12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Canicule d'août 2020 : un épisode historique pour le nord

jeudi 13 août 2020

Après une semaine de températures excessivement élevées sur la France, la canicule touche à sa fin. Pour le nord du pays, cet épisode d'août 2020 restera dans les annales de la météorologie.

 

Une canicule historique au nord

 

Si cet épisode de canicule fut d'intensité modérée pour le sud de la France, il fut hors normes dans le nord du pays où l'alerte rouge a été déclenchée par Météo France.

 

Image d'illustration pour Canicule d'août 2020 : un épisode historique pour le nord

Vigilance en vigueur le dimanche 9 août 2020, au plus fort de l'épisode de canicule - Météo France

 

Au plus fort de l'épisode, plus des trois quarts de la France se sont retrouvés en alerte à la canicule. 54 départements français étaient placés en niveau orange, de Midi-Pyrénées jusqu'au nord-est. Fait plus impressionnant, les 15 départements de la Haute-Normandie, des Hauts-de-France et de l'Île-de-France ont été placés en vigilance de niveau ROUGE dès le vendredi 7 août et jusqu'au mardi 11 août.

 

Pour appuyer l'alerte rouge, les services de Météo France s'appuyaient sur deux facteurs aggravants : un pic de pollution à l'ozone important sur le nord du territoire et le contexte sanitaire actuel avec la crise liée au covid-19 - facteurs pouvant accentuer la surmortalité.

 

Image d'illustration pour Canicule d'août 2020 : un épisode historique pour le nord

Période de retour d'une canicule équivalente à celle que nous venons de vivre - via Météo France

 

Si pour les deux tiers sud de la France, cet épisode de canicule fut important mais pas exceptionnel, il s'est montré tout à fait remarquable sur les régions septentrionales. Comme le montre la carte ci-dessus, la période de retour d'une telle canicule dépasse parfois les 50 ans. C'est surtout le cas dans les Hauts-de-France où il s'agit pour de nombreuses stations de la canicule la plus importante depuis le début des relevés !

 

Image d'illustration pour Canicule d'août 2020 : un épisode historique pour le nord

Température moyenne de la semaine la plus chaude de chaque été à Lille de 1945 à 2020 - via Météo France

Image d'illustration pour Canicule d'août 2020 : un épisode historique pour le nord

Comparaison de la température moyenne sur le nord du 6 au 12 août en 2020 et en 2003 - via Météo France

 

La comparaison des cartes ci-dessus témoigne du fait que la semaine du 6 au 12 août de la canicule de 2003 a été dépassée par celle du 6 au 12 août 2020 sur l'extrême nord de la France, principalement sur les départements de la Somme, du Nord et du Pas-de-Calais où cet épisode peut être qualifié d'historique. Ce n'est pas le cas un peu plus au sud où la canicule de 2003 fut bien plus intense en Île-de-France.

 

L'exemple de Lille est sans doute le plus éloquent. Placée en alerte rouge, la région avait de bonnes raisons de l'être. Pour la station de Lille-Lesquin, les seuils de canicule nocturne (18°C) et diurne (33°C) ont été dépassés durant 7 jours et 7 nuits consécutives, du jamais vu pour la station ! Sur les 7 jours de canicule, la température moyenne de Lille atteint 27,4°C, un degré de plus que la moyenne de la semaine la plus chaude de la canicule de 2003 !

 

Max. du 6/8 au 12/8 : 33,5°C - 35,4°C - 37,1°C - 36,2°C - 34,8°C - 34,8°C - 34,5°C

Min. du 7/8 au 13/8 : 18,0°C - 19,2°C - 23,0°C - 21,8°C - 21,6°C - 20,7°C - 19,9°C

 

 

Un épisode durable et étendu

 

Cette canicule d'août 2020 aura été marquante par son caractère durable et étendu à de nombreuses régions. Elle aura aussi eu raison d'un certain nombre de records de chaleur, diurnes et nocturnes.

 

Image d'illustration pour Canicule d'août 2020 : un épisode historique pour le nord

Températures maximales des jeudi 6 et vendredi 7 août 2020 - Météo Villes

 

- L'épisode de canicule a véritablement débuté en journée du jeudi 6 août 2020 avec une envolée généralisée des températures par rapport à la première partie de la semaine. La barre des 35°C était alors atteinte et dépassée du sud-ouest jusqu'au Centre. On relève des pointes de 37 à 38°C dans le sud-ouest : 37,2°C à Mont-de-Marsan (40), 37,4°C à Albi (82), 38,1°C à Saintes (17), 38,5°C à Cazaux (33) et jusqu'à 38,9°C à Argentat (19).

 

- L'accentuation et la généralisation de l'épisode de canicule est intervenue en journée du vendredi 7 août. Les 35°C étaient alors atteints et dépassés sur les 2/3 du territoire français avec des pointes de 40 à 42°C dans le sud-ouest !

La station de Belis dans les Landes atteindra 41,9°C ! Un record absolu de chaleur est battu à Tusson en Charente avec une maximale de 41,0°C. On notera plusieurs records mensuels dans l'ouest : 39,8°C à Cognac (16), 39,6°C à Nantes (44), 38,7°C à Angers (49), 38,2°C à Laval (53), 33,4°C à Cherbourg (50).

