12 résultats
Chargement

L'hiver 2021-2022 est-il si particulier en France ?

mardi 8 février 2022

Alors qu'il ne reste que 3 semaines à l'hiver météo, il se distingue par sa quasi-absence d'offensive hivernale en plaine. Ce cru 2021-2022 est-il si particulier ? Le froid et la neige vont-ils nous épargner jusqu'au printemps ?

 

 

Températures : pas de froid majeur mais des gelées

 

Lorsque l'on s'intéresse aux températures depuis le début de cet hiver 2021-2022, ce dernier ne sort pas vraiment de l'ordinaire. L'anomalie du mois de décembre 2021 était de +1,3°C à échelle nationale par rapport à la période 1981-2010 (mais seulement de +0,7°C aux nouvelles normales 1991-2020). Quant au mois de janvier 2022, aucune anomalie n'a été constatée par rapport aux normales 1981-2010 (mais on note un déficit de -0,6°C aux nouvelles normales 1991-2020), surtout sensible dans le sud-ouest de la France.

 

Écart à la normale 1981-2010 des températures en France en décembre 2021 et janvier 2022 - Météo Villes

 

 

 

Ainsi, si l'on prend comme référence les nouvelles normales 1991-2020, l'anomalie de +0,7°C du mois de décembre 2021 est suivie par un très faible déficit de -0,1°C sur la période allant du 1er janvier au 7 février 2022 (les -0,6°C de janvier 2022 étant compensés par une première semaine de février 2022 globalement douce). Pour le moment, l'hiver 2021-2022 n'enregistre donc qu'une faible anomalie thermique positive. Avec une température moyenne de 6,5°C en France depuis le 1er décembre 2021, il n'entre même pas dans le top 15 des plus doux en France.

 

Écart à la normale de la température moyenne en France du 1er décembre 2021 au 7 février 2022 - via infoclimat.fr

 

 

 

En regardant ce seul indicateur thermique, on pourrait donc penser que nous vivons un hiver classique avec des températures plus ou moins dignes de la saison. Dans les faits, les choses sont différentes car le froid observé durant cet hiver 2021-2022 est surtout un froid piégé dans les basses couches en raison de la persistance d'un impressionnant et durable blocage anticyclonique, comme en témoigne la moyenne des pressions en janvier 2022 sur la carte ci-dessous. Il ne s'agit pas de masses d'air froid massives venues du pôle ou de l'est de l'Europe.

 

Pressions moyennes sur le continent européen du 1er au 31 janvier 2022 - via Météo France / Gaëtan Heymes

 

 

 

Sous l'anticyclone, les journées ensoleillées sont nombreuses durant cet hiver 2021-2022 sur les régions d'une bonne moitié sud de la France. Ce fut notamment le cas en janvier 2022 avec 24 jours de gel matinal à Aix-en-Provence ou encore 23 jours à Albi, un nombre record pour ces stations ! Cependant, ce froid matinal de basses couches est souvent suivi d'après-midi ensoleillés et donc plus doux. Sur les régions du nord, la grisaille bien plus fréquente apporte une fréquence de gel moins importante. D'ailleurs, cette journée du mardi 8 février 2022 en était un parfait exemple.

 

Nombre de jours avec gel matinal durant le mois de janvier 2022 - via Météo France / Gaëtan Heymes

 

 

 

 

Précipitations : pratiquement pas de neige en plaine !

 

Là où l'hiver 2021-2022 s'éloigne davantage de la normale, c'est en terme de pluviométrie. Si le mois de décembre 2021 fut marqué par quelques périodes agitées résultant d'un excédent pluviométrique de 16%, le mois de janvier 2022 fut largement dominé par l'anticyclone avec une pluviométrie 41% sous la normale ! La première semaine de février 2022 s'est également montrée bien sèche. Dans le sud-est de la France, il n'a quasiment pas plu depuis le début de cette année !

 

Écart à la normale 1981-2010 des précipitations en France en décembre 2021 et janvier 2022 - Météo Villes

 

 

 

Touché par un manque de pluie impressionnant depuis le début de l'hiver 2021-2022, le sud-est de la France a également subi plusieurs épisodes de vents violents ces derniers temps, contribuant à accentuer la sécheresse hivernale. Par conséquent, l'indice mesurant le risque d'incendies s'est élevé à des niveaux extrêmement élevés en basse vallée du Rhône et dans le Var hier lundi 7 février 2022, une situation inédite en hiver !

 

Risque d'incendie dans le sud-est de la France les lundi 7 et mardi 8 février 2022 - via EFFIS

 

 

 

L'absence d'importantes coulées d'air froid et les pressions souvent très élevées des dernières semaines créent un environnement très défavorable à l'observation d'épisodes neigeux en France, lesquels ont été particulièrement discrets depuis le début de l'hiver. Seules les régions de plaine situées les plus à l'est ont pu voir les sols blanchir durant cet hiver, essentiellement lors de la matinée du vendredi 10 décembre 2021 où quelques centimètres avaient été observés de la Lorraine au nord des Alpes. Sur les autres régions de plaine, la neige est aux abonnés absents...

 

Hauteur maximale de neige mesurée en France (en plaine) depuis le 1er décembre 2021 - Météo Villes

 

Si les températures ont pu donner de réelles sensations hivernales grâce aux fréquentes gelées matinales sous l'anticyclone (notamment sur les régions du sud), le temps très sec et l'absence de neige en plaine est ressenti pour beaucoup comme une absence d'hiver, pour la simple et bonne raison qu'un épisode neigeux est bien plus marquant que des gelées matinales.

