12 résultats
Chargement

Chaleur et incendies en Europe, froid en Australie, l'actualité météo dans le monde en ce 22 juillet 2022

vendredi 22 juillet 2022

 

Europe :

 

L'Ouest de l'Europe a été concerné ces derniers jours par une vague de chaleur exceptionnelle. Si la France fut très touchée, les pays limitrophes ont également pu observer des températures parfois inédites.

 

Ce fut d'abord l'Espagne et le Portugal qui furent touchés par des températures anormalement élevées. A la mi-juillet, de nombreux records mensuels et absolus de chaleur ont été battus sur la péninsule ibérique mais c'est au Portugal qu'il a fait le plus chaud avec une maximale de 47°C à Pinhão le 14 juillet, battant les 46.5°C d'Amareleja le 23 juillet 1995 (valeur à confirmer car possible surchauffe de la station).

 

Températures maximales sur le Portugal le 14 juillet 2022 – IPMA

 

 

Cette chaleur s'est ensuite décalée plus au Nord-Est, touchant donc la France mais également les îles britanniques. Sur ces secteurs, la chaleur fut également exceptionnelle entre le 18 et le 19 juillet notamment.

Le 18 juillet, un nouveau record de chaleur absolu a été enregistré au Pays de Galles avec jusqu'à 37,1°C à Hawarden, battant largement l'ancien record de 35,2°C du 2 août 1990 sur cette même station. Jusqu'à 37,9°C ont également été relevés le même jour sur l'île de Jersey, un nouveau record absolu territorial également, battant les 36°C du 23 juillet 2019.

 

Températures maximales relevées sur le Royaume-Uni le 18 juillet 2022 – MetOffice

 

Notons également jusqu'à 38,1°C à Santon Downham en Angleterre, à seulement 0,6°C du record absolu national alors que la chaleur était prévue bien plus intense pour le lendemain.

 

Les températures furent en effet particulièrement élevées le19 juillet sur l'Angleterre et l'Ecosse. Déjà durant la nuit, la température n'est pas descendue sous 25,9°C à Emley Moor en Angleterre, pulvérisant l'ancien record de 23,9°C à Brighton en août 1990. C'est néanmoins durant la journée qu'une chaleur inédite s'est produite sur le pays.


Auparavant, jamais les 40°C n'avaient été atteints sur le Royaume-Uni et cette valeur fut dépassée sur plusieurs secteurs dans l'après-midi du 19 juillet. On a en effet pu relever jusqu'à 40,3°C à Coningsby ce jour, une maximale exceptionnelle qui établi un nouveau record absolu anglais, devant les 38,7°C à Cambridge du 25 juillet 2019. L'Ecosse a également observé un nouveau record absolu national avec une maximale de 35,1°C à Floors Castle.

 



Résumé des nouveaux records de chaleur établis au Royaume-Uni pendant la canicule de la mi-juillet 2022 – MetOffice

 

 

Le lendemain, c'est du côté de l'Allemagne que plus de 100 records absolus ont été battus. On a en effet pu relever jusqu'à 40,3°C à Bad Mergentheim et un exceptionnel 40,1°C à Hambourg (53°N), battant largement l'ancien record de 37°C de la ville en août 1992.

 

Températures maximales relevées le 20 juillet 2022 en Allemagne – dwd.de

 

 

Enfin, le 21 juillet, la bulle de chaleur exceptionnelle s'est décalée vers le Sud de la Scandinavie avec de nombreux records cette fois-ci battus en Suède. On a en effet pu relever jusqu'à 37,2°C à Målilla sur le Sud du pays, un nouveau record mensuel pour le secteur et un possible record absolu national (record de 38°C en juin 1947 sur cette même station faisant débat en raison de la précision des mesures de l'époque).

 

Températures maximales relevées sur la Suède le 21 juillet 2022 – smhi.se

 

 

Avec cette chaleur caniculaire et un temps exceptionnellement sec sur une large partie de l'Europe, les incendies se montrent particulièrement nombreux et parfois dévastateurs ces derniers jours. Que ce soit au Portugal, en Espagne, en Italie ou en Croatie, de nombreux feux de forêt très étendus se produisent ces derniers jours, engendrant l'évacuation de plusieurs dizaines de milliers de personnes et provoquant plusieurs victimes parmi les civils et les services de secours.

