12 résultats
Chargement

L'ensoleillement en France et son évolution ces dernières années

mardi 26 avril 2022

 

L'ensoleillement en France métropolitaine est très contrasté, variant du simple au double selon les régions. Il semblerait également que ce dernier augmente au fil des années, du moins sur la moitié nord. Explications.

 

 

L'ensoleillement en France

 

En France, l'ensoleillement est très différent selon les régions avec des valeurs qui vont du simple au double ! En effet, la moyenne d'heures de soleil par an se situe entre 1400 et 1700 heures de la Bretagne vers le Grand-Est alors qu'elle atteint généralement 2500 à 2900 heures sur les régions méditerranéennes ! Entre les deux, les régions centrales du pays enregistrent souvent entre 1800 et 2000 heures de soleil par an. La Charente-Maritime se distingue par un nombre moyen supérieur à 2100 heures alors que le Pays Basque est sous les 1900 heures (car les nuages venus de l'océan se bloquent sur les Pyrénées).

 

Nombre annuel moyen d'heures de soleil en France - carte Météo Express

 

Sans grande surprise, la Provence et la Corse détiennent les premières places du classement des agglomérations les plus ensoleillées de France métropolitaine. En moyenne, le soleil brille 2858 heures à la station de Marseille-Marignane, première du classement. La cité phocéenne combine climat méditerranéen et effets réguliers du mistral, permettant un ensoleillement élevé. Elle est suivie par Toulon dans le département voisin avec 2839 heures de soleil. Ajaccio arrive sur la troisième marche du podium avec 2756 heures. Si l'on exclue les villes méditerranéennes, c'est La Rochelle qui arrive en tête avec 2106 heures annuelles d'ensoleillement.

Si la région de Marseille est la plus ensoleillée de France métropolitaine, c'est en Bretagne que l'on trouve le taux d'ensoleillement le plus bas du pays, plus précisément dans les Monts d'Arrée - ancien massif montagneux dans les terres du Finistère. Avec une moyenne annuelle d'environ 1450 heures de soleil, il s'agit du secteur le plus ennuagé. En plus du climat océanique, ces bas reliefs situés dans les terres favorisent les formations nuageuses et la zone y est plus fréquemment ennuagée que le littoral breton.

 

Les Monts d'Arrée (Finistère) ont le plus faible ensoleillement de France métropolitaine - photo Pascal Le Beux

 

 

 

 

Augmentation de l'ensoleillement au nord ?

 

Si les blocages anticycloniques ont toujours existé, leur fréquence a été supérieure à la normale ces dernières années. Ces derniers ont tendance à se positionner entre le nord de l'Atlantique et la Scandinavie en protégeant tout le nord de l'Europe, forçant les dépressions à glisser des Açores vers le bassin méditerranéen. En France, cela se traduit par des situations sèches & ensoleillées au nord mais parfois plus mitigées au sud, concerné par les remontées humides de Méditerranée.

 

Schéma d'une situation de blocage anticyclonique sur le nord de l'Europe - Météo Villes

 

 

 

L'augmentation de la fréquence des blocages anticycloniques sur le nord de l'Europe s'est fait sentir ces dernières années. Jetons un oeil aux anomalies d'ensoleillement en France sur les 3 dernières années. L'année 2019 fut plus ensoleillée que la normale en France mais on avait constaté une anomalie plus franche sur les régions de la moitié nord, dépassant parfois les 20% sur certaines villes tandis qu'elle fut plus limitée au sud.

 

Écart à la normale de la durée d'ensoleillement en France en 2019 - Météo Villes

 

 

 

L'année 2020 avait enregistré la même anomalie nationale d'ensoleillement (+12% sur l'année) et avec les mêmes disparités régionales ! Alors que les villes méditerranéennes étaient dans les normales, les régions de la moitié nord avaient connu un excédent plus important, oscillant souvent entre +15 et +25% sur les douze mois de l'année, confirmant la tendance de l'année précédente.

