12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Chronique 1998

Climat, météo et écarts à la normale des températures et des pluies en 1998

Repères historiques de l'année 1998

Les français se ruent sur les téléphones portables.
L’affaire Monica Lewinsky menace Bill Clinton.
6 février 1998 : le préfet Erignac est assassiné en Corse.
12 juillet 1998 : la France est championne du monde de football
Apple commercialise l’iMac, spécialement conçu pour l’Internet

Évènements météo marquants de l’année 1998

 

En 1998 Les thermomètres s’affolent - il s’agit de l’année la plus chaude jamais enregistrée jusqu’à cette date sur la planète (l’année 1997 était également la plus chaude).

 


Début janvier 1998 : Alors que le Sud du Québec connaît un épisode de pluie verglaçantes historique, une série de 4 violentes tempêtes balayent la France en seulement 4 jours !!! (Les 2, 3, 4 et 5 janvier 1998).

Le 2 janvier 1998, l’ouest connaît le plus fort coup de vent depuis l’ouragan du 15 octobre 1987 - rafales de 191 km/h à Lorient - centaines de toitures arrachées à Redon - milliers de foyers privés d’électricité - on compte 3 morts.
Le 4 janvier
1998, les éléments se déchaînent de nouveau sur le nord-ouest - vents de 180 km/h sur l’Ile de Groix où une tornade est probablement observée - le 5 janvier, une 4ème tempête balaye le nord-ouest avec des vents à plus de 165 km/h à l’embouchure de le Seine.

Notez que ces tempêtes ont des conséquences importantes sur les trafics ferroviaire et routier. 500 000 foyers sont privés d’électricité, de nombreuses toitures sont arrachées, des clochers sont abattus, arbres sont déracinés, camions sont renversés. Un homme emporté par une lame au Croisic le 1er janvier 1998 (la veille de la première tempête).

La 1ere tempête des 4 tempêtes qui balayent le Nord de la France entre le 2 et le 5 janvier 1998

 




Les dégâts des 3 tempêtes de début janvier 1998 dans l’Ouest…
 

 

Tempête du 2 janvier 1998 : rafales de vents maximales et indice de sévérité - les rafales de vent les plus fortes atteignent 191 km/h à Lorient (56), 148 km/h à la Pointe de Chemoulin (44), 144 km/h à Plouguin (29), 137 km/h à La Roichelle (17), 130 km/h à Laval (53), 115 km/h à Tours (37).

 

Tempête du 3 janvier 1998 : rafales de vents maximales et indice de sévérité - les rafales de vent les plus fortes atteignent 155 km/h au Cap de la Hève (76), 133 km/h à Cancale (35), 130 km/h à Ouessant (29), 126 km/h à Dieppe (76), 119 km/h à Magnanville (78).

 

Tempête du 4 janvier 1998 : rafales de vents maximales et indice de sévérité - les rafales de vent les plus fortes atteignent 180 km/h à l'Ile de Groix (56), 151 km/h à la Pointe du Raz (29), 126 km/h à Damblainville (14).

 

Tempête du 5 janvier 1998 : rafales de vents maximales et indice de sévérité - les rafales de vent les plus fortes atteignent 166 km/h au Cap de la Hève (76), 140 km/h à l'Ile de Groix (56), 133 km/h au Cap de la Hague (50), 122 km/h à Rouvroy-en-Santerre (80)

 

 

Nuit du 7 au 8 janvier 1998, une tornade provoque d’énormes dégâts entre St-Omer-Capelle et Bourbourg (région Nord-Pas de Calais) - 220 maisons sont endommagées mais on ne compte seulement que des blessés.




Tornade de la Nuit du 7 au 8 janvier 1998 à St-Omer-Capelle : Patrick Marlière (ancien présentateur et bon collègue à La Chaîne Météo) interviewé par TF1 à la suite de la tornade.

 

 

Les 9 et 13 janvier 1998 : records de douceur - les températures dépassent 15°C sur la moitié Sud entre le 9 et le 12 janvier 1998, puis également sur les régions du Nord le 13 janvier 1998 avec 15°C à Paris, 16°C à Tours, 17°C à Bordeaux et 18°C dans le Périgord.

 

Douceur exceptionnelle et puissant courant du Sud du 10 janvier 1998

 

Douceur exceptionnelle du 10 janvier 1998 : températures maximales

 

 

Mi-janvier 1998 : la douceur et le temps très perturbé provoquent de nombreuses avalanches dans les Alpes - 10 personnes trouvent la mort près de la station des Orres (Hautes Alpes).

 

 

25 janvier 1998 : 5 à 10 cm de neige recouvrent la vallée du Rhône, jusqu’au Lyonnais.

 

 

Du 11 au 21 février 1998 : c’est l’été en plein hiver avec une véritable pluie de records - on dépasse 18° sur presque toute la France - il fait 25° en Aquitaine, 23 à 24° sur le Périgord, 23° à Grenoble, 22° à Poitiers, 20° à Orléans et 18° à Paris - toutes les plages sont prises d’assaut - on se baigne à Biarritz.


La douceur exceptionnelle du mois de février 1998 à Biarritz et à Deauville

 

Douceur exceptionnelle de la mi-février 1998 : analyse météo du 20 février 1998

 


La douceur exceptionnelle du mois de février 1998 : températures maximales en France

 

 

Les 12 et 13 avril 1998 : la neige refait son apparition en plaine - il tombe une dizaine de 10 cm du côté de Bourges et Autun - des routes sont coupées dans la Nièvre.

