12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Retour sur les offensives hivernales au début du mois de novembre

mercredi 4 novembre 2020

Nous sommes concernés par un petit coup de fraîcheur cette semaine. Toutefois, ce dernier n'est rien en comparaison des offensives du froid qui ont pu être observées par le passé à cette époque de l'année. Retour dans le passé.

 

Froid début novembre : plusieurs exemples marquants

 

En regardant les archives de la météorologie, on retrouve des épisodes hivernaux marquants au cours du début du mois de novembre. Le dernier en date n'a que 4 ans.

 

7 et 8 novembre 2016

 

Neige sur les Champs Élysées à Paris le 7 novembre 2016 - via Morris Paris

Neige à Montreuil (93) et Fontainebleau (77) le 7 novembre 2016 - via Guillaume Armany

 

Au début du mois de novembre 2016, la France se retrouve sous un flux de nord à nord-est froid en lien avec un anticyclone scandinave et une dépression italienne. La première décade du mois est d'ailleurs remarquablement froid sur notre pays avec une anomalie de -4°C.

 

Avec cette descente d'air polaire, les averses finissent par se changer en neige jusqu'en plaine durant la journée du 7 novembre 2020. La Normandie et les Hauts-de-France sont concernés mais c'est en Île-de-France que le phénomène est le plus impressionnant avec des sols blanchis en Essonne et en Seine-et-Marne et de gros flocons jusque dans le centre de Paris - les plus précoces pour la capitale depuis 1980 !

 

Le 8 novembre 2016, la neige s'invite plus à l'est avec des flocons jusqu'en plaine signalés en Alsace, en Lorraine ainsi qu'en Franche-Comté mais aussi jusqu'aux plus basses vallées alpines (Chambéry ou Annecy).

 

 

Du 8 au 11 novembre 2004

 

Neige dans la région de Belfort (90) le 10 novembre 2004 - via Florent Chouffot

 

À la fin de la première décade du mois de novembre 2004, une dépression vient se positionner sur le golfe de Gênes et véhicule un flux de nord-est très dynamique, faisant s'écouler de l'air froid sur la France. Une offensive hivernale précoce survient entre les 8 et 11 novembre 2014, résultant de chutes de neige abondantes dès basse altitude en montagne (jusqu'à 70 cm sur les Pyrénées au dessus de 800 mètres).

 

Au cours de cet épisode, la neige s'est aussi invitée jusqu'en plaine sur l'extrême nord-est de la France, essentiellement en Lorraine, en Alsace et jusqu'à Belfort. Les sols blanchissent dès les toutes premières hauteurs et on relève jusqu'à 5 cm sur les plateaux.

 

 

Du 2 au 12 novembre 1980

 

La météo de TF1 et 15 cm de neige à Nantes début novembre 1980

L'offensive hivernale fait la une des JT et neige historiquement précoce à Perpignan

 

En première décade du mois de novembre 1980, une configuration digne du coeur de la saison hivernale se met en place sur le continent européen. Un puissant anticyclone s'installe de l'Islande à l'ouest de la Russie tandis que les dépressions plongent des Açores au bassin méditerranéen. C'est alors un véritable Moscou-Paris qui draine de l'air froid en direction de l'hexagone. Cette offensive hivernale dure 10 jours en France.

 

Le 5 novembre est la journée la plus stupéfiante. La neige tombe dans tout l'ouest et le sud de la France, parfois en grosses quantités ! On mesure 50 cm de neige à Aubenas et Privas (Ardèche), 40 cm à Millau, 26 cm à Vichy, 15 cm à Nantes, 10 cm à Tours, 4 cm à Rennes. Encore plus impressionnant, on mesure 10 à 20 cm sur les villes telles que Brest, Montpellier et Perpignan ! Le 6 novembre, la neige tombe au nord de la Seine. Avec cette neige, les gelées sont parfois fortes en plaine (jusqu'à -8°C dans la Nièvre).

 

 

3 et 4 novembre 1966

 

Neige à Paris (à gauche) et dans le Poitou (à droite) le 3 novembre 1966

 

Début novembre 1966, une dépression dynamique plonge sur le golfe de Gascogne puis la péninsule ibérique. Celle-ci entraîne un flux de nord-est responsable d'une intrusion d'air froid par le nord. Avec l'instabilité, un effet d'isothermie se met en place et la neige apparaît en plaine sur plusieurs régions, dans des quantités qui surprennent les habitants.

 

Il se met à neiger sur Paris et 4 à 5 centimètres de neige recouvrent la capitale le 3 novembre 1966, causant une grosse pagaille à la Gare du Nord. La Champagne, le Centre et les Pays de la Loire sont également concernés par des chutes de neige tenant au sol mais c'est dans le Poitou que l'épisode neigeux est le plus impressionnant avec 10 cm mesurés à Poitiers !

 

 

Novembre 1919

 

Près de 25 centimètres de neige dans les rues de Paris le 14 novembre 1919

Le tramway parisien circulant sur un épais manteau blanc le 14 novembre 1919

 

Il y a un peu plus d'un siècle, la France vivait son mois de novembre le plus froid de l'ère moderne ! Dès les premières heures du mois de novembre 2019, l'hiver fait une offensive majeure et très précoce sur l'hexagone et des chutes de neige se produisent en plaine sur de nombreuses régions durant 3 jours consécutifs.

 

L'épisode neigeux le plus marquant survient le 14 novembre 1919 avec une véritable tempête de neige sur la moitié nord. On mesure alors 20 à 25 centimètres de la région parisienne jusqu'à la Franche-Comté, paralysant les activités un an après la fin de la première guerre mondiale.

 

Vous pouvez consulter notre chronique >>> pour plus de contenu sur le temps passé en France.