12 résultats
Chargement

Canicule et sécheresse : ce n'est pas terminé !

samedi 23 juillet 2022

Une journée de dimanche de nouveau très chaude sur la France :

 

Les températures ont accusé une baisse ces derniers jours sur de nombreuses régions, notamment sur le Nord et l'Ouest où l'influence océanique plus instable a permis de retrouver un air bien plus respirable. Seul le Sud-Est du pays a conservé des températures caniculaires durant une grande majorité de la semaine et une vigilance orange reste d'ailleurs d'actualité sur 13 départements pour des températures trop élevées de jour comme de nuit.

 

Carte de vigilance du samedi 23 juillet 2022 à 06h – Météo-France

 

Toutefois, la chaleur va de nouveau s'accentuer sur de nombreuses régions ce dimanche. Après un petit intermède plus instable, une nouvelle dorsale anticyclonique s'étend en effet par l'Atlantique, apportant un nouvel afflux d'air très chaud en altitude par le Sud-Ouest sur une large partie de la France.

 



Situation atmosphérique sur l'Ouest de l'Europe pour le dimanche 24 juillet – ECMWF

 

 

En conséquence, les températures s'annoncent de nouveau caniculaires sur de nombreuses régions ce dimanche avec un net regain de chaleur au Sud comme au Nord. Les températures vont en effet de nouveau dépasser les 30-32°C sur les ¾ de la France avec des pointes à plus de 36-38°C entre l'Aquitaine et l'Occitanie et parfois près de 40°C entre la Vallée du Rhône et la Provence. La hausse s'annonce d'ailleurs marquée entre l'Ouest et le Nord avec souvent 5 à 7°C de plus au niveau des maximales par rapport à la veille.

 

Évolution des températures maximales entre samedi 23 et dimanche 24 juillet 2022 – Météo-Villes

 

 

Rien à voir cela dit avec la canicule du début de semaine avec des valeurs se montrant bien moins extrêmes mais tout de même particulièrement chaudes sur de nombreuses régions, notamment au Sud.

 

 

Un coup de chaleur temporaire au Nord et à l'Ouest mais une chaleur durable sur le Sud-Est :

 

Ce coup de chaud s'annonce cependant de courte durée entre l'Ouest et le Nord de la France. Dès ce lundi, de l'air océanique plus frais en altitude va en effet s'étendre sur ces régions par le Nord-Ouest en marge d'une zone dépressionnaire sur la mer du Nord, induisant de ce fait une nouvelle baisse des températures et des maximales perdant souvent plus de 5°C par rapport à ce dimanche. La chaleur persistera toutefois sur une large partie Est du pays lundi avant d'être repoussée plus franchement vers le Sud-Est mardi.

 

Animation des températures à 850 hPa entre le samedi 23 et le mercredi 27 juillet 2022 sur l'Ouest de l'Europe – Modèle GFS via WX CHARTS

 

 

Ainsi, les températures devraient retrouver des niveaux bien plus raisonnables dès le début de semaine sur une large partie Nord et Ouest de la France, en témoignent l'évolution des températures pour Paris et Bordeaux dans les prochains jours avec un coup de chaud temporaire pour dimanche puis une baisse des températures et des maximales retrouvant des niveaux de saison voire légèrement au-dessus pour la suite de la semaine. Des incertitudes persistent toutefois concernant le regain de chaleur envisagé pour la fin de semaine prochaine. 

 

 

Evolution des températures pour les 8 prochains jours à Paris et Bordeaux – Météo-Villes

 

 

A l'inverse, le coup de chaleur se montre un peu plus durable et la baisse moins marquée sur l'Est comme le montre le diagramme de Grenoble. Cette baisse des températures n'intervient d'ailleurs quasiment pas sur le Sud-Est où la chaleur caniculaire persiste maintenant depuis plusieurs semaines.

 

 

Evolution des températures pour les 8 prochains jours à Grenoble et Montpellier – Météo-Villes

 

 

Cette chaleur se montre en effet particulièrement durable et pénible sur une large partie Sud-Est de la France. Si le reste du pays entrevoit en effet des journées plus respirables entrecoupées de coup de chauds parfois marqués, les températures restent très élevées près de la Méditerranée depuis maintenant plusieurs semaines.