 

Écart à la normale de la durée d'ensoleillement en France en 2020 - Météo Villes

 

 

 

En 2021, l'excédent d'ensoleillement fut un peu plus limité (+6% à échelle nationale). Toutefois, la même tendance entre le nord et le sud s'était faite sentir avec des taux d'ensoleillement annuels très proches de la normale dans le sud du territoire tandis que les excédents dépassaient parfois les 10% sur les régions du nord (allant jusqu'à 19% dans la région nantaise). Cela fait donc 3 années de suite que l'ensoleillement est proche de la norme au sud mais excédentaire au nord. La récurrence des blocages anticycloniques sur le nord du continent n'y est forcément pas étrangère.

 

Écart à la normale de la durée d'ensoleillement en France en 2021 - Météo Villes

 

 

Il semble que l'ensoleillement moyen en France tende à augmenter au fil des années, notamment sur la moitié nord où les relevés des dernières années en attestent. Il est cependant prématuré d'en tirer des conclusions définitives et les prochaines années permettront de savoir s'il s'agit d'une véritable tendance de fond ou d'un simple cycle. L'évolution du climat se juge sur de longues périodes.

 

 

 

 

Des séquences remarquablement ensoleillées

 

 

Confinement du printemps 2020

 

Si constater des blocages anticycloniques au printemps n'a rien d'exceptionnel, la puissance et la durée de celui qui nous avait concerné au printemps 2020 fut tout simplement remarquable ! À la mi-mars 2020 et alors que la France se confine, un puissant blocage anticyclonique s'installe sur les Îles Britanniques et la Mer du Nord. Il ne bougera que très peu durant deux mois, jusqu'à la mi-mai 2020 ! Les Français - notamment ceux du nord - avaient alors vécu de très nombreuses journées de soleil confinés dans leurs appartements.

 

Pression moyenne au niveau de la mer du 16 mars au 15 mai 2020 - via NOAA

 

 

 

Ainsi, certaines régions du nord et du nord-est de la France avaient connu un printemps 2020 aussi ensoleillé que celles du sud et certains secteurs s'étendant du Pas-de-Calais à l'Alsace ont même fait mieux ! Sur ces zones, on atteignait jusque 750 à 800 heures de soleil sur trois mois, battant les stations méditerranéennes ! C'est Le Touquet dans le Pas-de-Calais qui fut la ville la plus ensoleillée de France métropolitaine au printemps 2020, du jamais vu sur une période de 3 mois !

 

Nombre d'heures d'ensoleillement en France du 1er mars au 24 mai 2020 - via Météo France

 

 

 

 

Printemps 2021

 

Lui aussi dominé par un blocage anticyclonique, le printemps 2021 s'est montré frais mais également très ensoleillé sur une large partie nord-ouest de la France. Sur les trois mois que sont mars, avril et mai 2021, d'impressionnants excédents de 25 à 40% avaient été enregistrés sur toutes ces régions, atteignant jusqu'à 42% à Nantes ! Comme pour confirmer la tendance évoquée plus haut, l'ensoleillement avait été simplement de saison près de la Méditerranée.

 

Écart à la normale de la durée d'ensoleillement au printemps 2021 - Météo Villes

 

 

 

 

Octobre 2021

 

À l'automne dernier, le mois d'octobre 2021 avait brillé par son ensoleillement remarquable ! L'excédent fut de 41% à échelle nationale ! De nombreux records d'ensoleillement avaient été battus dans le centre-ouest de la France, comme à Nantes et Poitiers où on avait enregistré 209 heures de soleil alors que le seuil des 200 heures n'avait encore jamais été atteint au cours d'un mois d'octobre !

 

Écart à la normale de la durée d'ensoleillement en octobre 2021 - infographie Météo Express

 

 

Ces trois séquences anormalement ensoleillées ne sont que quelques exemples. Ces dernières années, les longues périodes ensoleillées ont été nombreuses en France et notamment sur les régions de la moitié nord.

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don