12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Des événements météo rendus possibles en France par le réchauffement climatique ?

mercredi 21 juillet 2021

Le réchauffement climatique repousse peu à peu le champ des possibles et des événements toujours plus impressionnants surviennent. Quels sont les phénomènes rendus possibles en France par la hausse globale des températures ?

 

Les tempêtes de 1999

 

Animation satellite de la tempête Lothar le 26 décembre 1999 - via Météo France

 

Alors que le XXème siècle s'apprêtait à s'achever, la France était loin de s'imaginer ce qu'elle allait subir. Juste après les fêtes de Noël 1999, une tempête sans précédent se creuse au large de nos côtes et balaye la France. Nommée Lothar, celle-ci génère des rafales d'une puissance spectaculaire : 166 km/h à Alençon, 169 km/h à Paris, 173 km/h à Orly et 180 km/h dans le Calvados !

 

Moins de deux jours plus tard, une seconde tempête tout aussi violente frappe les régions situées au sud de la Loire. Martin fait des ravages dans la nuit du 27 au 28 décembre 1999 avec des vents atteignant 158 km/h à Clermont-Ferrand, 165 km/h à Millau, 194 km/h à Royan et 198 km/h sur l'Île de Ré ! Ces deux "bombes" météorologiques se sont creusées extrêmement rapidement, dans un contexte très doux et excessivement dynamique (jet stream atteignant 400 à 500 km/h vers 9000m) !

 

Dégâts causés par la tempête Lothar à Paris fin décembre 1999 - Chronique Météo Villes

 

Les dégâts causés par des deux tempêtes sont incommensurables ! Des forêts entières sont ravagées. Dans certaines régions, on a l'impression qu'un cyclone tropical est passé ! Le bilan humain est très lourd avec 30 victimes en France pour la tempête Lothar et 35 victimes pour la tempête Martin. Le bilan matériel, quant à lui, se chiffre en milliards d'euros !

 

Même s'il n'est pas possible d'établir clairement le rôle du réchauffement climatique dans la formation de ces deux tempêtes historiques, le choc entre les masses d'air subtropicales et les masses d'air polaires au large de nos côtes atlantiques a contribué à rendre la situation excessivement dynamique.

 

 

La canicule de 2003

 

Masses d'air à 850 hPa (vers 1500m d'altitude) le 10 août 2003 - via wetterzentrale

 

Il y a 18 ans, à une époque où le réchauffement climatique était encore tabou pour une part importante de la population, la canicule de 2003 avait surpris tout le monde par son intensité et sa durée. L'été 2003 dans sa globalité fut remarquablement chaud en France et n'a toujours pas été battu depuis. Cependant, c'est durant la première quinzaine du mois d'août que les températures ont atteint les niveaux les plus remarquables.

 

Températures maximales durant la canicule d'août 2003 - chronique Météo Villes

 

En ce mois d'août 2003, on découvre alors des températures qu'on pensait difficilement possible en France ! Les 40°C sont atteints jusqu'en région parisienne et le thermomètre grimpe jusqu'à 44,1°C à Conqueyrac dans le Gard, record national qui ne sera battu qu'en 2019 ! Au delà des valeurs records, c'est la durée de cet épisode qui le rend tout à fait remarquable et insoutenable puisque les températures sont exceptionnellement élevées durant deux semaines.

 

Surmortalité durant la canicule de 2003 - archives INA / France 2

 

En France, le bilan humain de cette canicule fut dramatique. À l'automne 2003, les chiffres de la surmortalité faisaient état de plus de 11.000 morts en France. L'augmentation anormale des décès fut particulièrement importante sur une large partie centrale de la France, où les températures les plus élevées ont été enregistrées. Cette année là, la France prend conscience que les épisodes de chaleur intense peuvent durer et tuer. De nombreuses mesures seront mises en œuvre durant les mois et années suivants pour s'adapter et anticiper les risques.

 

 

Des ouragans toujours plus proches

 

L'ouragan Lorenzo le 1er octobre 2019, encore en catégorie 2 à 1000 km des Açores ! - via Météo France

 

Il y a encore quelques années, il était hautement improbable de voir un ouragan s'approcher de l'Europe. Pourtant, nous savons depuis 2019 que cette hypothèse n'est plus aussi farfelue. Le 1er octobre 2019, l'ouragan Lorenzo s'est approché de l'Europe en se maintenant en catégorie 2 à environ 1000 kilomètres de l'archipel des Açores ! Il s'agit de l'ouragan le plus puissant jamais observé aussi près du vieux continent.

 

L'ouragan Pablo à seulement 1600 km des côtes françaises le 27 octobre 2019 - via EUMETSAT

 

4 semaines plus tard, c'est l'ouragan Pablo qui a surpris tout le monde. Ce dernier s'est en effet formé au large des côtes atlantiques de l'Europe, atteignant la catégorie 1 à seulement 1.600 kilomètres des côtes françaises et à 700 kilomètres des côtes de Galice en Espagne, du jamais vu !

 

L'augmentation de la température des océans comme celle de l'atmosphère crée des conditions de plus en plus favorables à la persistance des cyclones tropicaux, lesquels s'aventurent désormais dans des régions jamais concernées auparavant. Si l'ouragan Pablo s'était rapproché à seulement 700 kilomètres des côtes de l'Europe, il n'est pas impossible que des phénomènes semblables finissent par atteindre notre continent dans les prochaines décennies.

