Menu
12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Inondations en France : point sur la situation et évolution

samedi 30 janvier 2021

Pourquoi autant de débordements de cours d’eau en cette fin janvier ?
 

En ce samedi 30 janvier, 22 départements du Nord, du Nord-Est et du Sud-Ouest du pays sont placés en vigilance orange pour un risque de crue. Ceci faisant suite à des précipitations successives et parfois abondantes, notamment depuis la mi-janvier.

 

Carte de vigilance du samedi 30 janvier 2021 à 16h – Météo-France

 

En effet, si la première quinzaine du mois fut moins agitée et humide, la période perturbée que nous connaissons actuellement fait également suite à un mois de décembre 2020 particulièrement humide sur la majorité de la France.

 

Rapport à la moyenne des cumuls mensuels de précipitations sur la France au mois de décembre 2020 – via Météo-France

 

En conséquence, la majorité de nos sols sont saturés d’eau et encaissent difficilement le défilé de perturbations que subi le pays depuis maintenant plusieurs semaines. Le redoux sensible accompagnant cette reprise du flux océanique entraîne également une fonte importante de toute la neige tombée jusqu’à basse altitude au début du mois, n’arrangeant pas la situation.

 

Changement radical de paysage à Morteau dans le Doubs en seulement une semaine – Photographies : Thomas Struchen

 

 

Le point région par région :

 

Carte vigicrues du samedi 30 janvier 2021 – Via vigicrues.gouv.fr

 

De nombreux cours d’eau sont aujourd’hui placés en vigilance jaune par le service Vigicrues, sur ces cours d’eau, les niveaux des premiers débordements sont atteints, sans être dommageables pour le moment.

 

Néanmoins certains cours d’eau possèdent déjà des niveau de crue préoccupants avec des débordements par endroit importants, nécessitant une vigilance particulière de niveau orange.

 

 

Sur le Nord du pays :

 

Quasiment tous les cours d’eau du secteur ont subi une augmentation de leur niveau parfois notable ces dernières heures. Néanmoins, certains réagissent plus fortement aux dernières précipitations.

 

  • La Lys et ses affluents : 

Ces cours d'eau sont préoccupants ce samedi, avec un risque de débordements importants. Le niveau du cours d’eau a d’ailleurs dépassé celui de la crue de mars 2020 à la station de Merville et devrait se rapprocher de ceux de mars 2012 ce samedi soir.

 

Hauteur de la Lys en ce samedi 30 janvier – Via vigicrues

 

  • L’Helpe :

Fleuve également en crue suite aux précipitations importantes de ces derniers jours. Si les niveaux ont sensiblement baissé samedi matin, les pluies de la journée devraient entraîner de nouvelles réactions dans les prochaines heures, notamment sur sa partie aval. Néanmoins, la hauteur d’eau devrait rester inférieure à la crue de décembre 1999.

 

  • La Canche :

La crue est importante depuis plusieurs heures avec des niveaux dépassant ceux de mars 2020 à la station de Brimeux. La hauteur d’eau devrait encore augmenter dans les prochaines heures pour atteindre plus de 2m la nuit prochaine.

 

Hauteur de la Canche et prévisions en ce samedi 30 janvier – Via vigicrues

 

  • L’Oise :

Les niveaux sont aujourd'hui similaires à la crue de décembre 2013. Si la décrue est amorcée sur l’amont du tronçon, quelques débordements persistent et les précipitations de ce jour ralentissent la baisse du cours d’eau. La Serre est également soumise à des débordements restant pour le moment légers, notamment dans le secteur de Pont à Bucy.

 

  • l’Epte :

Ce cours d'eau a observé une hausse importante de son niveau ces dernières 48h, avec un pic en journée d’hier à la station de Gournay-en-Bray (76). Les nouvelles précipitations de ce jour laissent néanmoins craindre une nouvelle hausse dans les prochaines 24h, entraînant des débordements comparables à la crue du 22 janvier 2018.

