12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Bilan de l'été 2018 : exceptionnellement chaud et orageux

dimanche 16 septembre 2018

Même si l'été calendaire n'est pas encore fini (il durera jusqu'au 22 septembre inclus), et que les températures n'ont rien d'automnales, l'été météorologique est quant à lui bel et bien terminé (période juin-juillet-août). L'heure d'établir un bilan définitif d'une saison marquée notamment par des épisodes caniculaires, mais également par les orages !

 

TEMPERATURES :

Avec une anomalie à l'échelle nationale de +2.0°C, cet été 2018 est tout simplement le 2e plus chaud jamais observé en métropole depuis le début des relevés, derrière l'historique été 2003 (+3.2°C) et devant l'été 2017 lui aussi très chaud (+1.5°C). En certains secteurs notamment dans les Hauts-de-France et le Grand-Est, cet été est même devenu le plus chaud jamais observé, du même acabit que 2003.

Même si quelques records, parfois absolus tous mois confondus ont été battus (exemple à Lille avec une maximale de 37.6°C le 27 juillet, et à Perpignan avec une minimale de 30.3°C le 4 août), cet été n'a pas été marqué par des pics de chaleurs exceptionnels, mais plutôt par la durée interminable de ces fortes chaleurs. Des températures quasi-continuellement au dessus des normales durant l'intégralité des 3 mois, illustrées par des canicules durables (>>). A Paris-Montsouris, un record du nombre de journées de chaleur (>25°C) devrait être battu dès ce mardi, pour une station pourtant centenaire (>>).

Image d'illustration pour Bilan de l'été 2018 : exceptionnellement chaud et orageux

Image d'illustration pour Bilan de l'été 2018 : exceptionnellement chaud et orageux

 

PRECIPITATIONS :

Homogénéisé à l'ensemble du pays, les précipitations ont été très légèrement déficitaires, de l'ordre de 10%. Toutefois, la réalité est nettement plus contrastée, la faute aux très nombreux orages du mois de juin, ainsi qu'aux orages quotidiens sur les massifs. En terme de bilan, cet été 2018 est l'un des plus orageux de ces 20 dernières années (plus de 463 000 impacts de foudre).

On note d'ailleurs un excédent notable de pluie près des Pyrénées, dans le quart Sud-Est ainsi qu'en Pays de la Loire. A l'inverse, le temps a été beaucoup plus sec dans l'Est et surtout le Nord-Est de la France, de quoi accroitre la sécheresse dans ces régions (>>).

Image d'illustration pour Bilan de l'été 2018 : exceptionnellement chaud et orageux

Image d'illustration pour Bilan de l'été 2018 : exceptionnellement chaud et orageux

ENSOLEILLEMENT :

Le soleil a été globalement omniprésent durant cet été, avec un excédent compris entre 10 et 15%. Des records ont été battus sur le quart Nord-Est, avec un excédent atteignant 30% sur les Ardennes. Un ensoleillement plus conforme aux normes voire légèrement déficitaire près des Pyrénées et en Provence, concordant avec les pluies et orages observés durant la saison.

Image d'illustration pour Bilan de l'été 2018 : exceptionnellement chaud et orageux

Cartes : Météo-France

Image d'illustration pour Bilan de l'été 2018 : exceptionnellement chaud et orageux