 

Image d'illustration pour Canicule d'août 2020 : un épisode historique pour le nord

Températures maximales des samedi 8 et dimanche 9 août 2020 - Météo Villes

 

- La journée du samedi 8 août a marquée une petite baisse des températures sur le flanc ouest du pays, en lien avec un air légèrement plus océanique. En revanche, la chaleur s'est accentuée dans l'est, le centre et le nord de la France. La ville de Lille (59) a battu son record pour un mois d'août avec 37,1°C (même chose à Bruxelles avec 35,9°C) !

On relevait jusqu'à 38,7°C à Orléans (45) & Auxerre (89), 38,6°C à Chartres (28), 38,2°C à Vichy (03), 37,9°C à Lyon et 37,8°C à Paris (75). Sur les stations du réseau secondaire, on note des valeurs remarquables de 40,6°C à Nemours (77) ou encore 40,4°C à Saint-Benoît-sur-Loire (45) !

 

- Le dimanche 9 août est resté bouillant sur une grande partie du territoire. Ce fut au tour des stations de Creil (60) avec 39,3°C et de Rouen (76) avec 38,4°C de battre leurs records mensuels. Ce 9 août fut le jour le plus chaude de la canicule à Paris avec 39,1°C !

On notait ce jour là jusqu'à 38,7°C à Auxerre (89) & Troyes (10), 38,6°C à Albi (81), 38,4°C à Saint-Dizier (52) ou encore 38,2°C à Toulouse (31). Sur les stations du réseau secondaire, on a enregistré 40,4°C à Saint-Maur-des-Fossés (94), 40,2°C à Joigny (89) ou encore 39,6°C à Fontainebleau (77) !

 

Image d'illustration pour Canicule d'août 2020 : un épisode historique pour le nord

Températures maximales des lundi 10 et mardi 11 août 2020 - Météo Villes

 

- La canicule a légèrement baissé en intensité en journée du lundi 10 août. Néanmoins, les maximales sont restées comprises entre 34 et 37°C sur les trois quarts du territoire. Le mercure a atteint 37,5°C à Lyon (69) & Albi (81), 36,7°C à Brive (19) ou encore 35,8°C à Nancy (54) & Metz (57). Sur le réseau secondaire, on relevait jusqu'à 39,4°C à Saint-Martin-d'Hères (38), la journée la plus chaude de l'épisode en région grenobloise.

 

- Les températures maximales ont de nouveau enregistré une petite hausse en journée du mardi 11 août, comprises entre 34 et 38°C sur les trois quarts du pays. On mesurait 38,3°C à Brive (19), 37,4°C à Lyon (69), 37,3°C à Albi (81), 36,9°C à Troyes (10) & Auxerre (89), 36,8°C à Paris (75) ou encore 36,7°C à Metz. Sur le réseau secondaire, on notait jusqu'à 39,1°C à Argentat (19).

 

Image d'illustration pour Canicule d'août 2020 : un épisode historique pour le nord

Températures maximales des mercredi 12 et jeudi 13 août 2020 - Météo Villes

 

- Alors qu'une vague orageuse s'installait sur l'ouest, la canicule se prolongeait en journée du mercredi 12 août sur toutes les régions du nord et de l'est où les maximales atteignaient 33 à 36°C en moyenne. On relevait jusqu'à 36,4°C à Paris (75), 36,2°C à Orly (91) & Auxerre (89), 35,9°C à Troyes (10), 35,8°C à Dijon (21) ou encore 35,7°C à Metz (57). Sur le réseau secondaire, la station de Saint-Maur-des-Fossés (94) affichait 38°C.

 

- Après une nuit encore excessivement douce, l'épisode de canicule s'est enfin achevé en après-midi du jeudi 13 août malgré le maintien d'une chaleur encore forte sur l'extrême nord et le flanc est de la France (encore 31°C à Lille & Lyon, 33°C à Metz).

 

 

Une chaleur nocturne record au nord

 

Indissociables de la canicule, les nuits très douces à chaudes ont concerné une grande partie de la France tout au long de l'épisode avec de nombreux records à la clé.

 

Image d'illustration pour Canicule d'août 2020 : un épisode historique pour le nord

Températures minimales des dimanche 9 et lundi 10 août 2020 - Météo Villes

 

Sur une grande partie des villes françaises, les températures minimales nocturnes sont restées comprises entre 18 et 22 degrés de manière quotidienne, ne descendant pas sous 23 à 25°C dans certaines agglomérations lors des nuits les plus chaudes de l'épisode.

 

À Paris, la nuit du dimanche 9 août fut remarquable avec une valeur minimale de 24,3°C au parc Montsouris mais 26,5°C au plus bas à la station de Saint-Germain-des-Prés (qui est d'ailleurs restée constamment au dessus des 25°C du samedi 8 au mardi 11 août inclus) !

 

Quelques records nocturnes observés au cours de l'épisode :

  • 25,2°C à Boulogne-sur-Mer (62) le 8 août 2020
  • 25,1°C à Pré-en-Prail (53) le 8 août 2020
  • 23,6°C à Roubaix (59) le 9 août 2020
  • 23,0°C à Lille (59) le 9 août 2020
  • 22,4°C à Saint-Gatien-des-Bois (14) le 8 août 2020
  • 22,2°C à Alençon (61) le 8 août 2020
  • 21,7°C à Saint-Quentin (02) le 9 août 2020
  • 21,4°C à Beauvais (60) le 9 août 2020
  • 21,2°C à Amiens (80) le 9 août 2020

 

Image d'illustration pour Canicule d'août 2020 : un épisode historique pour le nordImage d'illustration pour Canicule d'août 2020 : un épisode historique pour le nord