12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Évasion : le climat de la Réunion

mercredi 18 novembre 2020

En ces temps de confinement, nous vous proposons un voyage virtuel vers la Réunion. Ce département français situé dans l'océan Indien possède un climat bien particulier.

 

Les températures à la Réunion

 

Située dans l'océan Indien à plus de 9000 kilomètres de la métropole, la Réunion bénéficie d'un climat doux à chaud tout au long de l'année.

 

Tableau des normales climatiques à Saint-Denis de la Réunion - via Infoclimat

Températures annuelles moyennes à la Réunion - via Météo France

 

Le climat réunionnais a de quoi faire rêver ceux qui aiment les températures estivales. Toutes les plaines côtières bénéficient de températures très douces à chaudes tout au long de l'année avec une température moyenne à l'année qui varie généralement entre 24 et 26°C. À Saint-Denis, cette moyenne annuelle est de 24,2°C. À titre de comparaison, elle est de 12,4°C à Paris et de 15,4°C à Marseille. Sur les côtes réunionnaises, le froid n'existe pas vraiment. À Saint-Denis, le record de fraîcheur est de 12,8°C (le 25 août 1991).

 

En revanche, les températures sont sensiblement moins élevées sur le relief de l'intérieur de l'île. À l'année, les températures moyennes sont de 10 à 14°C en général sur les zones situées à plus de 1500 mètres. Ainsi, des températures négatives peuvent être observées sur les sommets. Il neige en moyenne tous les 3 ans au Piton de la Fournaise (qui culmine à 2632 mètres d'altitude).

 

 

Amplitudes thermiques à Gillot (aéroport) au cours des saisons fraîche et chaude - via Météo France / Météo Villes

 

Il est important de préciser que si les températures sont élevées tout au long de l'année, elles le sont un peu plus durant l'été austral (de novembre à avril) qu'entre les mois de mai et d'octobre. Ces saisons sont appelées "saison chaude" et "saison fraîche" bien que les guillemets autour du mot "fraîche" sont plus que nécessaires, surtout du point de vue des habitants de la France métropolitaine...

 

Comme l'illustre les graphiques ci-dessus valables pour l'aéroport de La Réunion Roland-Garros (localement appelé Gillot), le climat réunionnais se caractérise aussi par de faibles variations thermiques au cours de la journée. En moyenne, il n'y a que 5 à 7°C d'écart entre le matin et l'après-midi, à la saison chaude comme à la saison "fraîche". C'est en début d'après-midi qu'est généralement atteinte la température maximale de la journée (vers 13h). La minimale, quant à elle, est atteinte à l'aube.

 

 

Les vents et la pluie à la Réunion

 

Le climat de la Réunion est régi par les vents (les alizés) qui soufflent tout au long de l'année. Ils ont un impact considérable sur la pluviométrie de l'île.

 

Carte du relief de la Réunion et distinction de la côte au vent et de la côte sous le vent - via A. Lemahieu

Distribution des vents par direction sur l'île de la Réunion - via Météo France / Météo Villes

 

 

Par sa position dans l'océan Indien au sein de l'hémisphère sud, la Réunion est soumise aux alizés. Ces vents soufflent d'est en ouest de façon régulière tout au long de l'année et définissent la circulation atmosphérique classique dans cette partie du globe. Ces vents jouent aussi un rôle prépondérant sur le climat des différentes régions de l'île.

 

Ainsi, on distingue notamment la côte au vent (à l'est et au nord) de la côte sous le vent (à l'ouest et au sud). La côte au vent reçoit les alizés de face, apportant des masses d'air humides qui se bloquent sur le relief du centre de l'île en y déversant une grande partie de leurs pluies. Ainsi, la côte sous le vent connaît un climat sensiblement plus sec.

 

 

Moyenne annuelle du cumul de précipitations à la Réunion - via Météo France

 

Les effets des alizés sont particulièrement importants sur la pluviométrie annuelle à la Réunion. Toute la côte au vent reçoit d'importantes quantités de précipitations, dépassant les 2.500 mm sur toute la partie ouest de l'île et même les 5.000 mm sur un petit quart sud-est ! Le secteur le plus arrosé se situe au nord du Piton de la Fournaise (dans les Hauts de Sainte-Rose) avec 280 jours de pluie par an pour un cumul annuel moyen de près de 11.000 mm ! À titre de comparaison, il n'est que 637 mm à Paris.