 

 

Les canicules de 2019

 

Masses d'air à 850 hPa (vers 1500m d'altitude) le 27 juin 2019 - via wetterzentrale

 

Après la canicule de 2003, nombreux étaient ceux qui doutaient des projections climatiques annonçant des températures encore plus élevées dans un futur proche. Pourtant, les canicules survenues durant l'été 2019 nous ont rapidement ramené à la réalité. La première est survenue à la fin du mois de juin avec une précocité et une intensité inédites ! Les températures à 850 hPa (vers 1500m) dépassaient alors les 25°C jusqu'en Bretagne et les 28°C dans le sud-ouest !

 

Canicules de fin juin et fin juillet 2019 en France - via Météo France & Le Parisien

 

Le 28 juin 2019, l'alerte rouge à la canicule est déclenchée sur l'Hérault, le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône. La France pulvérisé son record absolu de chaleur datant de 2003. On mesure 46,0°C à Vérargues dans l'est de l'Hérault alors que les 45°C n'avaient jamais été atteints auparavant !

 

Fin juillet, une nouvelle canicule historiquement forte touche quasiment tout le pays. Cette fois, ce sont les régions du nord qui passent en alerte rouge le 25 juillet 2019 avec des températures atteignant 40 à 43°C ! Il fait 42,6°C à Paris et même 41,3°C à Dunkerque sur les rivages de la Mer du Nord ! Certaines villes du nord pulvérisent leurs records de plus de 4°C ! Sans réchauffement climatique, de telles températures seraient impossibles et les modèles climatiques projettent de nouveaux records pour les décennies à venir...

 

 

L'hiver 2019-2020 chaud et sans neige

 

Anomalies thermiques (minimales et maximales) en France durant l'hiver 2019-2020 - via Météo France

 

Avant la dernière décennie, l'hiver le plus doux jamais observé en France était l'hiver 1989-1990. La neige fut quasiment absente en plaine et cet hiver resta sur la première marche des plus doux durant 25 ans (moyenne de 7,62°C sur 3 mois). Cependant, l'hiver 2015-2016 est venu le détrôner avec une moyenne de 7,97°C. C'était sans compter sur l'hiver 2019-2020 et ses températures remarquablement douces durant 3 mois !

 

Avec une moyenne trimestrielle de 8,18°C, l'hiver 2019-2020 fut le plus doux jamais observé en France et le premier à passer au dessus de la moyenne des 8°C ! Les courbes ci-dessus montrent l'ampleur sans précédent des anomalies douces, non seulement importantes mais aussi et surtout durables. Aucun pic de froid marqué n'a été observé durant l'ensemble de l'hiver et les gelées ont été historiquement rares !

 

Quasiment pas de neige à 1800m dans les Pyrénées le 23 février 2020 ! - photo Dorian Dziadula

 

Ces températures remarquablement douces apporte une absence quasi-totale de neige en plaine durant l'ensemble de l'hiver ! Pire, l'enneigement en montagne est catastrophique dans certains massifs. C'est notamment le cas des Pyrénées où la neige est quasiment absente à la fin de l'hiver, jusqu'à des altitudes importantes - du jamais vu ! Plusieurs épisodes printaniers rythment le mois de février 2020 où les glaciers font déjà recette !

 

Un tel hiver n'aurait pas été possible sans les effets du réchauffement climatique et l'augmentation continue des températures à échelle du globe laisse à penser que ce type d'hivers anormalement doux sera de moins en moins exceptionnel au cours des décennies à venir...

 

 

La tempête Alex en octobre 2020

 

Cumuls de pluie du 2 octobre 2020 au passage de la tempête Alex - via Météo France

 

Tout le monde se souvient des conséquences dramatiques de la tempête Alex à l'automne dernier. Une dépression passée sur la Bretagne a fait remonter de l'air chaud et particulièrement humide sur le sud-est de la France, générant un épisode pluvio-orageux d'ampleur historique sur l'est du Var et les Alpes-Maritimes. Il est tombé 500 mm à Saint-Martin-Vésubie en seulement 24h, dont 248 mm en 6 heures - du jamais-vu sur la région !

 

Scènes de dévastation à Saint-Martin-Vésubie (06) après la tempête Alex - photo Valérie Hache / AFP

 

Les cumuls de pluie records ont généré des crues d'ampleur dramatique sur la basse vallée de la Tinée, la Vésubie, la Roya et la basse vallée de l’Esteron (arrière-pays niçois), rasant plus de 100 maisons et emportant plusieurs ponts. Ces intempéries ont causé la mort de 10 personnes tandis que 8 personnes n'ont pas été retrouvées.

 

Le rôle du réchauffement climatique dans la sévérité des épisodes pluvio-orageux est clairement établi. En effet, plus la température est élevée et plus l'atmosphère est capable de contenir de grandes quantités d'eau, pouvant alors se déverser en produisant des épisodes excessivement violents aux conséquences dramatiques.

 

 

Un groupe de travail (World Weather Attribution) a récemment été créé afin de répertorier les phénomènes climatiques hors-normes et d'établir leur période de retour, en tenant compte des effets du réchauffement climatique. Vous pouvez également vous plonger dans les événements climatiques violents survenus en France via notre chronique >>>

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don