12 résultats
Chargement

Fin mai calme avant de fortes chaleurs et des orages pour début juin ?

jeudi 26 mai 2022

 

Les derniers jours du mois de mai s'annoncent calmes et parfois frais en France. La donne devrait changer dès le début du mois de juin avec un possible retour des fortes chaleurs et des orages. Le point sur les dernières prévisions.

 

 

Fin mai : calme mais parfois très frais

 

En cette fin de mois de mai, l'anticyclone jusqu'alors situé sur le proche-Atlantique va s'étendre vers le nord de l'Atlantique et le Groenland, continuant d'influencer les Îles Britanniques et la France. Dans le même temps, une vaste zone dépressionnaire s'étale sur la Scandinavie en débordant jusqu'au nord de l'Allemagne. Par conséquent, la France vont se retrouver en flux de nord à nord-est, advectant une masse d'air frais et des nuages. Glissant de l'Allemagne vers l'Angleterre, cet air frais touchera moins le tiers sud de l'hexagone.

 

Situation à échelle continentale pour le dimanche 29 mai 2022 - carte ECMWF

 

 

 

Comme l'influence anticyclonique prédominera, la fin de la semaine - coïncidant avec le pont de l'Ascension - se déroulera sous des conditions sèches sur la plupart des régions. Cependant, le flux de nord à nord-est laissera passer des nuages sur la moitié nord, nombreux vendredi des Pays de la Loire au Grand-Est puis dimanche sur toutes les régions du nord. Les températures vont devenir de plus en plus fraîches, finissant par plafonner entre 14 et 17°C dimanche après-midi sur les zones situées au nord de la Seine. Au sud, une douceur classique est prévue, sauf sur les régions méditerranéennes où les après-midi seront chauds.

 

Prévisions pour les vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 mai 2022 - Météo Villes

 

 

 

L'animation des masses d'air ci-dessous permet de mettre en évidence l'air très frais venu de Mer de Norvège et plongeant sur le nord de la France. Durant le week-end, les températures à 850 hPa (vers 1500 mètres d'altitude) s'abaisseront temporairement sous le 0°C au nord de la Seine, des niveaux largement sous les valeurs de saison (mais pas non plus exceptionnels). On constate que le tiers sud restera en marge de cet air frais, restant à proximité de l'air chaud stationnant au dessus de la Méditerranée.

 

Animation des masses d'air du jeudi 26 au mardi 31 mai 2022 - via wxcharts.com

 

 

 

Avec une telle masse d'air et des éclaircies nocturnes prévues comme assez larges (la nébulosité sera plus importante durant le jour), des températures basses sont prévues ces prochaines nuits, en particulier pour dimanche 29 et lundi 30 mai 2022. Des valeurs de 2 à 6°C sont attendues du Massif Central au nord et au nord-est de la France. Localement, de petites gelées blanches (valeurs proches de 0°C) pourront être observées dans les campagnes, notamment du nord de l'Auvergne jusqu'aux Ardennes.

 

Modélisation des températures minimales les dimanche 29 et lundi 30 mai 2022 - via wofrance.fr

 

 

 

Notons que l'infiltration de cet air frais sur la France va conduire au renforcement du mistral et de la tramontane en cette fin de semaine. Des rafales atteignent 60 à 80 km/h sont prévues dans leurs domaines respectifs. Dans un contexte de sécheresse importante, ces vents forts vont engendrer un risque d'incendies très sévère, atteignant le niveau "extrême" en basse vallée du Rhône ce week-end des 28 et 29 mai 2022. La situation est à surveiller de près et la prudence est de mise dans ces régions.

 

Modélisation du risque d'incendies pour les samedi 28 et dimanche 29 mai 2022 - via EFFIS

 

 

 

 

Début juin : fortes chaleurs et orages ?

 

Un changement de configuration se profile pour le début du mois de juin. D'ici au milieu de la semaine prochaine, l'anticyclone devrait se positionner sur la Méditerranée et s'étendre vers l'Europe Centrale tandis que de multiples anomalies dépressionnaires circuleraient vers la Scandinavie, les Îles Britanniques et le proche-Atlantique, plongeant jusqu'au large de la péninsule ibérique. Un flux de sud à sud-ouest sensiblement plus chaud devrait alors se mettre en place en milieu de semaine prochaine.

 

Situation à échelle continentale pour le jeudi 2 juin 2022 - carte ECMWF

 

 

 

Il existe des incertitudes notables sur l'ampleur de ce réchauffement mais aussi sur le potentiel orageux associé. En effet, plusieurs anomalies dépressionnaires devraient circuler sur le proche-Atlantique et la Mer du Nord. La localisation de celles-ci (appelées gouttes froides) est difficile à anticiper pour les modèles. Or, leur positionnement exact aura un impact notable sur la France. Le scénario américain voit ces anomalies assez proches sur les Îles Britanniques, ce qui donnerait de fortes chaleurs assez restreintes vers le sud-est et une tendance orageuse prononcée. À l'inverse, le scénario européen voit les anomalies circuler plus loin sur l'océan, ce qui induirait un risque orageux plus limité et une chaleur plus forte & étendue.

 

Comparatif entre les modèles américain & européen pour le jeudi 2 juin 2022 - via meteociel.fr

 

 

 

Si l'on se penche concrètement sur les modélisations, on constate l'ampleur des incertitudes qui apparaissent dès le milieu de la semaine prochaine. Il existe des scénarios où des vagues orageuses assez notables concerneraient la France avec une chaleur reculée au sud-est (comme sur le modèle américain à gauche) et des scénarios nettement plus secs avec une chaleur plus étendue et plus intense (comme sur le modèle européen à droite). Ce dernier modélise même des valeurs de 35 à 40°C sur la moitié sud pour le samedi 4 juin 2022 ! Ces valeurs ne sont bien évidemment pas à prendre au pied de la lettre mais témoignent du potentiel de chaleur.

 

Comparatif des modèles américain & européen pour les cumuls de pluie et températures d'ici le 5 juin 2022 - via wxcharts.com

 

 

À ce jour, il est tout simplement impossible de donner des prévisions fiables à compter du milieu de semaine prochaine, tant sur l'intensité et l'étendue de la chaleur que pour celles des orages. Cela dépendra du positionnement des gouttes froides, petites anomalies dépressionnaires dont la localisation précise est peu fiable dès 4 ou 5 jours d'échéance... Affaire à suivre !

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don