Menu
12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Un début décembre perturbé après un novembre très sec

mardi 8 décembre 2020

Alors que le mois de novembre fut excessivement anticyclonique et sec en France, l'agitation est revenue en ce début décembre. En l'espace d'une semaine, il est tombé plus de 200 mm dans le Pays Basque !

 

Net changement par rapport à novembre

 

Un vaste système dépressionnaire s'est installé à proximité de la France dès jeudi 3 décembre. En journée de vendredi, une perturbation s'est bloquée sur le sud-est du pays.

 

Anomalies de géopotentiels en Europe en novembre 2020 - via IRI

 

L'Europe a connu une domination presque sans partage des hautes pressions au cours du mois de novembre 2020. Celle-ci est parfaitement illustré par l'anomalie des géopotentiels sur les 30 jours du mois. La carte ci-dessus met en évidence une très nette anomalie de hautes pressions sur l'Europe Centrale.

 

Avec un coeur anticyclonique souvent positionné sur le centre du continent, la France a bénéficié de la protection des hautes pressions mais aussi d'un flux méridien ayant entretenu la présence de masses d'air doux. Novembre 2020 s'était achevé avec un excédent thermique de +2°C en France.

 

Écart à la normale des cumuls de précipitations en novembre 2020 - Météo Villes

 

Conséquence directe de l'ultra-domination des hautes pressions en France au cours du mois de novembre, les pluies ont été particulièrement discrètes avec un déficit remarquable de -62% à échelle nationale ! Il n'a quasiment pas plu au cours du mois à Nice avec 2 mm. Même chose à Clermont-Ferrand avec un cumul famélique de 6 mm tandis qu'on ne mesurait que 7 mm à Romorantin, 9 mm à Saint-Étienne ou encore 17 mm à Paris.

 

 

Situation à échelle continentale le vendredi 4 décembre 2020 - modèle GFS via meteociel.fr

 

Après ce mois de novembre anormalement anticyclonique et sec, nous avons assisté dès le début du mois de décembre à la plongée d'une dépression depuis la Mer de Norvège en direction des Îles Britanniques et de la France. Ce vaste système dépressionnaire est venu se positionner à proximité immédiate de notre territoire au dessus duquel il stagne toujours à l'approche de la fin de la première décade de décembre.

 

Ces basses pressions sont associées à un flux de secteur nord-ouest qui véhicule de l'air modérément froid, favorisant des chutes de neige abondantes sur la plupart de nos reliefs. Par ailleurs, ce flux entraîne également des précipitations successives et abondantes sur le sud-ouest de la France puisque celles-ci se bloquent sur la chaîne pyrénéenne.

 

Cumuls de pluie en France entre le 1er et le 7 décembre 2020 - Météo Villes

 

Ce changement de configuration a apporté des précipitations sur l'ensemble des régions au cours des 7 premiers jour de ce mois de décembre 2020, bien que les cumuls sont plus que maigres aux abords du golfe du Lion et faible de la plaine auvergnate jusqu'à la Lorraine (inférieurs à 10 mm).

 

Les régions de l'ouest ont été les plus arrosées avec jusqu'à plus de 60 mm sur la pointe bretonne, pas moins de 96 mm à Bordeaux et jusqu'à plus de 200 mm sur le sud du littoral aquitain, concerné par de nombreuses et fortes averses durant plusieurs jours ! Les régions alpines ainsi que le centre et l'ouest de la Corse ont aussi été très arrosées et/ou enneigées. À Nice, il n'était tombé que 2 mm en novembre mais déjà 39 mm en ce début décembre.

 

 

L'extrême sud-ouest très touché

 

Si toutes les régions ont connu un temps maussade ces derniers temps, c'est le sud-ouest qui s'est démarqué avec des cumuls très importants sur le sud de l'Aquitaine, des vents violents et beaucoup de neige en montagne.

 

Cumuls de pluie sur le sud de l'Aquitaine entre le 1er et le 7 décembre 2020 - via Guillaume Woznica / LCI

 

L'extrême sud-ouest de la France est habitué à subir des pluies copieuses lorsqu'un flux de nord-ouest dépressionnaire domine. Toutefois, le maintien de ce régime sans aucune variation fut remarquable au cours des derniers jours. Pour la première fois depuis le début des relevés, la station de Biarritz a recueilli plus de 45 mm de pluie durant 4 journées consécutives (46,1 mm le 4 - 51,5 mm le 5 - 45,4 mm le 6 - 47,7 mm le 7) !

 

À Biarritz, le cumul sur la première semaine du mois de décembre 2020 se porte à 215 mm, ce qui correspond à 65 mm de plus que ce qu'il tombe en moyenne au cours d'un mois de décembre normal (150 mm) ! Il n'était tombé que 45 mm sur la ville en novembre 2020. C'est toutefois à Capbreton sur le sud du littoral landais que les précipitations ont été les plus abondantes avec un cumul impressionnant de 241 mm du 1er au 7 décembre !

 

Environ 1 mètre de neige à Super Barèges (65) dans la nuit du 7 au 8 décembre 2020 - photo Théo Souberbielle

 

Dans ce flux de nord-ouest très frais, la limite pluie/neige s'est située régulièrement sous les 1000 mètres sur les Pyrénées. Dès moyenne montagne, les cumuls impressionnants ont été constatés, notamment sur l'ouest de la chaîne. La nivose de La Mongie est passée de 7 cm à 105 cm en seulement quelques jours et la photo ci-dessus, prise dans le secteur à 1700 mètres d'altitude, confirme qu'environ 1 mètre de neige est tombé en ce début décembre.

 

Dégâts liés au vent à Anglet le 6 décembre 2020 - photo Félix Dufour

 

Avec le maintien de ce ciel de traîne très actif, les averses ont pris un caractère orageux et se sont accompagnées de puissantes bourrasques de vent, ayant parfois dépassé les 100 km/h sur le sud du littoral aquitain. Dans la nuit du 6 décembre, une possible micro-rafale a causé des dégâts sur les communes d'Anglet et de Biarritz en couchant quelques arbres. Le phénomène est intervenu au passage d'une puissance averse orageuse.

 

Quelques rafales enregistrées entre le 6 et le 7 décembre 2020 :

  • 108 km/h au Cap Ferret (33)
  • 108 km/h à Capbreton (40)
  • 106 km/h à Socoa (64)
  • 105 km/h à Biarritz (64)
  • 101 km/h à Biscarrosse (40)

 

Cumuls de pluie attendus entre le mardi 8 et le dimanche 13 décembre 2020 - via wxcharts.com

 

L'agitation est loin d'être terminée pour le sud-ouest de la France. Dès la journée de jeudi, le courant océanique s'affirmera avec le passage de plusieurs fronts pluvieux. C'est au sud de la Garonne et notamment sur les départements pyrénéens que les précipitations seront les plus actives et les plus durables avec des cumuls supplémentaires susceptibles d'atteindre 80 à 150 mm - principalement entre jeudi et samedi.

 

Pour le Pays Basque, les 12 premiers jours du mois de décembre 2020 devraient ainsi totaliser plus de 300 mm de pluie. Notons toutefois que des précipitations copieuses sont également prévues entre jeudi et samedi sur un certain nombre de régions, notamment vers le nord des Alpes ou encore en Bretagne. Le nord-est devrait recevoir des quantités moins conséquentes.

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don