12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

2020 : vers l'année la plus chaude jamais mesurée en France ?

dimanche 13 décembre 2020

Cette année 2020 pourrait être l'année de tous les records en terme de température sur le territoire national. En effet, les températures ont été régulièrement au dessus des normales, avec un hiver particulièrement doux (le + doux jamais observé >>), et un été marqué par une forte canicule au mois d'août (>>).


Sur les 11 mois écoulés de cette année 2020, seul le mois d'octobre a terminé sous les moyennes de saison (-0.5°C). Tous les autres mois ont été plus doux / plus chauds que la moyenne climatique 1981-2010, avec un pic en février 2020 (+3.6°C d'anomalie). Pour rappel, le mois d'octobre avait interrompu une série inédite de 16 mois consécutifs au dessus des normes (de juin 2019 à septembre 2020), là aussi du jamais vu dans l'histoire climatologique Française.

Température en France - écart mensuel à la moyenne 1981-2010 - Météo-Villes

 

Si le mois de décembre est encore loin d'être bouclé et peut basculer d'un côté comme de l'autre, la tendance de cette année 2020 est claire : nous nous situons à l'heure actuelle au niveau de l'année la plus chaude jamais observée en métropole !


A la date du 12 décembre inclus, et en considérant que les 19 jours restants soient parfaitement dans les normes de saison, la température moyenne théorique de 2020 s’élèverait en France à 13.94°C. Pour rappel, l'année 2018, record en date, voyait une température finale de ... 13.94°C !

Indicateur thermique national au 12 décembre 2020 - Infoclimat

 

Nous sommes donc tout pile dans les traces de cette année 2018. Le constat est donc simple : si la période du 13 au 31 décembre sera au dessus des moyennes, l'année 2020 devient la plus chaude jamais observée. Si cette période de 19 jours est plus fraîche que la normale, alors nous nous situerons au second rang.

En fonction de la situation, la température moyenne selon cet indicateur national pourrait dépasser pour la toute première fois les 14°C cette année. Elle avait déjà atteint pour la première fois la barre des 13°C en 1989.

Moyenne de l'indicateur thermique national depuis 1930 - Infoclimat

 

Mais alors, quelle est la tendance d'ici le 31 décembre ? Selon les prévisions du modèle Européen (CEP), nous venons d'entrer dans une période particulièrement douce sur l'ensemble de l'Europe, a minima jusqu'au début de la troisième décade (20 décembre). A l'approche de Noël ainsi que du réveillon du Nouvel An, cette tendance est plus incertaine, puisque aucune anomalie particulière ne semble ressortir au niveau hebdomadaire.

Anomalie de température en Europe - semaines du 14-20 décembre,  21-27 décembre,  28 décembre-03 janvier - modèle CEP

 

Prenons l'exemple de deux villes (Paris et Toulouse), mais cette fois sur le modèle ensembliste américain GEFS. Cette tendance au dessus des moyennes de saison apparait également de façon largement majoritaire jusqu'au 20 décembre. Passé cette date, les scénarios commencent à diverger avec des sorties froides comme des sorties très douces, ne permettant pas de faire ressortir une tendance fiable.

Température de la masse d'air à 1500m d'altitude pour Paris et Toulouse - scénarios GEFS jusqu'au 29 décembre - Météociel

 

Preuve de l'incertitude majeure de la toute fin d'année, voici une sortie du modèle américain GFS prévoyant un scénario proche de la vague de froid entre la période de Noël et du Nouvel An. Si cette carte n'est pas à prendre au pied de la lettre, elle montre que la période très douce d'ici le 20 décembre pourrait tout à fait être compensée par une période froide lors des tous derniers jours de l'année...

Température de la masse d'air à 1500m d'altitude - modélisation pour le 28 décembre (sortie GFS du 13 décembre minuit) - Météociel

 

Quoi qu'il arrive, cette année 2020 se situera au premier ou au second rang des années les plus chaudes jamais observées dans le pays depuis le début des mesures météorologiques. Avec une tendance douce ces prochains jours, il faudra donc obligatoirement renouer avec le froid à partir de Noël pour que cette année ne détrône pas le record historique de l'année 2018 !

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don