12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

L'hiver 2021/2022 sera-t-il froid ?

vendredi 15 octobre 2021

L'hiver météorologique se déroule du 1er décembre au 1er mars, contrairement à l'hiver calendaire qui se situe quant à lui du 22 décembre au 20 mars. Penchons nous donc sur les prévisions pour les 3 moins compris dans l'hiver météorologique, à savoir décembre, janvier et février.

 

 

Décembre 2021 : De saison voire assez frais ?

 

 

D'après le modèle européen, le mois de décembre verrait des températures globalement de saison voire assez fraîches sur le pays avec des anomalies négatives plutôt présentes entre l'Est et le Nord-Est du pays. Ceci laisserait entrevoir des conditions rapidement hivernales sur le pays avec une arrivée du froid assez précoce, notamment près des frontières de l'Est mais un ressenti plutôt de saison sur le reste du pays.

 

Si l'on se penche sur les anomalies de précipitations, il semblerait que la France se montre soumise à un flux globalement continental et sec avec la majorité des précipitations concernant la Méditerranée et des conditions globalement stables et généralement sèches sur notre pays.

 

 

Anomalies de températures et de précipitations pour le mois de décembre 2021 (cliquez sur la carte pour l'agrandir) – ECMWF via Copernicus

 

 

Du côté du modèle américain, les scénarios sont sensiblement différents. Si les températures devraient globalement se situer dans les normes sur la majorité du pays, ce serait cette fois-ci les régions de l'Est et du Nord-Est qui pourraient voire des températures un peu plus douces que la moyenne.

 

Cette différence au niveau des températures se ressent également au niveau des précipitations qui cette fois-ci se verraient excédentaires sur une large partie de la France, sauf sur le Nord-Est où celles-ci se montreraient globalement dans les normes. Ce type de modélisation met plutôt en évidence un flux globalement océanique sur la France et donc un temps perturbé et une succession de perturbations.

 

Anomalies de températures et de précipitations pour le mois de décembre 2021 (cliquez sur la carte pour l'agrandir) – CFS via NOAA

 

 

  • Les grandes différences entre ces deux modèles ne laissent que difficilement se dégager une tendance générale pour ce mois, néanmoins le modèle européen rejoint la tendance se dégageant pour ce mois depuis maintenant plusieurs semaines alors que le modèle américain semble faire cavalier seul. Il semblerait que ce mois soit donc assez frais sur une large partie de la France avec des précipitations situées globalement dans les normes, voire un peu déficitaires selon les secteurs.

 

Janvier 2022 : Doux et perturbé ?

 

Du côté du modèle européen ECMWF, les températures moyennes se montreraient globalement de saison voire assez douces près des littoraux, rien d'excessivement doux cela-dit, les anomalies ne dépassant pas +0,25 à +0,5°C sur ces secteurs.

 

Au niveau des précipitations, celles-ci se monteraient également de saison sur la majorité du territoire, potentiellement déficitaires près des Alpes et de la Manche, il est cependant difficile d'établir un flux majoritaire d'après ce type de modélisation.

 


Anomalies de températures et de précipitations durant le mois de janvier 2022 (cliquez sur la carte pour l'agrandir) – ECMWF via Copernicus

 

 

Pour le modèle américain, le constat est bien plus doux avec une anomalie de températures positive sur une large partie Ouest de l'Europe et donc la France. Cette anomalie atteint même +1 à +2°C sur le Nord du pays, soit une tendance particulièrement douce.

 

La douceur serait accompagnée d'un temps de nouveau perturbé selon ce modèle avec vraisemblablement un flux maritime porteur de douceur océanique et d'une succession de perturbations sur une large partie de la France, en témoignent les anomalies positives de précipitations. A noter que le déficit de précipitations visible sur la Méditerranée pourrait faire pencher la balance vers un flux d'Ouest/Nord-Ouest perturbé, les littoraux méditerranéens se retrouvant souvent privilégiés sous ce type de flux.

 

Anomalies de températures et de précipitations durant le mois de janvier 2022 (cliquez sur la carte pour l'agrandir) – CFS via NOAA

 

  • Le mois de janvier serait donc globalement plus doux que la normale et surtout perturbé sur une large partie de la France (Méditerranée potentiellement plus privilégiée) avec un flux à dominante océanique peu favorable à des conditions très hivernales durables. Attention cependant, des coups de froid et des épisodes neigeux resteront possibles, mais ne se montreront pas particulièrement récurrents dans ces conditions.