 

Habitations inondées à Gournay-en-Bray lors de la crue de l’Epte le 22/01/2018 – Photographies :  L’Eclaireur-La Dépêche

 

 

Sur le Nord-Est du pays :

 

La situation est également préoccupante sur le Nord-Est du pays avec de nombreux cours d’eau en crue.

 

  • La Meurthe a observé un pic de crue en fin de journée du vendredi 29 janvier, les précipitations de la journée ralentissent néanmoins la baisse.

 

  • Le Rhin (canalisé et libre) :

Le fleuve frontalier subi une crue de saison moyenne ce week-end en raison de la fonte des neiges et des abondantes précipitations de ces derniers jours. Celle-ci pourrait entraîner des débordements et submersions partielles sur les rives et les îles du Rhin dans les prochaines heures. Le pic de crue est attendu dans l’après-midi sur ces secteurs.

 

Les crues se stabilisent dans le Doubs avec des niveaux repartant à la baisse. Seuls les tronçons aval restent soumis à une augmentation progressive jusqu’en cours de journée de ce samedi 30 janvier en raison de la propagation de l’onde de crue.

 

La Loue en crue à Ornans ce jeudi 28 janvier – Photographie :  Marine Candel - France Télévisions


 

Sur le Sud-Ouest du pays :

 

  • Confluence Garonne/Dordogne : 

Les débits importants des cours d’eau combinés à la marée et à la surcote entraînée par la tempête Justine vont engendrer des débordements sur ce secteur dans les prochaines heures, notamment entre Libourne et Bordeaux. Les niveaux pourraient ainsi atteindre des valeurs similaires à la crue du 21 février 2015 à Bordeaux, possiblement plus à Libourne avec des valeurs se rapprochant de la crue du 1er février 2014.

 

Hauteur de la Garonne et prévisions en ce samedi 30 janvier – Via vigicrues

 

  • La Douze et la Midouze :

Ces cours d'eau sont également susceptibles de subir une crue importante dans les prochaines 48h, notamment entre dimanche soir et lundi avec des niveaux pouvant atteindre plus de 5.50m à Villeneuve-de-Marsan dimanche soir, supérieurs de plus d’un mètre à la crue de mars 2006 dans ce secteur.

 

  • Arrats, Gimone, Save, Touch, Baïse, Gélise, Gers : 

Les précipitations successives de cette semaine ont engendré les premiers débordements ce samedi sur ces cours d'eau, notamment sur la Gimone, l'Osse et le Gers. Les pluies vont de nouveau se renforcer dans les prochaines heures et pourront engendrer des réactions parfois significatives de ces affluents de la Garonne avec des débordements dommageables possibles. Ce risque perdure jusqu'en début de semaine prochaine.

 

Un risque de crue qui devrait persister et s’accentuer la semaine prochaine :

 

Le défilé de perturbations devrait perdurer la semaine prochaine avec des précipitations restant fréquentes et parfois fortes. Les cumuls s’annoncent à nouveau importants, notamment sur le Sud-Ouest, le Nord-Ouest et le Centre-Ouest du pays.

 

Cumuls de précipitations envisagés du samedi 30 janvier au lundi 8 février 2021 – Modèle GFS via WX CHARTS

 

>> Une situation qui ne devrait donc pas arranger le risque de débordements de cours d’eau sur le pays mais qui devrait au contraire l’empirer.

 

Les précipitations de ces derniers jours ont déjà entraîné des réactions parfois importantes et les sols sont gorgés d’eau sur de nombreuses régions. Le mois de janvier fut en effet excédentaire en terme de précipitations sur une large majorité du pays comme à Paris (+80% au samedi 30 janvier), Lille (+82%), Lyon (+63%) ou encore Bordeaux (+13%).
 

Les nouvelles pluies prévues pour la première semaine de février devraient donc entraîner de nouvelles crues, potentiellement encore plus étendues que celles que nous connaissons actuellement et touchant de plus nombreuses régions.

 

Image d'illustration pour Premier assaut brutal de l’automne sur la France

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don