12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Chaleur : une perception différente selon l'humidité et les individus

jeudi 1 juillet 2021

Indissociable de la saison estivale, la chaleur est une sensation plus complexe qu'il n'y paraît. Sa perception évolue très fortement en fonction du taux d'humidité mais aussi d'un individu à un autre.

 

Les normales et les records en été

 

Températures maximales moyennes en France aux mois de juillet et d'août - Météo Villes

 

À échelle nationale, le mois de juillet offre les normales climatiques les plus chaudes de l'année (bien que le mois d'août soit très proche). La moyenne des maximales atteint alors 21°C à Brest, 23°C à Lille, 25°C de Nantes à Metz en passant par Paris, 26°C dans le centre du pays, 27°C à Bordeaux, 28°C à Lyon & Toulouse et souvent 28 à 30°C près de la Méditerranée, jusqu'à 31°C à Nîmes. C'est à la fin juillet que les normales sont au plus haut.

 

Les normales climatiques du mois d'août sont très proches de celles du mois de juillet. La moyenne des maximales est de 20 à 21°C en bordure de la Manche, 23°C dans les Hauts-de-France, 25°C de l'embouchure de la Loire à l'Alsace en passant par le bassin parisien, 27°C dans le Bordelais et le Lyonnais, 28°C en région toulousaine et dans les Landes et souvent de 29 à 31°C en Méditerranée. Pour les villes côtières de Biarritz et Nice, août est légèrement plus chaud que juillet. En toute logique, les valeurs les plus élevées sont enregistrées au début du mois.

 

 

Records de chaleur en France (jusqu'à l'été 2020) - Météo Villes

 

En France, les records de chaleur atteignent ou dépassent les 40°C sur de nombreuses régions, y compris dans le nord. Le record de Lille est par exemple de 41,5°C, plus élevé que ceux de la côte d'Azur, de la Corse ou encore de Bordeaux (41,2°C) et Toulouse (40,7°C) ! À Paris, le record est de 42,6°C ! C'est dans le Languedoc qu'ont été enregistrées les valeurs les plus étouffantes avec 44,4°C à Nîmes et 46,0°C à Gallargues-le-Montueux (30) le 28 juin 2019 !

 

 

Le rôle de l'humidité sur l'inconfort lié à la chaleur

 

Indice d'humidex en fonction de la température et de l'humidité - via Meteo Giornale retouché par Météo Villes

 

Si la température relevée sous abri reste la valeur de référence, elle n'est pas toujours représentative de la perception humaine. En effet, l'inconfort lié aux températures élevées est intimement lié au taux d'humidité de l'air. Plus l'air est humide et plus la chaleur est perçue comme pénible. C'est la raison pour laquelle l'indice humidex a été inventé, afin d'illustrer au mieux le ressenti. Comme il s'agit d'une valeur calculée et non mesurée, elle n'est associée à aucune unité (raison pour laquelle il n'est jamais indiqué "degré celcius" après une valeur d'humidex).

 

Le tableau ci-dessus montre l'indice humidex en fonction de la températures relevée sous abri et du taux d'humidité de l'air. Ainsi, on constate qu'une température de 22°C sous abri associée à un taux d'humidité de 90% donne un humidex de 30, suffisant à créer un sentiment d'inconfort. À l'inverse, une température de 28°C sous abri sous un air sec ne contenant que 25% d'humidité donnera un humidex de 28, soit un ressenti plus agréable que dans le cas précédent !

 

Il n'est donc pas utile que le thermomètre atteigne des niveaux records pour que le ressenti soit particulièrement désagréable. Pour une température de 30°C, l'humidex est de 30 avec un taux d'humidité à 25% mais s'envole à 40 avec un taux d'humidité à 65% et à 45 avec un taux d'humidité à 85% !

 

Bangkok en Thaïlande est la capitale possédant l'humidex le plus élevé au monde - via notre livre Météo Extrême

 

Sur Terre, la capitale possédant le taux d'humidex moyen le plus élevé est Bangkok en Thaïlande. Concernée par un climat tropical, elle subit une saison des pluies au cours de laquelle la chaleur s'associe à un air saturé en humidité, apportant un inconfort très élevé. En avril et mai, l'humidex grimpe régulièrement vers 55 - des niveaux très difficiles à vivre et qu'on ne rencontre pas en France. On estime qu'à partir d'un humidex de 54, il y a de gros dangers de coup de chaleur pouvant conduire à la mort - notamment pour les populations non-habituées à ces conditions extrêmes.

