12 résultats
Chargement

Quelles tendances météo pour le mois de juin et l'été 2022 ?

mardi 31 mai 2022

 

L'été météorologique va débuter ce mercredi 1er juin. Quelles sont les tendances pour le mois de juin et la suite de l'été 2022 en France ? Faut-il redouter un été chaud et une accentuation de la sécheresse ?

 

Début de l'été météo ce mercredi

 

En météorologie, les saisons débutent avec environ trois semaines d'avance. Ainsi, ce mercredi 1er juin marquera le début de l'été météo 2022, comportant les mois de juin, juillet et août. Cette différence tend à respecter davantage la réalité des saisons que les saisons du calendrier. En effet, c'est vers la mi-juillet que les températures moyennes sont les plus hautes et le mois de juin est en général plus chaud que septembre. De plus, découper les saisons en mois complets facilite l'élaboration des statistiques climatiques.

 

Calendrier des saisons météorologiques - Météo Villes

 

 

Sur le calendrier, l'été 2022 débutera officiellement dans trois semaines, le mardi 21 juin prochain. S'il s'achèvera au 30 août pour les météorologues, il durera jusqu'au 22 septembre sur le calendrier.

 

 

 

 

Quelles tendances pour juin 2022 ?

 

Températures

 

Les projections du modèle européen pour le mois de juin 2022 envisage un début de mois très chaud dans le sud de la France mais plus classique sur le nord du pays. La semaine du 6 au 12 juin resterait plus chaude que la normale au sud et à l'ouest, de saison au nord-est. La tendance chaude se généraliserait au cours de la semaine du 13 au 19 juin, persistant sans doute jusqu'au terme du mois.

 

Modélisation des anomalies thermiques en juin 2022 - modèle européen via ECMWF

 

 

 

Le scénario du modèle américain est proche de son homologue européen avec un début juin relativement frais au nord mais très chaud au sud. L'anomalie chaude se généraliserait ensuite jusqu'au terme du mois avec des excédents thermiques plus prononcés sur les régions de la moitié sud. Ce modèle propose d'ailleurs un scénario très chaud pour la dernière décade de juin.

 

Modélisation des anomalies thermiques en juin 2022 - modèle américain via tropicaltidbits.com

 

 

 

Les différents scénarios s'accordent sur un mois de juin 2022 plus chaud que la normale. Ce serait particulièrement le cas sur les régions de la moitié sud où l'excédent thermique pourrait être important avec une menace de fortes chaleurs. Le mois pourrait être plus classique en allant vers les frontières du nord où les modélisations sont moins chaudes.

 

Projection de l'anomalie thermique en juin 2022 - Météo Villes

 

 

 

Précipitations

 

Les projections du modèle européen envisagent un début juin assez instable et orageux, à l'exception des régions méditerranéennes. Une tendance sèche se mettrait ensuite en place sur l'ensemble du territoire au cours de la semaine du 6 au 12 juin. Si aucune anomalie franche ne se dessine pour la seconde quinzaine du mois, il n'est pas prévu de séquences humides.

 

Modélisation des anomalies pluviométriques en juin 2022 - modèle européen via ECMWF

 

 

 

Le scénario du modèle américain confirme un début juin orageux, notamment dans le centre et l'est du pays où les pluies seraient ponctuellement copieuses. En revanche, il confirme la tendance sèche dès la semaine du 6 au 12 juin, laquelle se maintiendrait jusqu'au terme du mois. Il y a donc des signaux clairs vers un mois de nouveau plus sec que la normale.

 

Modélisation des anomalies pluviométriques en juin 2022 - modèle américain via tropicaltidbits.com

 

 

 

Malheureusement, les projections en terme de pluviométrie ne sont pas rassurantes pour ce mois de juin 2022. L'anomalie sèche présente depuis le début de l'année pourrait bien se poursuivre avec un manque d'eau sur la plupart des régions (malgré quelques orages). Les signaux secs sont particulièrement forts sur les régions méditerranéennes, qui devraient rester épargnées par les quelques vagues orageuses.

 

Projection de l'anomalie pluviométrique en juin 2022 - Météo Villes

 

 

 

 

Quelle évolution pour juillet et août 2022 ?

 

Juillet 2022

 

En ce qui concerne les températures, les tendances chaudes sont nettes pour le mois de juillet 2022 qui enregistrerait des valeurs assez largement supérieures à la normale sur la plupart des régions françaises. Contrairement à juin, ce sont cette fois les régions de la moitié nord qui pourraient enregistrer les valeurs les plus anormalement élevées. Des épisodes de fortes chaleurs sont donc à craindre.

 

Modélisations des anomalies thermiques en juillet 2022 - modèle européen (via EFFIS) et américain (via NOAA)

 

 

 

Du côté des précipitations, la tendance est plus incertaine. Le scénario du modèle européen (à gauche) mise sur la poursuite de la tendance sèche sur la plupart des régions françaises. En revanche, le scénario du modèle américain est un peu plus instable avec une tendance orageuse assez nette des Pyrénées aux Alpes et vers le Massif Central, plus limitée sur les régions du nord où le mois serait plutôt sec.

 

Modélisations des anomalies pluviométriques en juillet 2022 - modèle européen (via EFFIS) et américain (via NOAA)

 

 

 

Août 2022

 

Les modèles européen (à gauche) comme américain (à droite) envisagent la poursuite de l'anomalie chaude au cours du mois d'août 2022. Celle-ci concernerait la plupart des régions avec encore de chaudes journées d'été à prévoir au cours du mois et un risque d'épisodes de fortes chaleurs toujours présent.

 

Modélisations des anomalies thermiques en août 2022 - modèle européen (via EFFIS) et américain (via NOAA)

 

 

 

Du côté des précipitations, une tendance sèche se dégage pour ce mois d'août 2022. Les modèles européen et américain proposent le même scénario avec un manque de pluie plus net en allant vers l'est de la France. Le seul point de divergence est une possible tendance orageuse sur les régions alpines.

 

Modélisations des anomalies pluviométriques en août 2022 - modèle européen (via EFFIS) et américain (via NOAA)

 

 

Il est important de rappeler que ces projections sont à considérer avec un certain recul et que les tendances à long terme ne sont pas infaillibles. Cependant, si les projections évoquées ci-dessous venaient à se confirmer, nous risquerions de vivre un été à hauts risques en raison de la chaleur, de l'accentuation de la sécheresse et des problématiques qui en découleraient (restrictions d'eau, feux de forêt, etc)...

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don