12 résultats
Chargement

3ème vague de chaleur en ce début août : est-ce exceptionnel ?

lundi 1 août 2022

La vague de chaleur s'annonce durable sur le Sud de la France comme à Toulouse où près de 39-40°C sont attendus mercredi - Illustration : Lopinion.com

 

Nouvelle hausse des températures sur une large partie de la France cette semaine :

 

Alors que les températures avaient retrouvé des niveaux bien plus respirables depuis plusieurs semaines sur une large partie de la France (sauf sur le Sud-Est où la chaleur pénible persiste plus durablement), une nouvelle vague de chaleur concerne le pays pour ce début août.

 

Un flux de Sud-Ouest anticyclonique s'est en effet mis en place en marge d'une zone dépressionnaire sur les îles britanniques, provoquant la remontée d'une masse d'air particulièrement chaude depuis le Maroc vers la péninsule ibérique et la France cette semaine.

 

Animation des températures à 850 hPa sur l'Ouest de l'Europe du 1er au 7 août 2022 – Modèle GFS via WX CHARTS

 

 

De ce fait, la chaleur s'accentue nettement sur de nombreuses régions cette semaine. Les valeurs maximales deviennent en effet très chaudes dès ce lundi au Sud avec des pointes à plus de 35-36°C de l'Aquitaine au Centre-Est, parfois plus de 37-38°C entre le Languedoc et la Provence. Le Nord du pays conserve pour le moment des valeurs plus respirables sous une faible influence océanique et un air un peu plus humide.

 

Températures maximales et temps prévus ce lundi 1er août 2022 sur la France – Météo-Villes

 

 

Les températures vont continuer d'augmenter mardi sur de nombreuses régions avant d'atteindre un pic mercredi avec une chaleur caniculaire se propageant jusqu'au Nord de la France. Mercredi 3 août devrait donc être la journée la plus chaude de cette vague de chaleur avec des pointes à 39-40°C envisagées entre le Sud-Ouest et l'Ouest, parfois plus de 36-38°C jusqu'au Centre, au Centre-Est et à l'arrière-pays Méditerranéen.

 

Températures maximales envisagées entre mardi 2 et mercredi 3 août 2022 – Météo-Villes

 

 

Cette chaleur intense devrait toutefois rester assez temporaire sur le Nord et notamment le Nord-Ouest de la France avec l'intrusion d'air plus océanique faisant chuter les températures dès jeudi alors que les fortes chaleurs seront repoussées plus à l'Est et au Sud. Un nouveau regain de chaleur pourrait toutefois être observé en fin de semaine par le Sud mais celui-ci restera à confirmer dans les prochains jours.

 



Animation des anomalies de températures à 850 hPa sur l'Ouest de l'Europe du 3 au 7 août 2022 – Modèle GFS via WX CHARTS

 

 

3ème vague de chaleur pour cet été 2022 : anomalie climatique ou vraie tendance de fond ?

 

 

Alors que l'été 2021 avait été marqué par une instabilité très récurrente et l'absence notable de vague de chaleur durable et marquée, cet été 2022 se montre particulièrement chaud et sec sur la majorité de la France. Après une première canicule exceptionnellement intense et précoce au mois de juin et une seconde canicule voyant de nombreux records tomber au mois de juillet, le mois d'août débute avec une nouvelle vague de chaleur marquée, déjà la 3ème de la saison.

 

Indicateur thermique national du 1er juin au 1er août 2022 – Infoclimat.fr

 

 

En France, le terme de vague de chaleur est définit comme une élévation continue des températures pendant au moins 3 jours sur notre territoire. Ce seuil est atteint lorsque l'indicateur thermique national remplit deux conditions :

 

  • Perdurer au moins 3 jours au-dessus de 23,4°C

 

  • Atteindre au moins une fois 25,3°C

 

La vague de chaleur prendra fin lorsque l'indicateur thermique national descendra une journée sous 22,4°C et/ou deux jours consécutifs sous 23,4°C.