 

Image satellite d'un virulent incendie de forêt le 13 juillet à Las Batuecas-Sierra de Francia en Espagne avec Pyrrocumulus – Copernicus

 

Le Sud de l'Europe n'est néanmoins pas la seule région concernée par des incendies inhabituellement virulents. Après une journée de chaleur exceptionnelle le 19 juillet, plusieurs feux se sont déclenchés jusqu'en Angleterre dont l'un d'entre eux près de Wennington dans la banlieue de Londres, détruisant plusieurs bâtiments et maisons et obligeant de nombreux habitants à évacuer leur habitation.

 

Important incendie à l'Est de Londres le 19 juillet 2022 – Via SkyNews

 

 

Cette année 2022 est particulièrement active sur le continent européen au niveau des incendies avec de nombreux pays voyant une surface brûlée très au-dessus de la moyenne. C'est le cas par exemple de l'Espagne où la superficie des incendies atteint 6 fois la moyenne 2006-2021, un chiffre très similaire à la France (5.8 fois). C'est néanmoins entre la Hongrie et l'Allemagne que la surface de végétation brûlée est la plus anormalement élevée cette année. 

 



Comparaison de la superficie brûlée en 2022 sur 11 pays d'Europe et écart à la moyenne 2006-2021 - Le Monde

 

 

En marge de cette chaleur exceptionnelle et de ces incendies, une petite goutte froide a également entraîné la formation de violents orages de grêle le 20 juillet dernier entre l'Est de la France, la Suisse et le Sud de l'Allemagne. Les grêlons ont par endroit dépassé les 7-8cm de diamètre et engendré de nombreux dégâts.

 

Violent orage de grêle sur le lac de Thoune en Suisse le 20 juillet 2022 – Via Twitter @jasi91362366

 

 

 

Amérique :

 

Une vague de chaleur exceptionnelle concerne également le Nord du Canada depuis plusieurs jours. Le 16 juillet, la station de Nunavut, la plus au Nord du Canada a relevé une température de 20°C, soit la 3ème température la plus élevée jamais observée sur ce secteur.

 

Classement des journées les plus chaudes à Nunavut au Canada – Via Twitter @Pat_wx

 

 

Deux jours plus tôt, de nombreux records de chaleur avaient déjà été battus sur le Nord du pays.

 



Records de chaleur battus sur le Nord du Canada le 14 juillet 2022 - Via Twitter @Pat_wx

 

 

La chaleur s'est également manifestée quelques jours plus tard du côté du Québec. Dans la nuit du 20 au 21 juillet, les températures minimales sont restées très élevées sur la région avec pas moins de 26,6°C à Granby, l'une des températures minimales les plus élevées jamais recensées sur le secteur.

 

Températures minimales relevées dans la nuit du 20 au 21 juillet 2022 - ECCC Weather Quebec

 

 

A l'inverse, après un début juillet particulièrement chaud, le Nord-Est du Canada a observé une chute importante des températures et des records de fraîcheur ont été battus à la mi-juillet.

 

Températures maximales anormalement basses le 14 juillet sur le Nord-Est du Canada - Via Twitter @Pat_wx

 

 

La chaleur est également intense sur les Etats-Unis depuis plusieurs jours avec des températures dépassant les 40°C entre le Texas et l'Oklahoma notamment. De nombreux avis de chaleur excessive sont en cours cette semaine sur ces secteurs et la chaleur pourrait perdurer jusqu'à la fin du mois.

 

Températures maximales et alertes de chaleur excessive pour le 19 juillet sur l'Oklahoma et le Nord du Texas - NWS

 

 

Plus à l'Ouest, la Monsoon se montre très active cette année sur le Sud-Ouest des Etats-Unis avec une succession d'orages parfois violents et très pluvieux, notamment entre Arizona, Nouveau-Mexique et Utah.

 

Violent orage au-dessus des Superstition Mountains (Arizona) le 16 juillet dernierMike Olbinsky

 

 

Ces orages quasi-quotidiens sont provoqués par l'afflux d'air plus humide en cette saison par le Golfe du Mexique remontant sur les déserts du Sud-Ouest des Etats-Unis et engendrant un net regain d'instabilité sur des secteurs d'habitude arrides. 

 

Situation atmosphérique provoquant la Monsoon sur le Sud-Ouest des Etats-Unis – Spectrum News

 

 

Sur le Sud du continent américain, le contraste de températures se montre très important. Alors que la chaleur est excessive pour la saison et que l'on dépasse les 35-38°C près du Paraguay et du Nord de l'Argentine, les gelées sont fréquentes et parfois fortes sur le Sud du pays et notamment en Terre de Feu avec des températures très en-dessous des normales.