 

Pour info, même si on ne peut pas vraiment la comparer avec la carte de la hauteur maximale entre le 1er décembre 2021 et le 8 février 2022, voici la carte du nombre de jours de neige moyens (comparaison 51/80 et 71/2000)

 

Nombre moyen de jours avec neige par an - comparaison 1951-1980 / 1971-2000 - notre article  sur l'effet du réchauffement climatique sur le nombre de jours de neige en France >>>

 

 

Hiver sans neige en plaine : des précédents ?

 

Hiver 2019-2020

 

Inutile de remonter bien loin pour retrouver trace d'un hiver sans neige en plaine. Il y a deux ans, la France vivait un hiver qualifié d'inexistant ! Pratiquement aucun épisode de froid ne fut observé sur l'ensemble des mois de décembre 2019, janvier 2020 et février 2020 avec une anomalie thermique saisonnière de +2,7°C à échelle nationale - du jamais vu ! Cet hiver fut également dominé par un flux océanique perturbé. Si la pluie fut parfois abondante, les températures furent bien trop élevées en plaine et la neige fut absente dans la quasi-totalité des régions françaises !

 

Écart à la normale des températures minimales & maximales en France durant l'hiver 2019-2020 - via Météo France

 

 

 

Hiver 2016-2017

 

Parmi les hivers récents, celui qui s'apparente le plus à l'hiver 2021-2022 est sans doute l'hiver 2016-2017. En effet, un puissant blocage anticyclonique avait dominé les mois de décembre 2016 et janvier 2017 en apportant un temps anormalement sec avec de fréquentes gelées matinales. Les rares flocons observés en plaine étaient généralement liés à des phénomènes de neige industrielle induits par la pollution, à l'image de ceux observés en janvier 2022. Des villes comme Lille ou Paris n'avaient jamais blanchies et, comme cet hiver, seul l'est de la France avait pu connaître des sols blancs de manière très épisodique.

 

Neige industrielle à Strasbourg et pollution sur Paris en décembre 2016 - Chronique Météo Villes

 

 

 

Hiver 1974-1975

 

Cependant, des hivers sans neige en plaine ont également eu lieu à une époque plus ancienne. Ce fut par exemple le cas durant l'hiver 1974-1975, durant lequel les températures ont été anormalement douces durant les trois mois hivernaux. Largement anticyclonique, cet hiver fut également très sec et possède des similitudes avec l'hiver actuel. La neige avait brillé par son absence et même l'Alsace n'avait jamais vu les sols blanchir durant la totalité de l'hiver ! De fréquents après-midi printaniers avaient été observés.

 

Températures minimales & maximales à Strasbourg-Entzheim en décembre 1974 - via infoclimat.fr

 

 

 

D'autres hivers avec peu ou pas de neige en plaine ont été observés en France depuis le début du siècle dernier. Plongez-vous dans notre chronique >>> pour plus d'informations.

 

 

 

 

Fin d'hiver 2022 : à quoi s'attendre ?

 

Les conditions vont rester calmes cette semaine sous la domination des hautes pressions. Cependant, un faible front s'infiltrera sur le pays entre jeudi 10 février 2022 (au nord) et vendredi 11 février (au sud). À l'arrière, un air très frais va gagner la France et le retour de larges éclaircies nocturnes conduira à un gel quasi-généralisé durant les deux matinées du week-end des 12 et 13 février 2022. Il fera régulièrement -2 à -5°C, localement -6 à -8°C jusque dans les basses vallées du Massif Central.

 

Températures minimales prévues les samedi 12 et dimanche 13 février 2022 - via wofrance.fr

 

 

 

Après plus d'un mois de domination des hautes pressions sous l'influence d'un puissant blocage anticyclonique (présent depuis le 10 janvier dernier), l'anticyclone devrait enfin se retirer vers les Açores dès le dimanche 13 février 2022, profitant au retour d'un flux océanique plus dynamique lié aux basses pressions atlantiques et britanniques. Dès dimanche, la pluie et le vent devraient faire leur retour par le nord-ouest de la France et la semaine prochaine (du 14 au 20 février 2022) s'annonce plus humide avec de la pluie en plaine et de la neige en montagne.

 

Anomalies de pression (rouge = anticyclone, bleu = dépression) du 8 au 16 février 2022 - via tropicaltidbits.com

 

 

 

Ainsi, la semaine prochaine (du lundi 14 au dimanche 20 février 2022) semble s'annoncer plus humide sur la France avec plusieurs perturbations océaniques apportant de la pluie en plaine et de la neige en montagne, dans une ambiance souvent venteuse et sous des températures fluctuantes (mais sans offensive du froid). Toutefois, les régions méditerranéennes devraient être peu touchées par les pluies avec un mistral et une tramontane parfois forts.

 

Modélisation des cumuls de précipitations jusqu'au dimanche 20 février 2022 - via wxcharts.com

 

 

Rien ne dit que cet intermède perturbé s'inscrira dans la durée. Selon les tendances à long terme, les hautes pressions pourraient de nouveau se rapprocher de la France lors de la dernière décade de février 2022 avec un temps redevenant plus sec. Pour l'heure, il n'y a donc pas de signaux vers des chutes de neige en plaine d'ici la fin de l'hiver météo 2021-2022 mais n'oublions pas que le froid et la neige peuvent encore se manifester jusqu'au mois d'avril en plaine...

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don