Menu
12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Inversion météorologique sur les Alpes - les clés pour comprendre

dimanche 11 avril 2021

Aujourd'hui, nous répondons à la question d'un de nos followers sur le Twitter de Météo-Villes, certains d'entre vous ont en effet remarqué que la neige tombait à basse altitude dans certains massifs alpins, alors que des secteurs habituellement très enneigés voyaient la pluie jusqu'à haute altitude. Pourtant, toutes les Alpes étaient concernées par un flux de Sud intense.

Activité sur le tweet concernant la neige de ce 11 avril à 13h30

 

Observations

Dans ce flux de Sud, comme observé à chaque fois, la limite pluie-neige est nettement remontée, passant de la Moyenne Montagne avant son arrivée, aux portes de la Haute Montagne aujourd'hui. En effet, nous observions cet après-midi les premiers flocons à 2500-2600m dans le Massif du Taillefer à l'arrivée des premières averses.

Interprétation de la Limite Pluie Neige (LPN) sur la webcam Météo-Villes du Recoin (Chamrousse)

 

Plus au Sud, en moyenne Vallée de la Durance, la LPN se situait aux environs de 1600m comme à Saint-André d'Embrun. Déjà près de 1000m plus bas qu'à Grenoble!

Interprétation de la LPN sur la Tête de l'Hivernet (2824m) - Image de Jean-Pierre BARGE pour Infoclimat

 

A l'extrême Sud des Alpes, dans les Alpes-Maritimes, la LPN est descendue jusqu'à 1200m environ en Haute Tinée. A 1600m, une belle couche de neige était observée au village d'Auron.

Enneigement à Auron village, 1600m, 15cm à 20cm de neige étaient présents (30cm à Isola 2000) - Webcam des Stations Nice Côte d'Azur

 

Origine des différences observées

Le vigoureux flux de Sud n'est pas le seul à apporter de la douceur. Car bien que ce flux draine des masses d'air d'origine subtropicales sur notre pays, leur adiabatique ne suffit pas à expliquer le fait qu'il ait été relevé près de +23°C dans le Sillon Alpin, près de Grenoble, aujourd'hui. Encore moins qu'il ait fait simultanément +19°C à Saint-Michel de Maurienne (698m) en Savoie contre +9°C au même moment à Levens (691m) dans les Alpes-Maritimes... 10°C de différence à la même altitude donc!

Températures relevées à 15h sur les Alpes du Sud, le 11 avril 2021 - Meteociel

 

Le phénomène en cause est le foehn, un processus de réchauffement de l'air par assèchement puis descente en adiabatique sèche. Avec le flux de Sud observé aujourd'hui, les pluies ont été importantes dans les Alpes du Sud et plus particulièrement sur le versant Méditerranéen. Ces régions plus humides étaient donc plus fraîches que les régions restées au sec, plus au Nord où le réchauffement par foehn avait lieu... faisant remonter l'iso 0°C de plus de 1400m, ainsi que les températures en plaine de près de 10°C.

 

Précipitations observées dans les Alpes du Sud entre le 10 avril 19h et le 11 avril 19h - Meteociel

 

Vers une inversion du foehn dans la nuit du 11 au 12 avril 2021

Avec le retour du flux de Nord, le foehn va s'inverser et les conditions observées aujourd'hui vont être inversées en quelques heures à peine. Le processus est déjà en cours ce 11 avril au soir. En effet, une baisse des températures est observée dans tout le Sillon Alpin. La limite pluie-neige a donc déjà perdu 600m à 19h avant même l'arrivée du front froid passant à 2000m contre 2600m à 16h.

Evolution des températures en Isère, à Varcès (250m) et Chamrousse (1730m) le 11 avril 2021 - Meteociel

 

Au même instant, à l'opposé des Alpes, le flux de Sud est toujours présent mais en l'absence de foehn, aucun changement de température notable ne se fait sentir, notamment sur la côte où aucune montagne n'est présente en direction du vent. Nous pouvons parfaitement l'observer sur les stations de Nice et Cannes.

Evolution des températures dans les Alpes Maritimes, à Nice et Cannes, le 11 avril 2021 - Meteociel

 

Dans le Massif du Mercantour, la pluie est de retour jusqu'à haute altitude, l'iso 0°C étant remonté de près de 1000m sur la même période, devenant relativement similaire à celle de Grenoble. La pluie est en effet observée jusqu'à 2200m environ, voire 2300m à Isola 2000 (Alpes-Maritimes).

Pluie sur la station d'Isola 2000, Alpes Maritimes ce 11 avril 2021 à 19h - Webcam des Stations Nice Côte d'Azur

 

En cours de nuit, le flux de Nord devrait se lever sur la totalité des Alpes. Nous assisterons donc à une réelle inversion des conditions de foehn avec des pluies abondantes et de la neige à basse altitude près de Grenoble dans le Nord de la chaîne, tandis que les côtes Maralpines et Varoises bénéficieront d'un net redoux à toutes altitudes par foehn, et du retour du Soleil. La LPN se situera alors à 800m à Grenoble contre 2000m à Nice.

Altitude de l'isotherme 0°C au matin du 12 avril 2021 - Modèle AROME, Meteociel

 

Une limite climatologique

Notre pays se trouvant en flux dominant d'Ouest, ce foehn délimite le climat Méditerranéen et ses variantes, du climat océanique et ses variantes. De nombreux endroits sont connus pour voir cette limite de façon spectaculaire dans la plupart des conditions météorologiques. En effet, en plus d'une variation subite du temps dès que les conditions météorologiques sont dynamiques, une différence très nette de végétation est observable... ainsi que d'architecture délimitant la Provence et la Savoie.

Lieux de démarcation climatiques remarquables, les cols sont en rouge, le massif est en bleu - fond de carte Wikipedia COMMONS

 

Nous pouvons voir cette différence par exemple le long de l'ex-N75 en passant par le Col de la Croix Haute. Deux villages, Clelles (744m) et Aspres-Sur-Buëch (766m). A altitude similaire, Clelles est pourtant typique des zones de basse altitude des Alpes du Nord avec une végétation de climat tempéré frais (sapins, bouleaux, hêtres, chênes) aux petites tuiles-écailles. Tandis qu'Aspres-Sur-Buëch voit une végétation plus méditerranéenne (thym, romarin, lavande en population naturelle, sapin remplacé par le pin...) et des tuiles romanes.

Clelles (à gauche) et Aspres-Sur-Buëch (à droite) observés depuis l'ex-N75

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don