 

Toutefois, c'est en Arabie Saoudite que le record de l'humidex le plus élevé a été calculé. Le 8 juillet 2003, la température sous abri atteignait 42°C à Dhahran alors que le taux d'humidité était de 92%. Par conséquent, l'humidex atteignait une valeur de 78, mortelle pour n'importe quelle personne en cas d'exposition durable (le corps ne pouvant plus réguler sa température).

 

 

Chaleur ≠ beau temps

 

Confort physiologique en fonction de la température et de l'humidité - via l'Internaute Magazine

 

Nous avons vu plus haut que la sensation de confort est intimement liée à la combinaison de la température et de l'humidité. En moyenne, la perception est idéale avec une température de 20°C et un taux d'humidité de 65% ou encore avec 25°C sous un taux d'humidité de 35%. Même des températures de 30 à 35°C sont considérées comme facilement supportables lorsque l'air est vraiment très sec (ce qui n'arrive pas très souvent en France).

 

Bien évidemment, le tableau ci-dessus est une moyenne car les différentes populations de la planète n'ont pas la même sensibilité à la chaleur. De plus, il existe des différences notables au sein d'une même population. D'un individu à un autre, la chaleur est perçue différemment. Certains sont à l'aise sous des températures supérieures à 30°C alors que d'autres transpirent dès qu'il fait 25°C. Le patrimoine génétique joue beaucoup. Les personnes ayant des origines issues de pays nordiques ont tendance à subir plus facilement la chaleur, et inversement. C'est aussi pour cette raison que la capacité d'adaptation à un nouveau climat est souvent délicate.

 

Par ailleurs, il est scientifiquement prouvé que la température idéale pour le corps d'une femme est environ 2°C supérieure à celle d'un homme - raison pour laquelle les femmes ont plus facilement froid ou supportent mieux la chaleur que les hommes. D'autres facteurs comportementaux entrent en compte face à la chaleur. Il faut par exemple éviter les repas trop caloriques l'été car la digestion est un mécanisme qui donne chaud.

 

Certains ont besoin de se rafraîchir plus que d'autres en cas de fortes chaleurs - illustration via Le Parisien

 

Au fil des années, les météorologues intègrent de plus en plus ces différences de perception d'un individu à un autre. C'est la raison pour laquelle l'appellation "beau temps" est de moins en moins utilisée l'été lorsque le thermomètre grimpe à des niveaux élevés. Pour un individu sensible à la chaleur, une séquence de températures élevées peut très vite s'avérer pénible, lui forçant à réduire ses activités en journée et réduisant la qualité de son sommeil la nuit.

 

D'autres raisons justifient de pas qualifier de "beau temps" une période de soleil sous des températures très chaudes. On peut notamment citer l'augmentation rapide de la pollution à l'ozone lors des épisodes de fortes chaleurs ou encore les phénomènes de sécheresse pouvant être problématiques pour les récoltes ou à l'origine d'incendies.

 

Centre de rafraîchissement en Colombie-Britannique (Canada) cette fin juin 2021 - photo AFP

 

Incendie détruisant des habitations à Lytton (Canada) le 31 juin 2021 - photo Edith Loring Kuhanga

 

L'ouest du Canada nous a montré ces derniers jours les conséquences dramatiques des épisodes de canicule. Face aux températures historiquement élevées, certaines personnes ont dû quitter leurs domiciles pour dormir dans des gymnases aménagés et climatisés. Plusieurs centaines de morts ont d'ores et déjà été attribuées à cette canicule.

 

Cet épisode rappelle un autre paramètre très important pour évaluer la pénibilité d'un épisode de fortes chaleurs : sa durée. Un pic de chaleur même très intense sera plutôt facile à supporter s'il ne dure qu'un jour. En revanche, lorsque les journées torrides et les nuits tropicales s'enchaînent, la fatigue s'accumule au fil des jours et les dangers pour la santé apparaissent.

 

Ces perspectives permettent de relativiser les conditions fraîches qui prédominent en France depuis la fin du mois de juin. Dans un contexte de réchauffement climatique, il se pourrait que de telles périodes soient accueillies avec joie par le plus grand nombre d'ici quelques décennies...

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don