cannes).



Neige imprévue sur Cannes, le 31 janvier 2010


1er février 2010 : Une zone d’averses de neige descend sur la Normandie, l’IDF (loc. 1/2cm sous les plus fortes averses), la Champagne et surtout le quart Nord-est. Ces chutes de neige atteignent Lyon puis Grenoble en soirée. Il neige de manière assez conséquente à Lyon avec loc. 5/7cm le lendemain matin. D’autre part, la matinée est glaciale dans le Vercors… (plus froide que celle du 20 décembre) avec -23°C à Lans et -27°C à l’entrée des gorges du Méaudret sur Méaudre. De nombreuses voitures diesel n’ont pu démarrer lundi matin (source : meteo-alpes). A la Mure (38), la température descend à -26°C !!
2 février 2010 : Une nouvelle perturbation précédée de neige affecte un grand quart Nord-est. Il faut noter que depuis le début de la période de temps froid, on mesure localement 30cm de neige jusqu’à 200m d’altitude dans certains secteurs de Lorraine et d’Alsace (notamment au nord de ces régions).
4 février 2010 : A La Mure, la température passe de -16.9°C en début nuit (fort rayonnement lié au ciel clair) et atteint 10.7°C en journée sous le vent du sud, soit un écart de 27.6°C ! 

 



Du 9 au 17 février 2010 : 4EME VAGUE DE FROID DE LA SAISON !!


Ce mardi 9 février 2010 est marqué par le retour du froid, notamment sur les régions du Nord et de l’Est. Il neige entre St-Etienne, Lyon et le sud de l’Alsace, puis la neige gagne le Dauphiné en soirée. Une neige surprise tombe également sur l’IDF et l’Eure-et-Loir car l’arrivée d’air froid contraste avec l’îlot de chaleur Parisien, provoquant de la "neige industrielle” et même 1 à 2cm sur le 78 et le 28. En soirée, un vent glacial souffle sur le Bassin Parisien.
Le 10 février 2010 : Des averses de neige gagnent un bon tiers Nord de la France, jusqu’à la région Centre. Il neige sur Paris, Lille, Blois (pour ne citer que quelques exemples). La neige est plus abondante sur le Pas-de-Calais. Un nouveau refroidissement se produit en soirée par le nord et le nord-est.

Le 11 février 2010, il neige fortement dans la nuit le long des côtes de la Manche (notamment le 50, le 14 et le nord du 61 avec 15cm à Flers !). La neige gagne de nombreuses régions. Paris se réveille sous une fine couche supplémentaire. La neige atteint Biarritz, Nantes, le Poitou et surtout la Côte d’Azur (5 cm à Nice, 10 cm Cannes, 30 cm à Grasses !). Avec le vent, le ressenti est de l’ordre de -10 à -15°C sur les trois-quarts du pays. Les gelées s’étendent partout, sauf à la pointe du Cotentin et de la Bretagne, la région de Nice ainsi que le littoral de la Corse. 



Le 17 février 2010, une vague pluvieuse envahie toute la France et provoque des pluies verglaçantes sur le Centre, la Haute-Normandie, l’IDF (pas dans Paris), la Picardie, le NPC, la Champagne-Ardenne, la Lorraine, l’Alsace, la Bourgogne et l’extrême nord de Rhône-Alpes. Ces pluies sont accompagnées d’un dégel. 

 


15 février 2010 : Le château de Versailles dans la neige

 

La vague de froid de février 2010 - une du journal Aujourd'hui en France


 
Vague de froid de février 2010 : neige et désert blanc dans le Calvados !


11 février 2010 : La neige à Cannes (2eme fois en 10 jours !)

 



Le 20 février 2010 : Un nouveau rafraîchissement se produit mais il est passager et rien à voir avec une vague de froid. Des averses de neige ont lieu de la Bretagne (soirée du 19) aux régions de l’Est (en passant par l’IDF où l’on mesure jusqu’à 2cm sur le 78, le 91 et le 77).



