12 résultats
Chargement

Le début de la saison des orages en France

vendredi 22 avril 2022

 

Orage vespéral sur le Sud des Alpes le 16 avril 2022 – Tristan Bergen

 

Pourquoi le mois d'avril marque-t-il le début de la saison orageuse en France ?

 

Les risques orageux se font de plus en plus récurrents ces derniers jours sur notre pays avec des coups de tonnerre plus régulièrement entendus selon les régions. Le mois d'avril marque en effet le véritable début de la saison des orages en France avec les premières dégradations orageuses organisées et de plus en plus généralisées.

 

L'explication est simple et se rapporte au mécanisme de formation des orages. Les orages sont issus de nuages à fort développement vertical résultant d'un important contraste de température entre le sol et l'altitude.

 

L'air chaud situé près du sol est en effet moins dense que l'air plus froid en altitude et s'élève donc progressivement. Lorsque celui-ci atteint son point de rosée, la vapeur d'eau qu'il contient se condense et forme un nuage, le cumulus. Ce nuage continu ensuite de s'élever si le contraste de température (instabilité) est suffisant et si les mouvements verticaux persistent, formant ensuite un cumulus congestus, puis un cumulonimbus, le nuage d'orage.

 

Mécanisme de formation d'un orage résultant d'un important contraste thermique – Météo-Extrème

 

 

Il est donc nécessaire d'avoir un important contraste thermique entre le sol et l'altitude pour qu'un orage puisse se former. Plus le contraste sera important, plus l'instabilité le sera et plus le risque orageux sera présent.

 

Ce type de situation ne se rencontre qu'assez rarement en hiver. En effet, le soleil n'est pas assez haut dans le ciel pour efficacement réchauffer les basses couches de l’atmosphère durant la saison hivernale, le contraste thermique n'est donc pas assez important avec l'altitude pour permettre la formation de dégradations orageuses organisées, sauf dans de rares cas. A partir du début du printemps, l'énergie solaire augmente, tout comme les températures moyennes au sol et les situations favorables à la formation des orages se font donc plus fréquentes.

 

Evolution de l'irradiation solaire (quantité d'énergie solaire reçue par unité de surface) moyenne en France au cours d'une année – Wikipedia

 

 

Si les premiers orages peuvent être observés au mois de mars en France, c'est en général au cours du mois d'avril que leur fréquence devient plus élevée. En effet, les sols sont plus facilement réchauffés durant ce mois alors que de l'air frais voire froid peu encore circuler en altitude, les ingrédients parfaits pour observer les premières dégradations orageuses organisées et généralisées sur notre pays.

 

Fort orage dans le Gers lors d'une dégradation orageuses généralisée sur la France le 12 avril 2016 – Dorian Dziadula

 

 

Quelle est l'évolution du nombre de jours d'orages par an en France ?

 

 

C'est donc en général à partir du début du printemps que le nombre de jours d'orages augmente progressivement sur notre pays. A l'échelle d'une année, ce sont les régions du Sud qui observent le nombre de jours d'orages le plus importants, dépassant les 40 entre le Sud des Alpes et les Pyrénées, en général 24 à 30 jours ailleurs. Au Nord, ces orages sont un peu moins fréquents avec en moyenne entre 18 et 24 jours. La Bretagne est moins bien lotie au niveau de l'instabilité avec en général de 12 à 16 jours par an où le tonnerre est entendu.

 

Nombre moyen de jours d'orage par an en France – Météo-Express

 

Ces journées d'orages sont le plus souvent observées entre le printemps et l'été sur la plupart des régions avec une augmentation sensible du nombre moyen d'orage mensuel au début du printemps. Entre février et avril, le nombre de jours d'orages passe en effet de 0 à 2 à Lille, de 0,2 à 1 à Strasbourg, de 1 à 2 à Bordeaux ou encore de 0,4 à 2 à Perpignan.

 

Évolution du nombre de jours d'orages au fil d'une année sur 6 communes françaises – Météo-Villes

 

 

Le pic de l'activité orageuse est en général atteint en été sur la majorité de la France, en raison notamment d'un soleil réchauffant fortement le sol et permettant d'engendrer de plus importants contrastes thermiques avec l'altitude.

 

Près de la Méditerranée, la situation diffère toutefois avec un maximum d'activité orageuse atteint entre la fin d'été et le début de l'automne, les eaux chaudes de cette mer permettant de maintenir de grandes réserves d'instabilité durant cette période.

 

L'évolution mensuelle et surtout l'augmentation de l'activité orageuse à partir du printemps est également bien visible au niveau de la densité mensuelle des éclairs en Europe.

