12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Chaleur en octobre : peut-on utiliser le terme d'été indien en France ?

lundi 3 octobre 2022

 

Les journées du mardi 4 et du mercredi 5 octobre 2022 promettent d'être très douces voire chaudes dans certaines régions. Pour autant, le terme d'été indien n'est pas approprié en France. Météo Villes vous explique ses origines.

 

 

Pic de chaleur en ce début octobre

 

Comme on le constate que l'animation ci-dessous, une masse d'air particulièrement doux est en train de remonter sur le pays. Durant les journées du mardi 4 et du mercredi 5 octobre 2022, les températures à 850 hPa (vers 1500 mètres d'altitude) seront généralement comprises entre 10 et 15°C en France, excédant même les 15°C dans le sud-ouest du pays. De telles masses d'air apporteraient de fortes chaleurs si nous étions en été. À cette saison, elles seront suffisantes à apporter des températures oscillant entre grande douceur et chaleur modérée.

 

Animation des masses d'air du lundi 3 au mercredi 5 octobre 2022 - via wxcharts.com

 

 

 

Les nuages bas se dissiperont plus aisément ce mardi 4 octobre, permettant aux températures de progresser davantage sur les régions de la moitié nord. Elles devraient atteindre les 20°C dans les Hauts-de-France et 22°C en région parisienne. C'est au sud-ouest qu'il fera le plus doux - pour ne pas dire chaud - avec des maximales de 25 à 26°C au sud de la Garonne. La journée la plus chaude sera toutefois celle du mercredi 5 octobre avec des valeurs atteignant 23°C dans le nord-est du pays, près de 25°C en Touraine et dans le Lyonnais. Dans le quart sud-ouest, on prévoit entre 25 et 28°C avec des pointes locales à 29°C entre l'Aquitaine et le piémont pyrénéen !

 

Températures maximales prévues les mardi 4 et mercredi 5 octobre 2022 - Météo Villes

 

Ces valeurs sont largement supérieures aux normales de saison et apporteront une ambiance estivale dans certaines régions, notamment mercredi après-midi. Cependant, peut-on vraiment parler d'été indien ? Pas vraiment...

 

 

 

 

L'été indien est propre à l'Amérique du Nord

 

L'expression "été indien" (ou "été des indiens" au Québec) est apparue à la fin du 18ème siècle en Pennsylvanie aux États-Unis. Elle décrit une période de temps très doux se produisant en automne (octobre ou novembre) survenant après les premières gelées et/ou les premiers flocons. L'été indien est typique du climat de l'Amérique du Nord, dont les vastes étendues terrestres permettent aux premières descentes polaires d'apporter des manifestations hivernales dès l'automne. Quand ces premières vagues d'air froid plongent sur l'ouest et le centre du continent nord-américain, l'air très doux à chaud est propulsé par effet de vases communicants vers le nord-est des États-Unis et l'est du Canada.

 

Schéma d'une situation typique d'été indien en Amérique du Nord - via MétéoMédia

 

 

 

 

De par son climat bien plus continental que celui de l'Europe, l'Amérique du Nord est donc exposée à des contrastes thermiques nettement plus importants, qui caractérisent l'été indien. Ainsi, il n'est pas rare que d'impressionnants redoux automnaux se produisent après l'observation des premiers flocons. Le graphique ci-dessous en est un bon exemple. À Montréal, il ne faisait pas plus de 1,5°C le 3 novembre 2020. Deux jours plus tard, le thermomètre affichait 20,6°C, soit une hausse de 19°C en 48 heures ! À ce titre, n'hésitez pas à lire notre article sur le climat surprenant du Québec >>>

 

Évolution des températures à Montréal du 3 au 6 novembre 2020 - via infoclimat.fr

 

 

 

 

L'Europe de l'Ouest - et donc la France - ne peuvent pas connaître de tels contrastes, pour la simple et bonne raison que notre climat est nettement plus océanisé. En effet, les descentes d'air polaire doivent passer au-dessus de la Mer du Groenland, de la Mer de Norvège puis de la Mer du Nord avant d'atteindre notre pays. L'air froid a donc largement le temps de s'atténuer car il transite au-dessus de mers dont la température est supérieure à celle de l'air. Dès lors, nos coups de froid automnaux sont bien moins impressionnants. Même si nous pouvons vivre des chaleurs en automne, le contraste avec les pics de froid est bien moins saisissant qu'en Amérique du Nord.

 

Schéma montrant l'atténuation de l'air froid entre le Groenland et la France - Météo Villes

 

 

 

 

Enfin, il faut préciser que l'été indien est aussi associé aux couleurs automnales. L'Amérique du Nord est particulièrement réputée pour ses forêts se transformant en un festival de couleurs durant l'automne. De vastes forêts se parent de jaune, d'orange, de rouge ou de violet. Lorsqu'intervient un pic de douceur durant cette période, le temps clément et les superbes paysages sont la parfaite définition de l'été indien nord-américain.

 

Les couleurs des forêts canadiennes sont presque indissociables de l'été indien - photo Denise Campbell

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don