 

Ceci a été observé déjà deux fois depuis le début de l'été météorologique 2022, la première fois au mois de juin et la seconde au mois de juillet. Contrairement à ce que l'on peut imaginer, les conditions pour atteindre le seuil de vague de chaleur ne sont pas remplies chaque été sur la France. En 2021 par exemple, aucune vague de chaleur n'a été observée durant l'été météorologique sur le territoire, se « limitant » simplement à des coups de chaleur parfois marqués mais restant très temporaires et surtout se montrant moins étendus que ce que nous pouvons observer cette année.

 

Indicateur thermique national durant l'été 2021 en France – Infoclimat.fr

 

 

Cet été 2021 fut toutefois une anomalie climatique dans la tendance actuelle. En effet tous les étés depuis 2015 ont observé au moins une vague de chaleur et seuls 2 étés depuis 2009 en ont été dépourvus, l'été 2014 et l'été 2021 donc.

 

Nombre de vagues de chaleur par été depuis 1947 – Météo-Villes

 

 

On note également que le nombre de vagues de chaleur par période estivale augmente sensiblement depuis les années 90 et de façon bien plus marquée depuis les années 2000. Seulement 4 vagues de chaleur ont été observées entre 1977 et 1991, puis 14 entre 1994 et 2006 et 20 entre 2007 et 2021 (23 en comptant 2022).

Nombre de vagues de chaleur par tranche de 15 ans entre 1947 et 2021 – Météo-Villes

 

 

La tendance est donc clairement à l'augmentation du nombre de vagues de chaleur sur la France, notamment depuis le début des années 2000 avec un une fréquence de plus en plus importante malgré quelques années moins chaudes, mais de moins en moins fréquentes.

 

Ces dernières années, ce fut durant l'été 2017 que le nombre le plus important de vagues de chaleur a été observé avec 4 épisodes, un record depuis le début des relevés. L'été 2017 s'était en effet montré très sec et chaud, notamment au Sud avec 4 vagues de chaleur durant la période, 3 entre juin et juillet et une dernière à la fin du mois d'août.

 

Celles-ci avaient été entrecoupées de périodes plus fraîches et perturbées et de coups de chaud bien plus temporaires.

 

Indicateur thermique national durant l'été 2017 – Infoclimat.fr

 

Ces vagues de chaleur s'étaient toutefois montrées moins intenses que celles observées durant cet été 2022. L'indicateur thermique national maximal s'était par exemple élevé à 26,45°C le 21 juin 2017 alors que cette valeur a déjà été dépassée 4 fois cet été le 17 juin, le 18 juin, le 18 juillet et le 19 juillet. Leur durée s'était également montrée moins importante que durant cette année 2022.

 

Les périodes plus fraîches que la normale ont également été bien moins nombreuses pour le moment durant l'été 2022 contrairement à l'été 2017 où le mois d'août avait été relativement moins chaud et même perturbé (excepté la canicule observée à la fin du mois). 

 

Comparaison de l'évolution de l'indicateur thermique national durant l'été 2017 et l'été 2022 – Infoclimat.fr

 

 

Nous ne sommes qu'au début du mois d'août et c'est donc déjà la 3ème vague de chaleur qui s'apprête a concerner notre pays alors que les périodes plus fraîches que la normale ont été quasiment absentes depuis le début de l'été.

 

Sachant que l'été météorologique perdure encore un mois et que les modèles saisonniers envisagent un mois d'août globalement plus chaud que la normale (dans la continuité de ces derniers mois), il est donc probable qu'au moins une nouvelle vague de chaleur soit observée d'ici le début du mois de septembre sur notre pays, égalant au moins le précédent record observé durant l'été 2017.

 

Anomalies thermiques hebdomadaires en août 2022 - modèle européen via ECMWF

 

Malgré tout, il est difficile d'assurer que cette succession de vagues de chaleur soit exceptionnelle en se penchant sur la tendance observée depuis plusieurs décennies. Il est aujourd'hui indéniable que le nombre de vagues de chaleur estivales ne cesse d'augmenter d'années en années en France et que le record de l'été 2017 devrait être battu prochainement (potentiellement dès cet été).

 

Toutefois, si le nombre de vagues de chaleur observé durant cet été 2022 n'est au final pas si exceptionnel compte tenu de la tendance s'affirmant depuis le début des années 2000, il est important de noter que leur intensité se montre particulièrement marquée cette année avec un été se montrant déjà historique alors que nous ne sommes qu'au début du mois d'août.

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don