Menu
12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Froid extrême en Russie, inondations aux Etats-Unis... L'actualité météo dans le monde

vendredi 5 mars 2021

Europe :

 

Le temps est contrasté sur l’Europe depuis la fin du mois de février avec des températures variant grandement selon les secteurs et les jours. Le 28 février, la douceur se montrait particulièrement marquée pour la saison en Scandinavie avec des températures dépassant les 15°C sur certaines régions et quelques records mensuels battus.

 

Températures maximales relevées le 28 février sur le Sud de la Scandinavie et records mensuels associés (entourés en noir) – Via Ogimet et twitter : @EKmeteo

 

 

Les températures ont pu atteindre 16.3°C à Kristiansand, Norvège (ancien record de 15.8°C le 28 février 2012), 15.4°C à Orebro, Suède (ancien record de 14.4°C datant du 26 février 2019) ou encore 9.8°C à Hanko-Tvarminne en Finlande.

 

Aujourd’hui, c’est le froid qui fait parler de lui avec une nouvelle vague de froid intense circulant sur la Russie et la Sibérie, les températures sont passées sous les -50°C sur plusieurs secteurs et des records mensuels de froid ont été battus :

  • -50.7°C Tura (ancien record de -50.4°C le 1er mars 1960)
  • -53.0°C Tutonchany (ancien record de -51.5°C le 4mars 1978)

 

Températures minimales relevées le 4 mars 2021 en Russie et records mensuels (entourés en noir) – Via Ogimet et twitter : @EKmeteo

 

 

Plus au Sud le temps est plus calme, notamment grâce à un anticyclone persistant avec une douceur plus présente. L’Etna est toujours en éruption en Italie et a subi ces derniers jours son 8ème paroxysme éruptif, provoquant des retombées de cendres sur les communes bordant le Volcan.

 

 

Nouvelle éruption importante de l’Etna le 28 février avant une autre s’étant produite le 4 mars – Via Facebook : Tornado in Italia

 

 

Amérique :

 

La vague de froid n’est plus d’actualité sur le centre des Etats-Unis et la douceur a même rapidement pris le relais sur ces secteurs, provoquant les premiers orages violents de la saison au début du mois de mars, notamment près du Golfe du Mexique.

 

Imposant arcus s’approchant de la baie de Mobile (Alabama) le 1er Mars dernier – Via twitter : @Kelly_dubs

 

 

Dans le même temps, le Kentucky a subi d’importantes précipitations perdurant plusieurs jours et apportant des cumuls parfois supérieurs à 150mm. De ce fait, des inondations étendues ont concerné cette région ces derniers jours, atteignant parfois des niveaux record.

 

Importantes inondations le 2 mars à Beattyville dans le Kentucky – Via Lexington Herald Leader

 

Les niveaux baissent peu à peu en cette fin de semaine mais les dégâts sont nombreux sur l’Est de l’état et des centaines de maisons ont été rendues inhabitables.

 

A l’inverse, c’est le risque de sécheresse qui se montre inquiétant en Californie, le manque d’eau de ces dernières semaines se fait cruellement sentir et les sols sont desséchés sur de nombreux secteurs. Un phénomène inquiétant qui laisse craindre une saison des incendies potentiellement très active à nouveau.

 

 

Etat de sécheresse des sols de l’état de Californie à la fin du mois de février  - Via droughtmonitor.unl.edu

 

 

Au Canada le froid fait encore parler de lui, notamment sur l’Est du pays, concerné ces derniers jours par plusieurs tempêtes de neige successives et un froid vif. Les régions allant du Québec à Terre-Neuve ont parfois reçu plus de 30cm de neige en quelques heures en ce début mars, accompagnées d’un vent parfois fort, dépassant les 70km/h.

 

Importantes chutes de neige les 2 et 3 mars à Terre-Neuve – Via vocm.com

 

 

Sur le Sud du continent le temps est agité, notamment en Argentine où orages et fortes précipitations se succèdent depuis plusieurs semaines. Certains d’entre eux furent producteurs de chutes de grêlons géants, de tornades et d’inondations locales, notamment sur le Nord du pays.