 

 

Février 2022 : Dans la continuité du mois de janvier ?

 

D'après le modèle européen, le temps globalement assez doux et perturbé du mois de janvier pourrait perdurer durant le mois de février 2022. En effet, aucune anomalie négative de température ne se dégage pour ce mois avec des excédents souvent compris entre +0,25 et +0,5°C sur le pays.

 

Du côté des précipitations, les excédents présents près de la Manche induiraient un flux possédant de nouveau une dominante océanique avec de nouveau des perturbations successives, notamment près de l'Ouest et du Nord du pays.

 

 

Anomalies de températures et de précipitations durant le mois de février 2022 (cliquez sur la carte pour l'agrandir) – ECMWF via Copernicus

 

 

Le constant d'un temps majoritairement doux pour la période est également présent du côte du modèle américain et même encore plus franc. Selon lui, les anomalies dépasseraient les +1°C sur la totalité de la France (si l'on excepte la pointe bretonne) !

 

Au niveau des pluies, celles-ci se situeraient globalement dans les normes sur la majorité de la France voire déficitaires sur le Sud-Ouest du pays, ce qui pourrait laisser envisager un flux à dominante Sud/Sud-Ouest et un temps plus anticyclonique sur la France.

 

Anomalies de températures durant le mois de février 2022 (cliquez sur la carte pour l'agrandir) – CFS via NOAA

 

 

 

  • Le mois de février pourrait donc se montrer de nouveau doux sur la France (ce qui n'empêcherait pas quelques coups de froid temporaires) avec un flux à dominante Ouest/Sud-Ouest tantôt perturbé, tantôt plus calme. Les précipitations pourraient s'avérer globalement dans les normes à l'échelle du pays.

 

 

Un hiver en deux temps ?

 

Les tendances font donc état d'un hiver commençant de façon assez fraîche voire froide sur la France durant le mois de décembre puis une situation s'inversant avec des conditions devenant plus « douces » entre janvier et février. Cette tendance, visible sur les modèles étudiés précédemment est également visible au niveau de la NAO (North Atlantic Oscillation)*.



* : L'Oscillation Nord Atlantique ou NAO est un indice basé sur la différence de pression atmosphérique entre les Açores et l’Islande. Les dépressions circulant sur l'Islande et l'anticyclone des Açores rythment en effet le temps sur notre pays, l'indice NAO permet simplement de réguler leur influence ainsi que leurs positions et met donc en avant les deux premiers régimes qui interagissent dans le ciel européen.

 

Anomalies mensuelles de géopotentiels sur l'Atlantique entre décembre 2021 et février 2022 - CFS

 

 

Sur ces cartes, on peut clairement voir la différence au niveau des géopotentiels sur l'Atlantique entre décembre et janvier/février.

 

  • Durant le mois de décembre, on peut remarquer une anomalie positive des géopotentiels sur le Nord de l'Atlantique, induisant que les dépressions près de l'Islande se montreraient globalement moins actives que la normale, induisant un flux océanique peu présent sur la France et au contraire un flux continental plus franc sur notre pays, donc de l'air plus froid venu d'Europe de l'Est. (Phase NAO-)

 

  • A l'inverse entre janvier et février les anomalies de géopotentiels sont très négatives près de l'Islande, induisant un flux océanique bien plus actif sur l'Atlantique et donc un temps perturbé sur notre pays (phase NAO+). Ce type de situation est donc plutôt favorable à de l'air océanique plus doux envahissant régulièrement le pays au grès des perturbations, et donc un froid tout au plus temporaire.

 

 

Résumé des prévisions saisonnières (en date du 15 octobre 2021) pour l'hiver 2021/2022 - Météo-Villes

 

 

Cet hiver semble donc bien se dérouler en deux temps sur la France. Un début assez frais voire localement froid durant le mois de décembre avec des précipitations dans les normes voire assez déficitaires (flux continental anticyclonique possible) et des mois de janvier et février plus perturbés et plus doux.

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don