A Nîmes, les maximales observent un excédent de quasiment 5°C par rapport à la normale sur le mois de juillet 2022. Au 22 juillet, on comptabilise en effet 22 jours de fortes chaleurs (>30°C), 14 jours de très fortes chaleurs (>35°C) et 1 jour de chaleur extrême (>40°C).

 

Températures maximales et écarts aux normales en juillet 2022 à Nîmes-Courbessac – Via infoclimat.fr

 

 

Du côté de Nice, si la chaleur est un peu plus tempérée par la méditerranée durant la journée, les nuits se montrent particulièrement difficiles depuis le début du mois. Au 23 juillet, on a en effet pu relever 23 nuits tropicales (minimale supérieure à 20°C) et 5 nuits où les températures ne sont pas descendues sous les 25°C. Il est également important de relever que la température n'est pas descendue sous les 22°C depuis le 2 juillet sur cette station et sous les 20°C seulement deux fois depuis le 3 juin dernier (19.4°C le 9 et le 29 juin) !

 


Evolution des températures minimales et maximales à Nice – Côte d'Azur en juillet 2022 – Via infoclimat.fr

 

 

La tendance reste chaude à très chaude sur ces régions et aucun signe de fraîcheur n'est en vue durant la première décade d'août, une chaleur qui se montre donc marquée et exceptionnellement durable sur le Sud-Est du pays. Plus au Nord et à l'Ouest, les coups de chaud se montrent également intense à l'image des canicules exceptionnelles de juin et juillet dernier mais sont tout de même suivis de périodes temporairement plus respirables à l'image de la semaine prochaine.

 

 

Un temps trop sec et une sécheresse s'accentuant sur la France :

 

Si quelques orages ont été observés ces derniers jours le mois de juillet 2022 se montre particulièrement sec et chaud sur la grande majorité de la France. Les cumuls sont en effet restés très disparates sous ces quelques orages avec un maximum observé près du Limousin, des Pyrénées ou des reliefs de l'Est. Ailleurs, ce mois de juillet est anormalement sec avec par exemple seulement 8,6mm à Paris-Montsouris (moyenne de 59,4mm), 5mm à Lille (moyenne de 41,5mm), 0,8mm à Bordeaux (moyenne de 41,2mm) ou encore 0mm à Marignane (moyenne de 10,8mm).

 

Cumuls de pluie au 23 juillet et moyennes mensuelles sur la France – Fond de carte : meteo60.fr, modifié par Météo-Villes

 

 

Ainsi, avec ce mois de juillet particulièrement sec, la sécheresse s'est nettement accentuée sur une grande partie de la France et devrait continuer de s'accentuer d'ici la fin du mois en l'absence de perturbations durables et organisées.

 

Evolution de l'intensité de la sécheresse (profondeur 0-100cm) sur la France entre le 23 et le 31 juillet 2022 – via Windy.com

 

 

Au 23 juillet, 81 départements sont concernés par un arrêté de restriction d'eau et de nombreux secteurs du Centre-Ouest, du Sud-Ouest et du Sud-Est sont en crise avec un manque d'eau de plus en plus présent.

 

Restrictions d'eau sur la France au 23 juillet 2022 – Propluvia

 

 

La situation ne semble donc pas vouloir évoluer favorablement en terme de sécheresse sur notre pays. La dynamique reste en effet durablement sèche depuis plusieurs mois (excepté un mois de juin localement bien pluvieux en raison d'une forte instabilité) et les fortes chaleurs à répétition accentuent encore et toujours la sécheresse des sols et de la végétation sur de nombreuses régions de France.

 

La région parisienne observe des sols et une végétation particulièrement secs cet été comparé à l'année dernière - Copernicus

 

 

D'ici la fin de l'été une large partie du pays devrait être concernée par une sécheresse marquée, si ce n'est pas déjà le cas actuellement. 

 

Risque de sécheresse d'ici la fin de l'été 2022 sur la France - AFP

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don