20 février 2010 : Une averse de neige blanchie temporairement les rues de Saint-Arnoult-en-Yvelines (78)

 



Du 23 au 28 février 2010 : série de tempêtes…

Le mercredi 24 février 2010, un violent courant de sud-ouest balaye l’Europe Occidentale et des dépression plus ou moins creuse circulent rapidement près de la Manche. On relève 113 km/h sur l'Ile de Groix, 110 km/h à Belle-Ile, 105 km/h à Penmarch, 100 km/h à Poitiers et 90 km/h à Niort.
Vendredi 25 février 2010, la nuit et la matinée sont très venteuses du Poitou-Charentes au Bassin-Parisien. Les rafales dépassent 120 km/h près de l’Atlantique et se rapproche de 80/100 km/h dans les terres. Une ligne d’orages de grêle particulièrement soudaine et violente balaye le nord de l’Aquitaine dans la soirée du 24 février 2010.

 

TEMPÊTE MAJEURE XYNTHIA
Entre samedi 27 février 2010 au soir et dimanche 28 février 2010 à la mi-journée, la tempête Xynthia (plus violente que les autres) balaye les 3/4 du pays et provoque la mort de 47 personnes.
Cette tempête s’est montrée très meurtrière, notamment entre le littoral charentais et l’estuaire de la Loire., car elle s’est produite à une période de grands coefficients de marée, et la conjugaison de cet événement avec le passage de la tempête a créé un phénomène dit de "surcôte” (quand le niveau de la mer dépasse celui du niveau des terres) d’environ 1,5 m à La Rochelle (très rare). La puissance de la houle a défoncé des digues et noyé de nombreux lotissements abrités derrière (cf° l’ouragan Katrina en Louisane)... 53 personnes ont péri en France, dont 29 en Vendée et 12 en Charente-Maritime. Parallèlement, 1 000 maisons ont été endommagées en Vendée et 5 000 en Charente-Maritime.. Notez que la violence de cette tempête est liée au fait que de l’air très chaud en provenance du Maroc est remonté jusque chez nous. Il a fait 28°C à Solenzara (Corse) et environ 37°C au sud de la Tunisie !!

Plus de 500 exploitations (dont 192 en Vendée, correspondant à 12 000 hectares, et 350 en Charente-Maritime, couvrant plus de 40 000 hectares) ont été inondées lors de la submersion marine. Des kilomètres de digues ont été endommagés par la mer. Des infrastructures routières, portuaires, ferroviaires ont été détruites ou fortement endommagées. Plus de 500 000 personnes ont été sinistrées et le montant total des dégâts directement provoqués par la tempête Xynthia est évalué à plus de 2,5 milliards d’euros.

 

 

Évolution de la tempête Xynthia entre le 27 et le 28 février 2010 - sa trajectoire est un peu similaire à celle de la tempête du 15 octobre 1987 mais elle a circulé environ 200 km plus à l'est, touchant ainsi davantage de régions habitées.

 

Tempête Xynthia : Analyse météo du 28 février 2020 à minuit (au moment de l'impact sur les côtes françaises) cliquer ici >>>

 

Tempête Xynthia : trajectoire et surcôte

 

 

Tempête Xynthia : indice de sévérité et Rafales de vent enregistrées aux cours des samedi 27 et dimanche 28 février 2010

 

Carte des rafales de vent lors de la tempête Xynthia de la nuit du 27 au 28 février 2010

Liste des rafales de vent mesurées lors de la tempête Xynthia par départements et régions >>


Évolution de la pression atmosphérique à Paris entre le 23 février 2010 et le 1er mars 2010 (notamment lors du passage de la tempête Xynthia)

 

Tempête Xyntia de la nuit du 27 au 28 février 2010 : Évolution de la pression atmosphérique lors de la tempête…

 


Tempête Xyntia de la nuit du 27 au 28 février 2010 : Les inondations liées à la surcôte dans la lotissement de l’Aiguillon.