 

Anomalies de températures sur le Sud du continent américain ce 22 juillet 2022 – TropicalTidBits

 

 

Afrique :

 

Comme du côté de l'Europe, la chaleur est particulièrement marquée depuis de nombreux jours sur le Nord du continent africain. Le 9 juillet, on relevait jusqu'à 48,3°C à Essaouira au Maroc, un record pour le secteur alors que le port de la ville ne relevait que 23,9°C à seulement quelques kilomètres de là.

Dans le Nord du pays, de très importants incendies se sont déclenchés sous l'air sec et la chaleur excessive, brûlant plusieurs milliers d'hectares de forêts et plusieurs habitations, notamment dans la Province de Taza.

 



Dégâts suite au passage du front de flammes près de Tetouan au Maroc le 18 juillet 2022 – via Aujourdhui.ma

 

Plusieurs victimes ont été signalées suite à ces incendies dévastateurs. Si les plus importants sont aujourd'hui maîtrisés, le risque de feu de forêt reste très marqué dans les prochains jours sur le secteur.

 

 

Asie :

 

Comme pour de nombreuses régions du Monde, la chaleur domine l'actualité sur le Centre de l'Asie, se montrant durable et intense. Au Kazakhstan, plusieurs stations ont battu leur précédent record absolu ces derniers jours avec par exemple 45,2°C à Kazalinsk le 20 juillet, battant les 44,5°C du 11 juillet 1983.
 

 

Températures maximales relevées le 20 juillet sur l'Asie-Centrale – Carte : Ogimet et infos via Twitter @EkMeteo

 

Ces températures anormales sont présentes jusqu'aux plus hautes altitudes du globe. Sur le Mont Everest, une maximale impressionnante de -1,4°C à été relevée à 7945m d'altitude, la plus haute valeur mesurée sur la station qui établit probablement un record mondial à cette altitude.

 



Emplacement des stations automatiques installées sur le Mont Everest – National Geographic

 

 

Sur l'Est du continent, la vague de chaleur exceptionnelle perdurant maintenant depuis plusieurs semaines persiste encore et toujours. Si la Chine continue d'observer des températures exceptionnelles, la chaleur s'est également propagée jusqu'à Taïwan où un nouveau record absolu national (non-officiel) a été observé le 21 juillet dernier. On a en effet pu relever jusqu'à 40.7°C à Yuli, battant officieusement le record national de 40.2°C à Taitung du 9 mai 2004.

La station pourrait toutefois observer une surchauffe de par son emplacement, ce qui n’enlève en rien l'aspect exceptionnel de cette vague de chaleur sur le pays.

 

Températures maximales observées à Taïwan ce 21 juillet 2021 – Via Twitter @EkMeteo

 

 

D'importantes inondations ont été observées ces derniers jours dans la province de Gujarat dans l'Ouest de l'Inde suite à de très fortes précipitations. De nombreuses personnes ont été affectées et priées d'évacuer leur domicile en raison de la montée des eaux et plusieurs centaines d'animaux ont péri dans un refuge de la région de Navsari.

 

Inondations dans la région de Gujarat à la mi-juillet 2022 – Via IndianExpress

 

 

Océanie :

 

Si la chaleur fait l'actualité sur la majorité du globe, c'est au contraire le froid qui se montre marqué en ce mois de juillet sur l'Australie. Depuis plusieurs semaines, le pays est en effet en proie à des températures situées largement sous les normales, notamment entre l'Est et le Nord.

 

Les gelées sont en effet fréquentes dans l'intérieur du Queensland et de la Nouvelle-Galles-du-Sud depuis le début du mois et se montrent parfois marquées. Le 15 juillet, la station de Hillston airport en (Nouvelle-Galles-du-Sud) a battu son record absolu de froid avec une minimale de -6°C, battant largement l'ancien record de -4,6°C du 3 août 2014.

 

Températures minimales relevées sur la Nouvelle-Galles-du-Sud le 15 juillet 2022 – Carte : Ogimet et infos via Twitter @EkMeteo

 

 

Outre les températures basses, ce sont également les précipitations qui se montrent importantes. La station de l'observatoire de Sydney a battu dès le 14 juillet son record de précipitations pour un mois de juillet avec un cumul de 342,2mm, battant les 336,1mm de juillet 1950. C'est la seconde fois cette année qu'un record de pluviométrie mensuel est battu sur le secteur après un mois de mars déjà record.

 


Quantités de précipitations du 1er au 14 juillet 2022 en Nouvelle-Galles-du-Sud
- BOM

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don