 

Inondations (Tucuman), tornade (Cordoba) et grêlons géants (Neuquén) ces derniers jours sur l’Argentine – Via Facebook : Seguimientos Meteorologicos Argentina

 

 


Le 27 février, la Terre de Feu battait également un record absolu de température avec 26.1°C à Puerto-Williams (station la plus méridionale du continent sud-américain). Cette température établi un record tout mois confondu pour cette localité, battant les 26.0°C de décembre 1984.

 

Températures maximales relevées le 27 février en Terre de Feu – Via Ogimet et twitter : @EKmeteo

 

 

Afrique :

 

Le temps est assez calme en Afrique ces derniers jours avec simplement des orages et fortes précipitations circulant sur le sud du continent, une situation classique en cette saison. Néanmoins, des inondations parfois importantes ont été signalées en Tanzanie ces derniers jours, un risque qui perdurera d’ailleurs dans le courant de la semaine prochaine avec de nouvelles fortes pluies sur ces régions.

 

Dans le même temps, une onde tropicale est sous surveillance près de Madagascar aujourd’hui, pouvant potentiellement évoluer en dépression tropicale. Celle-ci apporte de fortes pluies et quelques rafales de vent sur le Nord-Ouest de l'île.

 

Image satellite de l’Afrique ce vendredi 5 mars en milieu de journée – Via Sat24

 

 

Asie :

Après une vague de chaleur anormalement forte à la mi-février, le temps est globalement de saison sur le continent asiatique. L’élément notable de ces derniers jours est l’éruption impressionnante du Mont Sinabung en Indonésie, sur l’île de Sumatra.

 

 

Nuées ardentes sur les pentes du Mont Sinabung  ce mardi 2 mars – Via Antara Foto/Sastrawan Ginting

 

 

Ce volcan a subi une éruption soudaine ce mardi 2 mars, projetant des cendres jusqu’à 7km d’altitude et engendrant une évacuation de certaines localités de la région. Celui-ci est actif depuis 2013 et subi régulièrement des éruptions plus ou moins importantes.

 

 

Océanie :

 

C’est en Océanie que l’actualité est la plus agitée ces derniers jours. Plusieurs séismes se sont produits ces dernières 24h au Nord de la Nouvelle-Zélande, le plus fort atteignant la magnitude 8.1 et engendrant un tsunami sur certaines îles de la région. La vague la plus haute, d’un mètre, s’est produite en Nouvelle-Calédonie sur l’île de Maré, dans l’archipel des îles Loyauté.  

 

Arrivée du tsunami sur le Nord de la Nouvelle-Zélande suite au séisme de magnitude 8.1 – Via NBC NEWS

 

 

Si l’alerte au tsunami a été levée en Nouvelle-Calédonie, le calme n’est pas revenu pour autant. Un puissant cyclone, nommé Niran, se dirige actuellement vers la région, qu’il devrait atteindre demain en catégorie 3.

Trajectoire prévue du cyclone Niran dans les prochains jours – Via Bureau Of Meteorology

 


Son œil devrait circuler à quelques kilomètres au large de la côte Sud de Nouvelle-Catégorie, frôlant Nouméa. Néanmoins, de violentes rafales de vent (parfois supérieures à 200km/h sur le Sud de l'île), des précipitations diluviennes et une marée de tempête importante sont attendus.

 

Image satellite infrarouge du cyclone Niran ce vendredi  5 mars 2021 – Via weathernerds.org

 

 

Ailleurs le temps est relativement plus calme mais les orages sont encore d'actualité d’eux en Australie avec des chutes de grêle parfois importantes, des inondations locales et des dégâts dû à la foudre, notamment entre le Queensland et l’Ouest du pays.

 

Impressionnant impact de foudre tombant très près du photographe le 1er mars dernier à Lancelin (Australie Occidentale) – Scott McDonald Photography

 

 

Antarctique :

 

Cette région a fait parler d’elle ces derniers jours, un iceberg de la taille des agglomérations de Paris ou Londres s'est en effet détaché de l’Antarctique en début de semaine, non loin d'une station de recherche britannique.

 

Image satellite de l’iceberg s’étant détaché ces derniers jours et comparaison avec la taille de Paris (cliquer sur l'image pour l'agrandir) – Via ESA France

 

Celui-ci ne présente néanmoins pas de menace particulière et son évolution dépendra des courants dominants, il pourra soit s'éloigner vers le large, soit stagner près des côtes dans les prochaines semaines.

 

 

Image d'illustration pour Premier assaut brutal de l’automne sur la France

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don