12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Banquise Arctique : fin de la fonte estivale

dimanche 23 septembre 2018

Avec l'arrivée de l'automne, la saison froide débute officiellement dans l'hémisphère Nord. Du côté de l'Arctique, l'equinoxe correspond approximativement au minimum annuel de l'étendue de la banquise, après plusieurs mois consécutifs de fonte estivale (minimum enregistré en moyenne au 17 septembre).

Depuis plusieurs jours, cette fonte semble s'être stoppée, avec les prémices du début de la reformation des glaces hivernales. Même si quelques fluctuations mineures peuvent encore se réaliser, ce minimum glaciaire "provisoire" a été atteint lors de la journée du 19 septembre avec une superficie de 4.594 millions de km2.

Image d'illustration pour Banquise Arctique : fin de la fonte estivale

Etendue de la banquise Arctique (en millions de km2) - Zachary Labe

Ce mnimum annuel est le 6e plus bas observé en Arctique depuis le début des observations satellitaires en 1979, bien en deçà de la moyenne (6.334 millions de km2 sur la période 1981-2010, soit un déficit de 27%). Malgré ces chiffres particulièrement pessimistes, il est toutefois à noter une "très légère" amélioration par rapport aux précédentes années (déficit moindre qu'en 2017, 2016 et 2015).

Surtout, cette valeur est très éloignée du triste record de l'année 2012, où la banquise avait perdu plus d'un million de km2 supplémentaire (minimum de 3.387 millions de km2, déficit de 47% par rapport à la moyenne).

Image d'illustration pour Banquise Arctique : fin de la fonte estivale

Superficie minimale annuelle de la banquise Arctique (en millions de km2) - Zachary Labe

Le déficit le plus important se manifeste le long des côtes Russes (mer de Laptev, mer de Sibérie orientale ainsi que mer des Tchouktches), mais également en mer de Beaufort (nord de l'Alaska). Une fonte majeure et une libération des glaces rendant la navigation possible dans ces eaux.

Image d'illustration pour Banquise Arctique : fin de la fonte estivale

Etendue de la banquise Arctique et rapport à la normale - 17 septembre 2018 - NSIDC

Mais qui dit minimum Arctique, dit maximum Antarctique. En effet, l'hiver austral se termine dans l'hémisphère Sud, et le printemps débute. La glaciation de l'Antarctique arrive bientôt à son terme (en moyenne au 21 septembre sur la période 1981-2010, mais toujours pas atteinte en cette année 2018). Celle-ci devrait néanmoins se situer à l'instar de l'Arctique parmi les plus bas observés en 40 ans de mesures.

Image d'illustration pour Banquise Arctique : fin de la fonte estivale

Etendue de la banquise Antarctique (en millions de km2) - Zachary Labe

Note importante : la notion de « superficie » des glaces correspond aux zones où l'océan est glacé à 15% minimum.

Image d'illustration pour Banquise Arctique : fin de la fonte estivale