Menu
12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Tempête Ana ou Yves ?

mercredi 13 décembre 2017

Petra, Qumaira, Xynthia, Klaus, Dirk … Depuis 1954, l'Université de Berlin baptise les anticyclones et dépressions européennes (>>). Les prénoms sont donnés annuellement par ordre alphabétique. Plusieurs listes sont nécessaires car les candidats au baptême sont nombreux : environ 55 anticyclones et 150 dépressions chaque année. Les années paires, les anticyclones portent des noms masculins et les dépressions des noms féminins, et inversement les années impaires.
Depuis 2002, chacun peut en outre acheter une lettre dans une des listes de baptêmes et donner son prénom à une dépression ou un anticyclone, moyennant 199 € ou 299 €. Moins fréquents, plus longtemps à "l'affiche", les anticyclones justifient leur tarif plus élevé. Si une initiale reste sans parrain, elle peut être mise aux enchères sur Internet quelques jours avant péremption ou recevoir un prénom choisi par un météorologue.
Depuis le début de cette opération, plus de 1800 personnes, originaires de toute l'Europe mais aussi du Brésil, du Japon ou des États-Unis sont devenues les parrains ou marraines d'un "centre d'action".

Image d'illustration pour Tempête Ana ou Yves ?
Situation générale prévue lundi 11 décembre à 13 h - Tempête "Yves" sur la France

Météo-France, l'AEMET (Espagne) et l'IPMA (Portugal) proposent désormais un nouveau système de nommage réservé aux tempêtes et destiné aux médias, grand public, partenaires et institutions des 3 pays. Il se substitue pour les trois services météorologiques nationaux partenaires aux noms donnés par l'Université de Berlin, c'est pourquoi la tempête du 11 décembre a été présentée comme "Ana" (>>) et non comme "Yves" par les médias.

Image d'illustration pour Tempête Ana ou Yves ?

Quand et comment nomme-t-on une tempête ?
Une dépression est nommée seulement si elle risque de provoquer une vigilance vent au moins de niveau orange sur un des trois pays. Le service météorologique qui prévoit d'émettre le premier l'alerte de couleur orange ou rouge attribue un nom à cette dépression tempétueuse à partir de la liste préétablie et informe les deux autres. La dépression qui génère la tempête garde le même nom durant tout son cycle de vie. À noter que les tempêtes dues aux vents régionaux comme le Mistral ne rentrent pas dans ce cadre et ne sont donc pas nommées.

Pourquoi nommer les tempêtes ?
Donner un nom aux tempêtes permet de communiquer plus efficacement à l'approche d'un phénomène de vent violent. Le système de dénomination de tempêtes a déjà été mis en place avec succès en 2016 par le Royaume-Uni et l'Irlande. Des sondages dans ces deux pays ont montré que la population est beaucoup plus attentive aux consignes de sécurité quand la menace de vent fort est clairement identifiée comme reliée à une tempête nommée.

Image d'illustration pour Tempête Ana ou Yves ?

Lorsqu'une tempête affectera d'abord le territoire d'Irlande ou de Grande-Bretagne, c'est le nom choisi par ces services météorologiques qui sera retenu, et réciproquement. Une extension de cette coordination à l'ensemble des pays européens est en projet.

Image d'illustration pour Tempête Ana ou Yves ?
 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don