12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

AVIS DE TEMPETE

Situation – dimanche 20h45
Le temps se calme sur l’IDF et les averses sont de moins en moins nombreuses. La dépression qui occasionnera la tempête de demain sur la moitié nord continue de se creuser à 948hpa ! Elle est désormais située à 600km à l’ouest de l’Irlande. Elle se dirige rapidement vers le centre des Iles britanniques. Nous surveillons de très près ce phénomène.

UN POINT SUR LA TEMPETE DE LUNDI (sur la moitié nord) – dimanche 18h45
A chaque fois qu’une tempête se prépare, c’est la même question: va-t-on connaître le même scénario qu’en 1999? Nous en serons loin car en 1999, deux dépressions extrêmement creuses avaient circulé très rapidement sur la France (Normandie-Champagne et Charente-Alpes du nord). Lundi, la dépression très creuse (955hpa) circulera plus lentement, et sur le centre de l’Angleterre. Comme c’est au sud des dépressions que les vents sont les plus forts, nous allons tout de même probablement connaître notre plus puissante tempête de l’hiver. L’intensité du phénomène sera sans doute légèrement en-dessous de la tempête du 25 janvier 1990 (à peu près la même configuration). Il faut savoir qu‘à partir du moment où les vents atteignent 140/150km/h sur les côtes et 110/120km/h dans les terres, les dégâts peuvent être importants. Or, ces valeurs seront presque atteintes (même s’il est très difficile d‘être précis). S’il ne s’agit pas d’un évènement majeur, cette tempête pourrait être assez “musclée”. Suivez l‘évolution des vents en direct sur ces pages (en cliquant sur la carte du bas).

*REPONSE A VOS QUESTIONS*

Comment expliquer la formation de tempêtes aussi fortes, successives, et si rapides, dont notamment celle de lundi/mardi?
Ce phénomène est très fréquent notamment en cette saison car les conflits de masses d’air y sont généralement plus intenses que d’habitude sur le nord de l’Atlantique (là où se forment les dépressions qui nous concernent). En début de semaine, l’air très froid qui descend de la mer du Labrador rencontrera l’air subtropical aidé par l’anticyclone des Açores. Ce conflit observé dans toutes les couches de l’atmosphère (très important) va donner naissance à un très puissant courant d???altitude (courant jet) qui propulsera une série de dépressions (formées de ce conflit) sur les Iles britanniques. C’est la vitesse de déplacement d’une dépression ainsi que son creusement et sa trajectoire qui détermine l’intensité d’une tempête

Depuis quelques jours, certains modèles météo voient des choses assez intéressantes pour le reste du mois, ce qui permettrait à l’hiver de se faire davantage remarqué que les 2 mois précédents – Qu’en pensez-vous?
Effectivement, l’air froid qui s’est déjà installé sur le nord de l’Atlantique (à l’origine des tempêtes du début de semaine) va envahir la Scandinavie en fin de semaine et pourrait descendre progressivement sur la France à partir du week-end prochain mais surtout vers le 20 mars. Il est impossible de savoir si ce scénario va effectivement se produire et encore moins quelles seront ses conséquences. En revanche, l’histoire des évènements météo nous montre que d’abondantes chutes de neige sont encore possibles à des dates à priori aussi tardives, notamment après un hiver doux. Ce fut le cas le 20 mars 1975 où il était tombé 15cm de neige à Paris – de quoi faire rêver les passionnés de météo !

Quelle est l’incidence du phénomène El Nina sur notre Hiver? Alors que le Québec a enregistré un nombre record de tempêtes de neige…
Il est franchement difficile de répondre à cette question mais l’anomalie thermique observée cette année sur le centre du Pacifique (eaux plus froides que d’habitude) n’a pas été sans conséquences sur la circulation atmosphérique à l?échelle du globe. L’Europe a connu un temps plus chaud que la moyenne alors que la Chine, le Moyen-Orient et l’ouest de l?Amérique du nord ont été affectés par un froid hors norme. C’est parce qu?il a fait relativement doux, que l’hiver québécois a été très enneigé car les perturbations ont circulé plus au nord que d?habitude et les dépressions sont souvent passées au sud du Québec (conflits plus fréquents avec l’air doux).

Carte météo de France du 09/03/2008 à 1812 Carte météo Europe du 09/03/2008 à 1812
Température minimum pour le 09/03/2008 à 1812 Température maximum pour le 09/03/2008 à 1812