 

Comme les pluies apportées par les alizés se bloquent sur le relief du centre de l'île, la pluviométrie est sensiblement plus faible sur la côte sous le vent. Sur le flanc ouest de la Réunion, il tombe moins de 1.000 mm au cours de l'année et le cumul est même inférieur à 500 mm en direction de Saint-Paul. À la Pointe des Trois Bassins, la normale annuelle n'est que de 436 mm et on y compte 329 jours de sécheresse à l'année - un autre monde !

 

 

Moyenne des jours d'orages par mois à la Réunion - via Météo France / Météo Villes

 

À la Réunion, on distingue une saison "sèche" et une saison humide. C'est de mai à novembre que les pluies sont les moins abondantes. En revanche, elles sont plus copieuses de décembre à avril, notamment en raison des températures plus élevées qui apportent une instabilité grandissante et donnent parfois un caractère orageux aux pluies.

 

 

L'insolation à la Réunion

 

Comme pour les précipitations, le relief de la Réunion joue un rôle prépondérant sur le taux d'ensoleillement. En toute logique, les côtes sont les plus ensoleillées.

 

Géographie et relief de la Réunion - via Wikipedia

Nombre d'heures de soleil par an à la Réunion - via Météo France / Météo Villes

 

D'une manière générale, le soleil brille généreusement sur toutes les plaines littorales de l'île où le ciel reste rarement couvert très longtemps. À l'année, les taux d'ensoleillement sont compris entre 2250 et 2500 heures sur la côte orientale de la Réunion et dépassent les 2500 heures sur la côte sud et la côte nord-ouest.

 

Par exemple, Saint-Denis reçoit en moyenne 2557 heures de soleil par an. À titre de comparaison, c'est un peu plus que Perpignan (2465h) mais un peu moins que Montpellier (2668h).

 

 

La saison des cyclones à la Réunion

 

La Réunion n'échappe pas au risque cyclonique. L'île se situe parfois sur la trajectoire des cyclones qui se forment dans l'océan Indien.

 

Trajectoire de tous les cyclones tropicaux dans l'océan Indien de 1980 à 2005 - via Wikipedia

 

Dans l'océan Indien, la saison des cyclones s'étale surtout entre décembre et avril. C'est au cours des mois de janvier et de février et jusqu'au début du mois de mars que la Réunion est la plus exposée à ce risque. Le plus souvent, les cyclones tropicaux se forment à l'est de l'île qui peut alors se trouver sur leur trajectoire mais il arrive aussi que des phénomènes naissent à proximité de la Réunion.

 

Si la Réunion est exposée au risque cyclonique, les phénomènes tropicaux qui frappent l'île ne sont finalement pas si nombreux et une majorité d'entre-eux présente des intensités modérées avec des conséquences limitées, d'autant que l’amélioration de la qualité des infrastructures a fortement réduit le nombre des victimes liées à ces phénomènes.

 

 

Dégâts à la Réunion après le passage du cyclone Bejisa le 3 janvier 2014 - photos AFP

 

Sur la Réunion, la dernière tempête tropicale remonte à avril 2018 avec le passage de Fakir. Pour retrouver trace d'un véritable cyclone tropical sur l'île, il faut remonte à début janvier 2014 avec le passage de Bejisa. À l'époque, les rafales atteignaient les 150 km/h sur la façade ouest de l'île. Le cyclone avait fait une victime et 17 blessés. 172.000 foyers avaient été privés d'électricité. Par ailleurs, près de 200.000 foyers avaient subi des coupures d'alimentation en eau.

 

En 2002, le puissant cyclone Dina (catégorie 4) avait causé des vents très violents et des pluies diluviennes (jusqu'à 928 mm en 72h), engendrant des dégâts notables sur l'île. Dans l'histoire récente, le cyclone le plus puissant à avoir frappé la Réunion date des 26 et 27 janvier 1948. Qualifié de "cyclone du siècle", il avait généré des vents estimés entre 250 et 300 km/h, causant la mort de 165 personnes.

 

 

La Réunion en images

 

Puisque le confinement actuel ne nous permet pas de voyager, nous vous proposons un petit tour virtuel de la Réunion via quelques prises de vue par webcam datant de ce 18 novembre 2020 :

 

Vue depuis les Colimaçons de Saint-Leu, site de parapente situé à 800 mètres d'altitude - webcam viewsurf

La plage de l'Hermitage de Saint-Paul faisant le bonheur de quelques chanceux - webcam viewsurf

La plage de Boucan-Canot et ses palmiers au coucher du soleil ce 18 novembre 2020 - webcam viewsurf

Coucher de soleil ce 18 novembre 2020 depuis la plage de Boucan-Canot - webcam viewsurf

Le célèbre cratère du Piton de la Fournaise, l'un des volcans les plus actifs au monde - via Imaz Press