Descente froide avec neige le 13 avril 1998 - analyse météo

 

Froid exceptionnel 13 avril 1998 : Températures minimales et maximales de la journée du 13 avril 1998

 

 

27 et 28 mai 1998 : Petit épisode cévenol avec plus de 100 mm sur le Gard, une partie de la Lozère, le nord de l’Hérault, et le nord-ouest du Vaucluse. Le 27 mai 1998, il tombe plus de 200 mm dans le Gard (notamment au nord de Saint-Jean-du-Gard, au nord de Mialet, et au sud de Cavillargues, ainsi que sur une très grande zone, de La Grand-Combe à Tharaux). 272 mm à Tharaux et 341 mm.Saint-Ambroix.

 

Cumuls de pluie du 27 mai 1998 dans le Gard

 

 

Nuit du 5 au 6 juin 1998 : De gros orages provoquent la mort de 2 personnes dans le Béarn. Selon le radar de Bordeaux, il serait tombé entre 65 et 115 mm en 24h sur la Chalosse et le Béarn ainsi qu'au sud de Bordeaux.

Le 6 juin 1998 : une tornade dévaste les secteurs de Dun, Auron, Chatelet et St Pierre les bois (Cher) - orage très impressionnant à Béthune (Pas de Calais) où l’on mesure 20 à 50 cm de grêle.


L’impressionnant orage de grêle du 6 juin 1998 à Béthune (Pas de Calais)

 

 

1er juillet 1998 : coup de chaleur sur la Corse (Sirroco) où les températures atteignent 42°C à Ponte Leccia et 39°C à Galéria.

 

 

Du 19 au 26 juillet 1998 : canicule sur la moitié Sud où les températures dépassent 35°C - on relève jusqu’à 41°C à Gourdon, 39°C à Carpentras , 38°C à Bordeaux et 37°C jusqu’à Nevers et Bourges.

Vague de chaleur et canicule du 19 au 26 juillet 1998 - analyse météo du 20 juillet 1998

 

Vague de chaleur et canicule du 19 au 26 juillet 1998 - Températures maximales de la journée du 20 juillet 1998

 

 

Du 7 au 12 août 1998 : nouvelle vague de chaleur mais sur toute la France - la canicule atteint des sommets les 10 et 11 août 1998 où l’on dépasse 35°C sur quasiment tout le pays - les valeurs maximales mesurées sont de 41°C à Decize et 40°5 à Clamecy (Nièvre), 39°C à Auxerre, Troyes et Metz, 38°C au Mans, Orléans, Nevers, Clermont-Ferrand, 37°C à Paris, Beauvais… Certains records datant du mois d’août 1911 sont battus - on suffoque dans les grandes villes où les taux de pollution atteignent également des valeurs record - le réchauffement de la terre suscite plus que jamais des interrogations et des inquiétudes.

 

Vague de chaleur août 1998 : analyse météo du 10 août 1998

 

Vague de chaleur août 1998 : températures maximales des 10 et 11 août 1998



Août 1998 : Pour le 2eme mois d’août consécutif, les taux de pollution atteignent des valeurs très élevées…

 

 

Les 2 septembre 1998 : très violents orages et pluies diluviennes en Normandie, Nord Pas de Calais.

Le 4 septembre 1998 : l’Est de l’Hérault, le Sud du Gard et les Bouches-du-Rhône sont touchés par de très fortes pluies - l’autoroute A55 est coupée à la hauteur de Vitrolles - les pompiers effectuent 400 interventions à Marseille où le vieux port est inondé. La station de St Christol (Hérault) enregistre 96 mm en 1 h !

 


13 septembre 1998 : Descente froide et instable exceptionnellement puissante pour la saison. De la neige aurait même été observée jusque vers 800 m dans les Monts du Lyonnais et du Beaujolais !


Descente froide : Températures maximales particulièrement basses de la journée du 13 septembre 1998

 

 

Du 23 au 31 octobre 1998 : inondations dans le Nord Pas de Calais et la Lorraine - des milliers d’habitations sont sinistrées.

 

Cumuls de pluie du 28 octobre au 1er novembre 1998 dans le Nord-est de la France

Inondations fin octobre 1998 : Le mois d'octobre 1998 très pluvieux dans le Nord et le Nord-est de la France - anomalies pluviométriques

 

 

Du 20 au 26 novembre 1998 : vague de froid sec - gelées généralisées, sauf sur le littoral de la Corse, la Côte d’Azur et la pointe de la Bretagne - de nombreux records de températures sont battus le 23 novembre 1998 où l'on descend jusqu’à -13° à Nancy, -12°5 à Châtillon sur Seine (Côte d’Or), -11° à Vichy, Clermont Ferrand, Troyes et Nevers, -10° à Mont de Marsan (Landes), -9° au Luc en Provence - Il neige sur toute la Corse et une partie du Languedoc mais cette neige ne tient pas sur la côte - les SDF sont une fois de plus les premières victimes du froid dans les grandes villes.

 

La descente froide continentale et très sèche du 20 novembre 1998

 

Froid sec du 20 au 26 novembre 1998 : températures minimales et maximales du 23 novembre 1998

 

 

20 décembre 1998 : violente tempête et nombreux dégâts sur la moitié ouest - une dépression se creuse en arrivant sur la France - rafales à 169 km/h à la pointe du Raz (Finistère), 158 km/h sur l’île d’Ouessant, 126 km/h à Biscarosse (Landes).


Les effets de la tempête du 20 décembre 1998 dans l'Ouest

 

Tempête du 20 décembre 1998 dans l'Ouest : analyse météo

 

 

Du 29 au 31 décembre 1998 : pluies torrentielles sur les Cévennes et la Corse - il tombe 350mm de pluie en 3 jours en Lozère et 1m de neige sur le massif de Renoso (Corse).

 

 

Climat et écarts à la normale des températures et des pluies en 1998

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don