12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Changement radical de temps !

Situation météo sur la région – mercredi 18h00
Les températures continuent de grimper (32° en IDF) car le courant de sud se maintien et l’air très chaud qui remonte d’Espagne est de plus en plus présent (il fait jusqu‘à 37° à Albi, en Midi-Pyrénées). Aucun orage n’est pour l’instant signalé sur la France mais de petotes pluies affectent le centre de la Bretagne et la pointe du Cotentin (front froid de la perturbation)
Pour suivre l‘évolution des nuages en direct sur la France, cliquez ici
Pour l‘évolution et le risque de pluies sur la région, cliquez ici

TENDANCE à 10 jours sur l’ensemble de la France – mercredi, 17h40
Il s’agit d’un été assez orageux car l’anticyclone des Açores ne s’installe pas durablement sur le nord de l’Europe et les épisodes chauds et frais alternent rapidement. La journée de mercredi a été très chaude malgré des nuages plus nombreux que prévus sur la région Rhône-Alpes (ces nuages étaient liés à des résidus d’orages qui ont éclaté mardi soir dans le Sud-ouest). Mais ce coup de chaleur n’est qu‘éphémère… De l’air beaucoup plus frais arrive désormais par l’Atlantique et le choc risque d‘être assez violent. Des lignes d’orages vont commencer à s’organiser la nuit prochaine (nuit de mercredi à jeudi) touchant une bande allant de l’Aquitaine au Centre, à l’IDF et au Nord-Pas-de-Calais. Ces orages deviendront de plus en plus forts en se déplaçant vers l’Auvergne, la Bourgogne et la Champagne-Ardennes jeudi après-midi. Ils atteindront la Franche-Comté et le nord de la région Rhône-Alpes jeudi soir
Ensuite, le temps sera beaucoup chaud avec un risque d’averses jusqu‘à vendredi soir. Une accalmie se produira samedi puis une vague pluvieuse traversera une petite moitié nord dès dimanche (le beau temps persistera sur la moitié sud). Cette nouvelle perturbation ouvrira le chemin à d’autres zones de pluies qui traverseront le pays par vagues successives dans le courant de la semaine prochaine. Une fois encore, les côtes méditerranéennes resteront généralement à l‘écart mais ce sera la seule exception
Merci de votre soutien régulier (pubs) en échange d’une service professionnel, permanent et gratuit – Guillaume Séchet

Tornade de Hautmont: nouveau bilan, nouvelles explications

Si les tornades ne sont pas inconnues en France, à la vue de l’ampleur des dégâts, le phénomène qui a touché Hautmont dans la soirée de dimanche est tout de même assez exceptionnel. Il s’agit d’une tornade F3 (sur une échelle qui en compte 5). On peut estimer qu’en France, un tel phénomène se produit environ une fois par an mais il touche rarement des zones aussi densément habitées. Le Nord-Pas-de-Calais est d’ailleurs l’une des régions les plus touchées de l’hexagone car des conflits de masses d’air importants peuvent s’y produire. De plus, la configuration des côtes (détroit du Pas-de-Calais) favorise la formation des tourbillon. Ce soir là, de l’air chaud et humide venu du sud est rentré en contact avec de l’air beaucoup plus frais et sec venu du nord. Ces vents de directions différentes ont pris un mouvement rotatif car un puissant courant soufflait en altitude (courant jet). Non seulement le choc thermique était important mais en plus, la ligne de grain a été propulsée par ce violent courant d’altitude, accélérant le mouvement rotatif et provoquant la formation de cet intense tourbillon (vents de 250 à 300 km/h à l’intérieur). Les dégâts sont impressionnants car 700 bâtiments ont été touchés et 200 d’entre eux ne sont plus habitables. Le dernier bilan fait état de 4 morts et de 18 blessés. La tornade du 19 août 1845 à Montville (76) avait fait 70 morts (tornade la plus meurtrière recensée en France). Sur le Nord-Pas-de-Calais, on peut par exemple citer la tornade du 25 juin 1967 à Palluel et Boulogne-sur-Mer, celle du 7 janvier 1998 à St Omer, du 10 décembre 2000 à Béthune ou du 25 janvier 2001 à Wattreloo. Il n’y a donc pas qu’aux USA que ce phénomène peut se produire, même si la configuration géographique des grandes plaines américaines favorise davantage les importants conflits de masses d’air
A ce propos, sachez que je vais publier un livre sur les extrêmes météo, au mois de septembre prochain. Il s’appellera “Y a plus de saisons”, aux éditions Aubanel et passera en revue tous les extrêmes climatiques que nous pouvons connaître en France et dans le monde avec les records et des chroniques pour chaque aléa. Il s’agit d’un ouvrage important et très illustré
Si vous souhaitez voir des images des dégâts provoqués par cette tornade, cliquez ici

Carte météo de France du 06/08/2008 à 1812 Carte météo Europe du 06/08/2008 à 1812
Température minimum pour le 06/08/2008 à 1812 Température maximum pour le 06/08/2008 à 1812