Tempête Xyntia de la nuit du 27 au 28 février 2010 : La mer a envahi les voies sur la ligne Rochefort-La Rochelle

 
Tempête Xyntia de la nuit du 27 au 28 février 2010 : Les dégâts de la mer déchaînée aux Sables-d’Olonne (Vendée)



Tempête Xyntia de la nuit du 27 au 28 février 2010 : Les dégâts liés au vent à Melun (77)
 

 


L’hiver 2009-2010 (décembre, janvier et février) est donc froid mais pas exceptionnel (le déficit thermique est de 1,2°C) - aussi froid que 2008-2009 mais plus froid que 2005-2006. C’est surtout l’hiver le plus neigeux depuis 1986-1987 car le froid est souvent associé à un temps perturbé. D’une manière générale, on est toutefois loin des records d’épaisseurs de neige.


A partir du 5 au 12 mars 2010 : 5eme vague de froid !!  De l’air de nouveau plus froid descend sur le pays et une 5eme vague de froid se produit sur quasiment toute la France. Le samedi 6 mars 2010, il neige dans tout le quart Nord-est (Paris n’est pas concerné).


Entre dimanche 7 et lundi 8 mars 2010, le froid déferle sur toute la France. Il neige dans le Sud et il tombe 15 cm à Montélimar et Carpentras, 20/30 cm vers Nîmes (localement jusqu’à 45 centimètres à l’est de la ville) et 20/30 cm dans le Roussillon…



Nîmes sous 45 cm de neige le 7 mars 2010 - Perpignan également enseveli sous la neige le 7 mars 2010 - 80 cm dans la plaine des Pyrénées-Orientales.



Frontignan et Montpellier sous la neige du 7 mars 2010

 


Montpellier lors de la neige du 7 mars 2010, au coin de la rue des citronniers et de la rue du Triolet - P DUBOIS

 



Dans la nuit du 8 au 9 mars 2010, la tempête de neige affecte surtout le Roussillon (40 cm à Perpignan et 30 cm à Argelès-sur- mer. On mesure également 27 cm à Saint-Rémy-en-Provence, 25 cm à Lavelanet, Alès et Arles, 15 cm à Montpellier et Béziers, 7 cm à Toulouse.


Après la tempête de neige de la nuit du 8 au 9 mars 2010, l’armée doit intervenir pour dégager les rues de Collioure (Pyrénées-Orientales)


Mardi 9 mars 2010 : La neige touche le littoral oriental de la Corse (80cm à Murato, vers 500m, en Haute-Corse et souvent une quinzaine de centimètres dès 500m).A noter par ailleurs d’importants dégâts sur la végétation, notamment les mimosas et les eucalyptus. Ces derniers, parfois hauts d’une dizaine de mètres, n’ont pas toujours résisté au poids de la neige. Dans la région de Bastia, seule la frange littorale a été épargnée par la neige. Il est tombé 70 cm à Murato (521 m), 40 cm dans les villages au-dessus de Bastia (300 m).



Col Saint-Georges (2A) - 750 m d’altitude - neige abondante du 7 mars 2010


Samedi 12 mars, les gelées sont encore presque généralisées et souvent très fortes avec quelques pointes à -10°C dans la plaine d’Alsace.

 

 


A partir du mercredi 16 mars 2010 : Retournement de situation… La douceur envahie le pays par le sud-ouest et le printemps arrive.

Le 17 mars 2010, il fait plus de 17°C sur les 3/4 de la France avec des pointes à 25°C sur le Pays-Basque.

Le 18 mars 2010, il fait jusqu’à 20°C à Paris.

Le 19 mars 2010 : 22°C à Bordeaux, 23°C à Vichy, 24°C à Grenoble.


La douceur exceptionnelle du 19 mars 2010

 

Climat et écarts à la normale des températures et des pluies en 2010

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don