12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Grand retour des beaux jours après un mois de mai 2021 très frais et humide

jeudi 27 mai 2021

Alors qu'une grande partie du mois de mai 2021 s'est déroulée sous des conditions instables et fraîches en France, les prochains jours marqueront le grand retour du soleil et les températures vont progresser sensiblement.

 

Le mois de mai le plus frais depuis 2013

 

Anomalie de géopotentiel sur les deux premières décades de mai 2021 - via Météo France

 

L'anomalie de géopotentiel sur les deux premiers tiers du mois de mai 2021 permet de mettre en évidence l'omniprésence des basses pressions de Terre-Neuve jusqu'à la Scandinavie. C'est sur les Îles Britanniques que cette anomalie fut la plus prononcée, influençant directement la France en maintenant un flux océanique durable (flux oscillant entre le secteur nord-ouest et le secteur sud-ouest). Les hautes pressions, quant à elles, ont été trop reculées vers les Açores, le nord de l'Afrique et l'est du bassin méditerranéen.

 

Indicateur thermique national entre le 1er et le 26 mai 2021 - via infoclimat.fr

 

Avec cette influence océanique omniprésente depuis le début du mois, c'est sans surprise que les températures ont été nettement plus fraîches que la normale. L'indicateur thermique national montre un déficit quasiment constant. Seules les journées du 9, du 10 et du 11 mai ont enregistré des températures supérieures aux normales. Sur les 26 premiers jours de mai, la température moyenne en France fut de 13,11°C, représentant un déficit thermique de 1,7°C.

 

Avec la remontée des températures prévue pour la fin du mois, ce déficit devrait légèrement s'atténuer mais ce mois de mai 2021 terminera tout de même assez largement sous les normales. Il faut remonter au mois de mai 2013 pour retrouver des conditions plus fraîches (moyenne de 12,83°C sur la même période).

 

Rapport à la normale des pluies sur les deux premières décades de mai 2021 - via Météo France

 

Côté précipitations, les cumuls sont également assez largement supérieurs à la normale sur de nombreuses régions françaises. Seuls les départements pyrénéens et le Roussillon enregistrent des déficits notables, même s'il faut souligner que la plaine auvergnate et le sud du bassin rennais - par exemple - enregistrent également des déficits. Les plus gros excédents pluviométriques concernent les régions de l'est

 

Cumuls de pluie en France entre le 1er et le 26 mai 2021 - Météo Villes

 

Dans le détail, de très nombreuses villes ont déjà dépassé leurs cumuls habituels de pluie au mois de mai. Les valeurs de la carte ci-dessus sont les cumuls entre le 1er et le 26 mai 2021. Les excédents les plus importants sont constatés dans l'est où un épisode pluvieux majeur était survenu le 10 mai dernier. Il est tombé 179 mm à Lyon, presque deux fois la normale mensuelle (91 mm). Même chose à Annecy où on relève 209 mm en mai 2021 (normale de 105 mm).

 

On constate toutefois un déficit sur le piémont pyrénéen et notamment sur le Roussillon avec seulement 22 mm à Perpignan (normale de 47 mm). L'est de la Corse a également été peu arrosé avec 24 mm à Bastia (contre une normale de 50 mm). Par ailleurs, le flux d'ouest est souvent défavorable à la pluie en plaine auvergnate (foehn) avec seulement 44 mm à Clermont-Ferrand (contre une normale de 77 mm).

 

 

Le grand retour des beaux jours

 

Situation à échelle continentale pour le dimanche 30 mai 2021 - via ECMWF

 

Après nous avoir boudé pendant de longues semaines, l'anticyclone est en train de faire son grand retour. D'ici le week-end des 29 et 30 mai 2021, une barrière de hautes pressions va se constituer entre les Açores et la Scandinavie avec des pressions proches de 1030 hPa vers l'Angleterre et la Mer du Nord. La France va donc bénéficier du retour d'un temps stable, sous l'influence d'un flux continental plus sec.

 

Températures maximales prévues les samedi 29 et dimanche 30 mai 2021 - Météo Villes

 

Les températures vont profiter de cette amélioration pour remonter en toutes régions, notamment durant le week-end, bien que le ciel ne sera pas tout bleu. Cumulus et nuages élevés continueront de circuler, se faisant plus discrets à partir de dimanche. Ainsi, les températures maximales grimperont souvent entre 20 et 24°C durant les après-midi mais elles atteindront 25 à 27°C de l'arrière-pays méditerranéen aux plaines du sud-ouest, jusque 28 ou 29°C sur le Languedoc-Roussillon samedi après-midi

 

Températures maximales prévues les lundi 31 mai et mardi 1er juin 2021 - Météo Villes

 

Cette remontée du thermomètre se confirmera en début de semaine prochaine, avec une influence plus franche des hautes pressions. Le soleil se montrera généreux sur la plupart des régions et permettra aux températures maximales de s'établir entre 23 et 26°C sur les deux tiers du territoire, grimpant jusqu'à 27 à 29°C sur un large quart sud-ouest durant l'après-midi du mardi 1er juin, marquant le premier jour de l'été météorologique.

 

 

Quelques divergences pour début juin

 

Situation à échelle continentale pour le mercredi 2 juin 2021 - modèle américain via meteociel.fr

 

Il faut toutefois souligner que des incertitudes apparaissent sur les modèles météo dès le début du mois de juin. En effet, la plongée d'un talweg sur l'Atlantique devrait apporter une anomalie dépressionnaire au large de nos côtes. Selon le modèle américain, celle-ci se situerait assez proche de la France et contribuerait à déstabiliser la masse d'air avec des risques d'orages, notamment à partir du mercredi 2 juin 2021.

 

Situation à échelle continentale pour le mercredi 2 juin 2021 - modèle européen via meteociel.fr

 

En revanche, le modèle européen modélise une anomalie dépressionnaire sensiblement plus en retrait, venant plutôt s'isoler au large du Portugal. Dans cette configuration, le temps resterait stable et bien ensoleillé sur la France mais le positionnement de cette anomalie instable pourrait également favoriser la remontée d'un air de plus en plus chaud vers nos régions.

 

En résumé, si le retour des beaux jours est en train de s'opérer, des incertitudes concernent encore une possible évolution orageuse au cours de la semaine prochaine. Suivez régulièrement l'évolution de nos prévisions.

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don