12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Pics de chaleur en octobre : comment fonctionne l'effet de foehn ?

jeudi 22 octobre 2020

La tempête Barbara a permis d'observer un effet de foehn sur plusieurs régions françaises, se traduisant par des températures atteignant 28°C dans la région de Grenoble. Comment fonctionne ce phénomène ?

 

Le foehn, comment ça marche ?

 

En météorologie, le foehn fait partie du langage courant. Ce vent s'observe assez régulièrement dans notre pays, réchauffant fortement certaines vallées sous certaines conditions.

 

Situation à échelle continentale pour le mercredi 21 octobre 2020 - via Météo France

 

Pour qu'un effet de foehn se mette en place, il faut que le vent soit perpendiculaire au relief. En se heurtant au versant de la montagne exposé au vent, l'air va s'élever en suivant les pentes du relief et se refroidir rapidement. Lors de ce processus, l'air se décharge de son humidité. Dans certaines situations, un nuage et des précipitations peuvent se former. Une fois au sommet, l'air asséché va redescendre rapidement sur l'autre versant de la montagne en se réchauffant très rapidement.

 

Le mot "foehn" vient d'un vent chaud et sec (le "föhn") qui souffle en automne et en hiver dans les Alpes suisses et autrichiennes. Le terme a été repris pour qualifier les épisodes similaires qui surviennent épisodiquement aux abords de nos massifs français.

 

Situation à échelle continentale du mercredi 21 octobre 2020 - via meteociel.fr

 

Mardi 20 et mercredi 21 octobre 2020, un flux très dynamique de secteur sud a concerné la France entre une dépression sur le proche-Atlantique et un anticyclone que sur les Balkans. Ces conditions étaient idéales pour observer un effet de foehn. En flux de sud, les Pyrénées sont particulièrement exposées à ce phénomène. C'est également le cas des pré-Alpes avec les vallées de l'Isère en première ligne ainsi que certaines vallées savoyardes.

 

Plusieurs coups de chaud dans les vallées

 

Avec ce vent de sud tempétueux, l'effet de foehn a apporté des températures estivales sur le piémont pyrénéen ainsi que dans la vallée grenobloise.

 

Effet de foehn nocturne sur le piémont pyrénéen le mardi 20 octobre 2020 - via meteociel.fr

 

La particularité de l'effet de foehn est qu'il peut se produire à tout moment de la journée, y compris la nuit. Il a été observé durant la nuit du 19 au 20 octobre et celle du 20 au 21 octobre au pied des Pyrénées. En fin de nuit de lundi à mardi, les vents soufflaient à plus de 190 km/h à Iraty sur le relief des Pyrénées-Atlantiques. Pendant ce temps, le thermomètre s'envolait à 26°C dans le secteur d'Oloron aux alentours de 6h du matin, encore en pleine nuit !

 

Ce vent sec et chaud a de quoi surprendre, d'autant plus lorsqu'il survient durant les heures nocturnes. Lors de certains effets de foehn, la température peut d'ailleurs progresser de 10 à 15°C en l'espace d'une à deux heures seulement - renforçant le caractère impressionnant du phénomène.

 

Températures maximales en Isère le mercredi 21 octobre 2020 - via ROMMA

 

En flux de sud, la vallée de Grenoble est particulièrement soumise à l'effet de foehn car la Chaîne de Belledonne se situe au sud immédiat de sa position. Au passage de la tempête Barbara, les vents ont atteint 162 km/h à la Croix de Chamrousse (2250m) avant de redescendre assécher et réchauffement la vallée grenobloise.

 

L'effet de foehn s'est fait sentir tout au long de la nuit et de la journée avec des minimales nocturnes de 20,2°C à Saint-Martin-d'Hères et 21,4°C à Grenoble-CEA ! En après-midi, c'est une véritable chaleur a envahi la vallée avec 27,4°C à Grenoble-CEA, 27,8°C à Saint-Martin-d'Hères, 27,9°C à Vizille et 28,0°C au Versoud !

 

 

Dépôts de poussières sableuses sous les pluies à Gap (Hautes-Alpes) ce 22 octobre 2020 - via infoclimat.fr

 

Notons qu'en plus de l'effet de foehn, il est courant d'observer des remontées de poussières sableuses en provenance du Sahara lorsqu'un flux de sud dynamique se met en place durant plusieurs jours comme ce fut le cas cette semaine. Avec l'arrivée de la pluie ce jeudi 22 octobre sur le sud-est de la France, ces poussières retombent et des dépôts ocres sont parfois constatés sur certaines surfaces (très visibles sur les véhicules).