12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Chronique 1916

Climat et écarts à la normale des températures et des pluies en 1916

 

Repères historiques de l'année 1916 

21 février : offensive allemande à Verdun - violents combats à Douaumont

2 juin : bataille de la Somme
27 août : la Roumanie déclare la guerre à l’empire autro-hongrois - les allemandes sont de plus en plus nombreuses à travailler dans l’industrie

 

 

Principaux évènements climatiques de l'année 1916 : Neige, vague de froid, violents orages, canicule, inondations

 

 

Janvier 1916  : extrêmement doux - à Paris, c’est le mois de janvier le plus doux depuis au moins 1851 (date des premières observations régulières). La végétation est très en avance - à la fin du mois des abricotiers sont en fleurs à Nantes.

 

 

25 et 26 février 1916 : abondantes chutes de neige dans l’ouest et le centre - 16 cm à Paris, 7cm à Nantes.

 

Chutes de neige du 25 février 1916 (en pleine guerre)

Paris sous la neige en février 1916

La bataille de boules de neige dans la rue de la Paix (Paris). La population, surprise par la température inclémente, n'a pas été satisfaite des services de déblaiement. hiver - neige hiver 1916



Les rues de Paris sous la neige fin février 1916



La capitale recouverte par la neige fin février 1916


Ski au Bois de Boulogne - fin février 1916



Neige Place de la Concorde (Paris) - neige hiver 1916 



Neige aux Tuileries (Paris) - hiver 1916

Paris sous la neige en février 1916

Gap sous une couche de neige exceptionnelle au début de l'hiver 1916

 

 

1er au 11 mars 1916  : vague de froid - les températures atteignent des niveaux très bas pour la saison, notamment dans l’est- il fait -9° à Belfort et Besançon, -14° à Pontarlier et -22° à Mouthe.

 

 

Juin 1916 : c’est le mois de juin le plus froid depuis au moins 1851 sur la moitié nord.

 

 

2 au 4 août 1916 : canicule - les températures maximales atteignent 33° à Nantes, 37° à Bordeaux et Toulouse.

 

 

29 et 30 août 1916 : très mauvaises conditions météo - une tempête d'automne provoque des dégâts dans l’ouest et la neige fait son apparition sur les Pyrénées à partir de 1500m.

 

 

18 novembre 1916 : au passage d’une dépression, le baromètre atteint des niveaux extrêmement bas avec 717mm/hg à Nantes et 718mm/hg à Paris.

 

 

1er décembre 1916 : De violents orages provoquent 275 mm de pluie à Port Vendres et 184 mm à Perpignan en 24 h (2 à 3 mois de précipitations).

 

 

Mi-décembre 1916 : le froid et la neige compliquent les hostilités à Verdun 

 

Le froid et la neige à Verdun, mi-décembre 1916

 

 

Fin décembre 1916 : des inondations se produisent dans le nord.


Inondations dans le nord en décembre 1916

 

 

Climat et écarts à la normale des températures et des pluies en 1916

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don