 

 

Evolution mensuelle de la densité des éclairs au cours d'une année en Europe (cliquer sur l'image pour l'agrandir) – Met-Office

 

 

On remarque que l'activité orageuse est quasiment absente sur notre pays en saison froide, principalement cantonnée aux régions littorales, mais que celle-ci augmente nettement dès le mois d'avril avant d'atteindre un maximum entre juillet et août. Le gros de l'activité orageuse se décale ensuite durant l'automne vers la Méditerranée alors que le reste de la France entend de moins en moins le tonnerre dès le mois de septembre.

 

Le début du printemps et plus précisément les mois d'avril et mai marquent donc le véritable début de la saison orageuse en France avec des conditions devenant de plus en plus favorables à leur formation, grâce notamment à une énergie solaire plus forte permettant de réchauffer efficacement le sol et ainsi engendrer des contrastes thermiques importants avec l'altitude.

 

 

Un risque d'orages s'accentuant dans les prochains jours :

 

Le tonnerre s'est déjà fait entendre sur de nombreuses régions ces derniers jours avec une situation favorable à leur formation, grâce notamment à la circulation d'air plus frais en altitude. Avec l'arrivée d'une zone dépressionnaire par l'Atlantique en cette fin de semaine, les conditions vont devenir de plus en plus instables sur le pays ce week-end. Dès ce samedi, le risque d'orage va se montrer quasi-généralisé sur la France.

 

Carte de prévision du risque orageux pour le samedi 23 avril 2022 – Météo-Villes

 

Dès le matin de fortes averses parfois orageuses pourront circuler près de la côte Atlantique, se propageant peu à peu vers l'Est au fil des heures. C'est notamment à partir de l'après-midi que le risque d'orages va s'accentuer sur de nombreuses régions avec l'avancée de la zone dépressionnaire sur le pays.

 

  • Près de la Méditerranée, des précipitations parfois fortes et orageuses vont balayer la région d'Ouest en Est en donnant des cumuls parfois importants près des Cévennes (80-100mm en 24h possibles) et sur la Côte d'Azur (60-80mm localement). Des inondations locales seront possibles, notamment par ruissellements.

 

  • Du Sud-Ouest au Centre-Est, des orages parfois actifs vont balayer ces régions entre l'après-midi et la soirée en apportant de fortes précipitations temporaires une baisse des températures et de fortes rafales de vent (> 60-70km/h) avant que l'instabilité ne se tasse après la nuit tombée.

 

  • Sur le Centre et le Nord-Ouest, des orages parfois actifs vont se former entre la fin d'après-midi et la soirée à la faveur d'une instabilité assez marquée, apportant de fortes précipitations et localement de la grêle sous les plus fortes intensités. Ces orages pourront se montrer assez peu mobiles et engendrer des ruissellements localement importants avant de se calmer en fin de soirée.

 

  • Sur le Nord, des averses orageuses dispersées pourront se former en cours d'après-midi et soirée, apportant des intensités temporairement fortes et une activité électrique modérée.

 

La journée s'annonce donc agitée sur de nombreuses régions avec la première dégradation orageuse organisée et généralisée de l'année sur la France. Soyez vigilants sur les régions citées précédemment.

 

 

Le risque orageux devrait persister en journée de dimanche, toutefois moins généralisé et surtout moins actif que la veille en raison de l'éloignement de la zone dépressionnaire vers le centre de l'Europe.

 

Carte de prévision du risque orageux pour le dimanche 24 avril 2022 – Météo-Villes

 

Après une matinée assez calme au niveau des orages, l'instabilité va de nouveau se renforcer l'après-midi sur une large moitié Sud et Ouest de la France avec de nouvelles averses orageuses sur ces secteurs.

 

C'est notamment sur le Centre-Ouest et aux abords du Massif Central que ces orages s'annoncent les plus actifs avec un risque de fortes intensités pluvieuses, localement de la grêle de petite taille et un risque de ruissellements parfois importants. Sur le reste des régions, les averses pourront également prendre un caractère orageux en fin de journée avec toutefois moins d'intensités que sur la zone citée précédemment. Ce risque d'orage s'éteindra partout en fin de soirée.

 

La suite devrait se montrer progressivement plus calme avec encore quelques averses résiduelles parfois orageuses sur l'Est du pays lundi et un retour au sec quasi-généralisé mardi.

 

Temps sensible prévu entre lundi 25 et mardi 26 avril 2022 sur la France - Météo-Villes

 

 

On surveillera toutefois un possible retour d'un temps plus instable par le Sud-Ouest entre mercredi 27 et jeudi 28 avril, mais ce risque reste encore à préciser dans les prochains jours.

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don